Back to top

Annonce du reconfinement : La Fédération CINOV réagit

29 octobre 2020

Suite à l’annonce du reconfinement, la Fédération CINOV salue les adaptations qui permettront de protéger l’économie et l’activité des entreprises mais demande à ce que celles-ci puissent être accompagnées financièrement et méthodologiquement dans les transformations brutales auxquelles elles se retrouvent confrontées.

Donner les moyens aux entreprises de s’adapter aux nouvelles mesures  

Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron et à l’annonce de nouvelles mesures restrictives dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, la Fédération CINOV souhaite saluer le fait que ce reconfinement se fasse dans un cadre plus souple pour les entreprises, afin de préserver au maximum leur activité déjà largement impactée par la 1ère vague de l’épidémie.

Néanmoins, CINOV souligne que les entreprises sont une nouvelle fois contraintes de s’adapter très rapidement et sans préparation à ces nouvelles mesures (télétravail, digitalisation) et réclame donc la mise en place d’un accompagnement financier et méthodologique à destination des entreprises les plus impactées par ces nouvelles mesures.

« Nos adhérents, spécialisés dans la prestation de services intellectuels, sont aux avant-postes de l’observation de la situation car ils interviennent dans tous les domaines. Le constat est le même partout,  tous les secteurs d’activité sont en souffrance, et cette dernière va encore s’accentuer avec ces nouvelles restrictions. Il est donc crucial, au-delà du soutien financier, d’accompagner efficacement les entreprises dans les transitions (numérique, environnementale, organisationnelle …) auxquelles elle se retrouvent confrontées » déclare Frédéric Lafage, Président de la Fédération CINOV.

La crainte d’un effet cascade pour les entreprises de la branche BETIC

La branche BETIC est composée à 99,5% de TPE-PME qui ont subi de plein fouet les conséquences économiques de la première vague de l’épidémie. L’annonce d’un nouveau confinement fait craindre le scenario de défaillances en cascades chez les clients de ces entreprises. C’est pourquoi la Fédération CINOV demande à ce que le plan d’aide de trésorerie et de relance soit considérablement augmenté et surtout suivi dans son exécution.

« Il est crucial que la commande publique soit maintenue et que la digitalisation des services publics s’accélère pour que la chaine de commande et d’exécution ne s’arrête pas » souligne Frédéric Lafage, Président de la Fédération CINOV. « Les nouvelles mesures économiques qui seront prises pour épauler les entreprises et l’activité économique à l’échelle nationale doivent nous permettre d’accompagner efficacement la transition numérique et écologique des organisations ».