Back to top
Aménagement et Territoires

Logement évolutif : une nouvelle manière d’habiter

30 juin 2022
Logement evolutif 2022

Notre think Tank Cinovaction conduit depuis 3 ans une réflexion sur l’enjeu de l’adaptabilité du bâti et fait le constat que l’on ne peut plus construire et aménager sans intégrer l’évolutivité : il est nécessaire aujourd’hui de passer à la conception du logement à la pensée de l’habitat.

L'étude « Logement évolutif : une nouvelle manière d’habiter » met en lumière des solutions en terme d’adaptabilité des espaces, de logements partagés et d’espaces communs entre autres. Né d’une réflexion transversale avec l’INSA Strasbourg et soutenu par l’OPCO Atlas, ce travail a pu voir le jour grâce aux contributions de nos partenaires et des étudiants du département architecture de l’INSA lors de workshops et du recueil d’entretiens avec 26 sachants de l’acte de construire organisés en 2021 et début 2022.

Cinovaction travaille à apporter des propositions de réponses à des situations économiques et sociales qui s’apparentent à de profondes mutations voire à des ruptures économiques, technologiques et culturelles.
Nous sommes convaincus que de nombreux métiers vont muter et que les méthodes de collaborations vont profondément évoluer. 
Ce contexte implique de travailler sur les adaptations nécessaires, d’anticiper les évolutions et de penser de nouvelles collaborations porteuses d’innovations entre partenaires. 
Nous pensons qu’une des solutions est le décloisonnement des métiers et l’organisation de réflexions avec l’ensemble des acteurs économiques de la chaîne de valeur. 
Il s’agit notamment de pouvoir mieux prendre en compte les besoins et apports des différents acteurs dès les phases amont.

Cette étude fait écho à la Tribune de Féréderic Lafage dans Les Echos il y a peu, qui mettait en avant que le logement était une préoccupation importante pour les Français, et devait être repensé face à l'évolution de nos modes de vie.

 

Cette étude fait suite à une 1ere étude réalisée avec l'INSA Nantes en 2019, qui mettait déjà l’adaptabilité, nécessaire pour répondre aux questions du handicap, comme levier pour faire face aux évolutions de notre société, et qui exige une certaine « performance » des espaces pour répondre aux nouveaux usages et aux évolutions de nos modes de vie.

 

 

Logement évolutif, habitat de demain, regards coirsées