4 article(s) consultable(s) avec l'étiquette transition numérique

REX BIM Tour : top départ de la saison 2

Après une première étape à Nancy fin 2018, le REX BIM Tour a fait escale le 13 mai à Lyon. Une centaine de personnes ont participé à cet événement, organisé par CINOV pour décrypter les enjeux du BIM de la conception à l’exploitation-maintenance des bâtiments et sensibiliser les TPE et PME en région Retour sur les moments phares de la journée.

Gadget ou outil indispensable pour les acteurs de la construction ? Effet de mode ou tournant stratégique ? Que faut-il penser du BIM ? A qui s’adresse-t-il ? Quel chemin prendre pour s’y mettre ? Comment surmonter ses craintes ?

Bien conscient de la multitude des questions soulevées par le BIM et de la diversité des approches possibles, CINOV a souhaité démystifier le sujet : « Nous avons opté pour une démarche pragmatique, a souligné d’emblée Julien Mercier, vice-président en charge de la prospective et de l’innovation et animateur du groupe de travail sur le BIM et la transition numérique de CINOV . Nous voulons que ceux qui se sont lancés dans le BIM expliquent ce qu’ils ont fait, parlent des difficultés rencontrées et présentent les leçons qu’ils ont tirées. » Face à un public composé de bureaux d’études, d’adhérents, d’architectes, de maîtres d’ouvrages, d’éditeurs de logiciels, de partenaires et d’étudiants, les différents acteurs de l’acte de construire ont donc partagé leur retour d’expérience (REX).

 

 Le BIM à divers niveaux

L’entreprise générale Barel-Pelletier est ainsi venue expliquer comment et pourquoi elle avait fait le choix de concevoir et réaliser en BIM son nouveau siège social, prenant en charge la réalisation de nombreuses maquettes numériques 3D ; des spécialistes de l’ingénierie des structures ont présenté, de leur côté, leur travail pour concevoir et exécuter en BIM le clos et le couvert des futures archives départementales de l’Isère ; le cabinet d’architectes Patriarche a, quant à lui, exposé les ambitions BIM du futur centre d’innovation et technologie Solvay de Saint-Fons dans le Rhône. Bien qu’à des étapes et sur des périmètres différents, ces trois REX ont fait émerger une attente commune vis-à-vis du BIM : celui-ci doit permettre « d’améliorer la qualité des ouvrages et diminuer les aléas de chantier », pour reprendre les termes de Julien Buguet, BIM Manager chez Barel-Pelletier.

 

L’humain au cœur du BIM

Ils ont aussi reconnu que le passage au BIM exige un réel effort d’adaptation et une volonté politique forte : « C’est toute une méthode de travail pour nos équipes qui doivent se réapproprier un logiciel », a confié Aurélie Geoffray, responsable production CETIS Structure, tandis que son partenaire sur le projet des archives de l’Isère, Jacques Dinguirard, directeur des opérations EXO BIM, parlait d’une « transition digitale sans précédent », qui exige la mobilisation de toute l’équipe. La question de la compatibilité des logiciels – appelée interopérabilité - et de l’importance de parler un même langage s’est également imposée : « On est obligé de se demander comment optimiser nos échanges alors que tous les acteurs n’utilisent pas les mêmes outils », a résumé Clément Bonnet, BIM Manager chez Patriarche. Tous les intervenants se sont, enfin, mis d’accord sur le fait qu’aussi technique soit le BIM, la relation humaine reste la clef de sa réussite.

 

Les enjeux de formation

Après ces REX qui ont suscité beaucoup de questions dans la salle, une table ronde a permis d’affiner la définition du BIM – appréhendé comme un processus collaboratif de travail, autant que comme un outil de modélisation – et de revenir sur les problématiques de l’interopérabilité des logiciels. Sur ce sujet, nerf de la guerre, les débats se sont révélés d’autant plus intéressants que les représentants des  trois principaux éditeurs de logiciels avaient accepté de participer aux échanges. Ils ont abordé les atouts et les limites du format IFC, qui doit permettre l’interopérabilité, mais qui réduit les possibilités d’intervenir sur un fichier ; ils ont reconnu la nécessité de travailler ensemble, y compris au niveau international ; ils ont en outre évoqué les enjeux de formation en matière de BIM.

Encore balbutiante, notamment dans les écoles d’architecture, la formation va devenir déterminante dans les années qui viennent pour que toutes les générations se familiarisent avec le BIM. Le REX BIM Tour, qui y contribue à son échelle*, a déjà planifié d’autres dates de rencontres pour 2019 et 2020.

Prochain rendez-vous à Aix-en-Provence, le 21 juin.


Voir toutes les vidéos de l'événement : Rendez-vous sur youtube 


*une synthèse complète des rendez-vous 2019 du REX BIM Tour permettra à ceux qui n’ont pu y assister de connaître plus en détail les REX présentés et les sujets abordés lors des tables rondes.


Lancement du Tour de France de la Transformation Numérique des TPE et PME - Interview d’Alain ASSOULINE, Président de CINOV-IT

CINOV-IT lance un Tour de France de rencontres dans les territoires pour parler de la Transformation Numérique. Ce Tour de France vise à montrer les avantages de la Transformation Numérique et à combler le retard accumulé jusqu’ici des TPE et PME, artisans, commerçants.


1.  Pouvez-vous nous parler de la genèse du projet ?


La France est 16ème dans le classement européen de la transformation numérique de ses petites entreprises. C’est une alerte car ces entreprises sont en danger et se sont elles qui génèrent le plus d’emplois. Le Conseil National du Numérique avait été saisi pour faire des propositions. L’une d’entre elles a amené à la création de la plateforme FranceNum à laquelle CINOV-IT a beaucoup contribué.

En même temps, CINOV-IT a dès le départ insisté sur le fait qu’une plateforme était nécessaire mais qu’elle ne suffirait pas. Le chef de petite entreprise, l’artisan ou le commerçant sont souvent le nez dans le guidon, préoccupés avant tout par sa trésorerie, son carnet de commandes et les multiples problèmes à résoudre souvent seul. C’est probablement une des raisons de sa non entrée dans le numérique. Il n’a pas le temps et ne sait pas comment s’y prendre.

Nous pensons qu’il faut l’accompagner en étant au plus proche de lui, en partant de la résolution de ses problèmes, en lui montrant l’utilité immédiate du numérique pour son entreprise ; et surtout pas en lui envoyant des injonctions. Pour cela, il faut que nos entreprises du numérique, qui sont dans les territoires, au plus proche de ces entrepreneurs, puissent les accompagner concrètement. Il fallait donner une visibilité à cette démarche.

Le Tour de France est fait pour cela. Ce n’est pas la énième conférence sur le numérique où on retrouve les convaincus qui se parlent entre eux. Ce sont des rencontres courtes (de 2 heures) entre les entreprises du numérique et celles qui ont besoin de se numériser, avec un objectif : faire ensemble les premiers pas et avancer concrètement.


2.  Comment cette démarche a été accueillie dans des territoires et par les parties prenantes que sont les acteurs publics et privés ?


Le niveau de granularité du territoire choisi compte beaucoup. Même si souvent les Régions soutiennent, ces rencontres seront organisées par les services du développement économiques des Communautés de communes ou d’Agglomérations. Et, on a vraiment le sentiment qu’une telle initiative était attendue. Les retours sont enthousiastes car tous veulent qu’on parle de l’économie réelle et qu’on cesse de faire du numérique une curiosité réservée à quelques initiés. Et n
ous avons reçu un soutien immédiat de la DGE et France Num, des organisations représentatives comme la CPME et le Syntec numérique, et de celles engagées déjà sur ce sujet comme l’Afnic et Docaposte. M. Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’État en charge du Numérique a d’ailleurs été tout de suite enthousiasmé.

Dans l’économie du numérique, les problèmes non résolus constituent une classe de ressources à part entière. Et les petites entreprises, ainsi que les territoires en dehors des métropoles, ont beaucoup de problèmes à résoudre pour se développer et développer l’emploi.
 

3.  Pouvez-vous nous parler de France Num, la nouvelle plateforme d’accompagnement de la Transformation Numérique des TPE/PME lancée par le gouvernement, et l’intérêt pour les adhérents CINOV de s’y inscrire ?


France Num est une plateforme d’accompagnement des commerçants, artisans, TPE et PME qui veulent réaliser leur transformation numérique. Nous avons milité pour qu’on y trouve un annuaire géolocalisé permettant à l’entrepreneur de trouver près de chez lui le prestataire qui peut l’accompagner. Cet annuaire est le cœur de France Num, il est très important que nos adhérents s’y inscrivent.

De plus, la plate-forme regroupe de nombreux contenus par professions ou problématiques délivrant des méthodologies et conseils pratiques pour réaliser sa transformation numérique. On y trouve aussi des témoignages qui permettent à chaque secteur de se projeter par des exemples précis. Enfin, il y a des pistes pour le financement, en particulier avec les prêts garantis par BPIFrance.

4.  Lors du prochain Congrès à Arras, vous partagerez un retour d’expérience sur l’Industrie du Futur. Pour vous, quels sont les enjeux de ces grandes mutations pour les TPME des métiers de l’Ingénierie, du Numérique et du Conseil ?  


Lorsque le numérique, l’automatisation, les plateformes de mise en relation, et l’intelligence artificielle, viennent modifier profondément les métiers, quelquefois même les remplacer, il reste l’intelligence humaine. Ce sont nos métiers, ceux de tous les syndicats de notre fédération CINOV, qui peuvent permettre de maitriser tout cela et l’orienter vers un progrès pour les entreprises et les services publics ; vers un progrès humain.

Nos entreprises de conseils et nos bureaux d’étude sont armés pour cela. Elles savent le poids de la dimension humaine du changement, l’importance de mettre le travailleur, le client ou l’usager, au centre de chaque évolution. Elles savent modéliser et prévoir. Elles connaissent le poids de la formation permanente dans un contexte d’innovation permanente.

Je pense qu’elles peuvent devenir le fer de lance de ces mutations. À condition qu’elles le veuillent et qu’elles s’y engagent.

C’est ce que fait CINOV-IT avec le lancement du Tour de France de la Transformation Numérique des TPE et PME.

 

Pour découvrir le Tour de France de la Transformation Numérique des TPE et PME : Cliquez-ici


Pour toute inscription : Cliquez-ici


Le Tour de France de la Transformation Numérique : les TPME du numérique à la rencontre des entreprises et des territoires

CINOV-IT entame un Tour de France de rencontres dans les territoires pour parler Transformation Numérique. Ce Tour de France vise à montrer les avantages de la Transformation Numérique et à combler le retard accumulé jusqu’ici des TPME, artisans, commerçants. Véritable enjeu majeur sur l’ensemble du territoire français, elles représentent un maillage essentiel à la vie économique compte tenu des emplois générés.

Cet événement traduit concrètement la vision partagée par CINOV-IT et ses partenaires (Syntec numérique et la CPME), et rejoint l’objectif porté par le programme France Num.

Sous un format pratique, ce Tour de France se déroulera en plusieurs événements où seront conviés tous les acteurs économiques du territoire et les entreprises du numérique pour échanger sur leurs attentes, projets, craintes ou réticences.

Chaque événement d’une demi-journée se compose d’une conférence plénière introduite par un expert présentant les risques et les opportunités de la Transformation Numérique pour les petites entreprises, associée à des ateliers de rencontres entre les différents acteurs et retours d’expériences d’entreprise ou adhérent CINOV-IT.

Selon les territoires et de leurs activités économiques, les ateliers s’organiseront autour de filières choisies parmi les suivantes : Commerce local, BTP, Secteur agricole, Services aux citoyens, Tourisme, Industrie, Collectivité locale et ses services publics.

Par cette série de rencontres sur la Transformation Numérique, les adhérents de CINOV-IT veulent être les fers de lance de sa mise en œuvre au plus près des territoires, en collaboration avec les acteurs du développement économique que sont les Communautés d’agglomérations et de Communes, les Pays et Pôles Territoriaux, avec le soutien des Régions.

Syntec Numérique et la CPME se sont associés à l’initiative pour faire de ce Tour de France un succès. D’autres organismes seront partenaires, voire acteurs, du projet (clusters, pôles de compétitivité, agences régionales ou départementales) en fonctions des régions.

 Découvrez l'Interview d'Alain ASSOULINE, Président de CINOV-IT

Principales dates à retenir :

Le lancement du Tour de France de la Transformation Numérique des TPE et PME aura lieu le Jeudi 14 mars à Paris en présence de M. Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’État en charge du Numérique.

Les partenaires présents à cette occasion seront la CPME, Syntec Numérique, l’Afnic et Docapost.

Prochaines dates : Les 20 premières étapes de ce Tour de France des territoires seront annoncées lors cette conférence de lancement.


REX BIM TOUR, son tour de France en régions

  • Logo REX BIM tour

La Fédération CINOV lance son tour de France des retours d’expérience sur le BIM à destination des PME et TPE en régions. La transversalité des métiers rassemblés au sein de CINOV permet aujourd’hui des synergies essentielles entre l’ingénierie et le numérique, et offre ainsi un cadre propice à la transition numérique du bâtiment et à l’appropriation de la maquette numérique.

CINOV informe et accompagne ses membres non seulement à l’utilisation de l’outil mais à l’évolution des modes de collaborations induits. La Fédération est par ailleurs partenaire historique du BIM d’Or et du BIMside, évènements devenus incontournables dans le monde de la maquette numérique.

Face l’ambition rappelée par le gouvernement de « construire plus, mieux et moins cher », CINOV accorde une place centrale à l’innovation pour y parvenir.

La Fédération est actuellement signataire du Plan BIM 2022 d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique et est favorable au développement d’une plate-forme collaborative pour travailler ensemble au développement du BIM au sein de la filière. Afin de concrétiser cette ambition, la Fédération CINOV a conçu le REX BIM Tour en régions.

Cet événement national a vocation à être un véritable outil de partage de retours d’expériences à partir de projets réalisés en processus BIM. La démarche du REX BIM Tour a pour objet de démystifier, simplifier et confronter les approches à toutes les étapes du projet, de la conception à la maintenance. Il s’adresse aux PME, TPE qu’elles soient familiarisées ou non à la gestion de la maquette numérique, tout au long du processus de construction.

Le REX BIM TOUR, en tant qu’évènement national, s’inscrit dans un cycle de rencontres annuelles déclinées régionalement.

Les principales dates à retenir :

  • La 1ère édition, en partenariat avec le pôle Fibres-Énergivie, le CNAM Grand-Est, l’IPTIC et ADN Construction, a eu lieu le 4 décembre à Nancy.

 


- En Région Rhône-Alpes : le lundi 13 Mai à Lyon. Détails et Inscription : cliquez-ici

Retrouvez l'Interview de Corinne PICHOUD, présidente de CINOV Rhône-Alpes.

Découvrez le programme du REX BIM Tour à Lyon

- En Région PACA : le vendredi 21 juin à Aix-en-Provence.  Détails et Inscription : cliquez-ici

- En Région Midi-Pyrénées : le mardi 2 octobre à Toulouse. Détails et Inscription : cliquez-ici

- En Région Auvergne : le mercredi 27 novembre à Clermont-Ferrand. Détails et Inscription : cliquez-ici