54 article(s) consultable(s) dans la catégorie CINOV Ergonomie

L'éco-conception globale - Conférence CINOV à Pollutec le 6 décembre à 10h30

CINOV
L'éco-conception globale
Pollutec

Rendez-vous à la conférence le 06 décembre 2013 à 10h30
sur le Forum Industrie Durable


Conception industrielle et ergonomie croisent leurs regards et leurs retours d'expériences sur l'éco-conception globale, une tendance croissante et inexorable dans l'industrie. Cette conférence permet de présenter les principaux outils, la réglementation applicable et de proposer quelques exemples d’application. Trois champs de l’ingénierie se croisent pour converger vers des intérêts environnementaux et sociaux au travers du cycle de vie du produit, des croisements qui évitent les transferts de contraintes d’un domaine à l’autre. Ainsi, sur le même principe que l’affichage environnemental et les empreintes carbone, eau…, peut-on imaginer un affichage social et une empreinte danger santé ?


INTERVENANTS

- Claire Briand, CONSULT'INGENIERIE, CINOV Industrie
- Idriss Kathrada, Novasirhe, CINOV Territoires et Environnement
- Jean-Luc Reinero, Rainbow Ergonomie, Président de CINOV Ergonomie
 


CINOV Ergonomie au congrès de la SELF du 28 au 30 août à Paris

CINOV Ergonomie est partenaire du 50ème congrès de la Société d’Ergonomie de la Langue Française, avec CINOV Ile-de-France et la Fédération CINOV. Le thème du congrès sera « Ergonomie et société : quelles attentes ? Quelles réponses ? ». Le congrès aura lieu du 28 au 30 août à l’Université Paris 1 La Sorbonne. 

Programme et bulletin d’inscription disponible sur le site de la SELF

Contact : Service syndicat CINOV Ergonomie -


Le syndicat des ergonomes fête les 100 ans

Le centenaire de la fédération a aussi été fêté, sous la conduite du président Reinero, par le syndicat SNCE qui, à cette occasion, est devenu CINOV ergonomie. Le syndicat avait invité l'actuel président de la SELF (Société d'Ergonomie de Langue Française), François Hubault de l'Université Paris I.

Dans la matinée, le secrétaire, Didier Bonnin, a rencontré la présidente de la commission Sociale de l'Assemblée Nationale, Catherine Lemorton : une rencontre très utile qui devrait, notamment, se traduire par des introductions auprès des cabinets du ministre du Travail (DGT) et de celui de l'Industrie et du Minefi (DGCIS)


Jean-Luc RENEIRO, nouveau Président du syndicat

Jean-Luc REINERO, PDG de Rainbow Ergonomie a été élu Président du syndicat CINOV SNCE.

Pour toutes correspondances et courriels à diffuser à Jean-Luc Reinero, merci d’utiliser l’adresse email suivante :

 


CINOV SNCE à la SELF du 5 au 7 septembre à Lyon

La SELF (Société d’Ergonomie de Langue Française) organise son congrès 2012 à Lyon du 5 au 7 septembre sur le thème « Innovation et travail : sens et valeurs du changement ». Les Brice Labille, Léonard Querelle, Jean-Luc Reinero animent pour CINOV SNCE un atelier le jeudi 6 septembre : « L’innovation, un paradoxe pour et face à l’Ergonomie ».

Téléchargez le schéma de l’intervention ergonomique pour l’innovation ici

Le résumé

L’innovation fait en France, comme partout dans le monde, l’objet de nombreux discours scientifiques et politiques. La place du travail, le rôle que prennent les travailleurs, les difficultés qu’ils rencontrent sont des questions d’actualité mais qui sont peu débattues actuellement.

Les travaux menés en économie ou en gestion appréhendent l’innovation comme un rapport de détermination entre la nouveauté et la sanction ou l’évolution qui s’opère par le marché via les consommateurs. Les travaux plus proches de la sociologie, de l’histoire et de l’anthropologie, cherchent surtout à saisir l’impact de l’innovation sur la société, et sur le rôle qu’occupent les citoyens ou les usagers dans l’émergence de cette nouveauté. A côté du consommateur, du citoyen ou de l’usager, nous pensons que l’innovation doit également être appréhendée sous l’angle du travail et de ceux qui le réalisent. 

Dans cette perspective et à titre indicatif, trois sous thèmes nous semblent pouvoir être abordés :

  • Documenter les dynamiques actuelles d’innovation du point de vue du travail et des Hommes au travail 

  • Mieux appréhender la place du travail et de ses ressources pour l’innovation 

  • Et mettre en patrimoine, au sein de la communauté, les démarches et méthodes qui prennent en compte le travail pour l’innovation.

Organisation du débat autour de deux axes

  • La dimension endogène du rapport ergonomie / innovation

                      L’intervention ergonomique, vecteur d’innovation

                      L’intervention ergonomique,  frein à l’innovation

  • La dimension exogène du rapport ergonomie / innovation

                      Ce qui favorise l’innovation par l’intervention ergonomique

                      Ce qui empêche l’innovation par l’intervention ergonomique

Déroulement

  Table ronde, ou chaque intervenant porte un point de vue.  

Téléchargez le schéma de l’intervention ergonomique pour l’innovation ici

Contact : Sophia Houndjo - 01 44 30 49 43 -


Jean-Luc REINERO nouveau président du syndicat CINOV SNCE

Nous avons le plaisir de vous informer que Monsieur Jean-Luc REINERO est depuis le 06 juillet 2012, le nouveau Président du syndicat CINOV SNCE.Il succède à Monsieur Bernard MELIER

Contact :

01 44 30 49 43


Sous-traitance mode d’emploi

Le 30 mai 2012, la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) a publié une instruction relative aux règles de sous-traitance. Cette instruction est une mise à jour de l'instruction de 2010 sur le même sujet et constitue un mode d'emploi des grands principes de la sous-traitance.

Il est à noter que la version rénovée apporte des nouvelles précisions sur les écarts des TVA entre le titulaire du marché et le sous-traitant ainsi que sur les conséquences de ce taux différencié. Par contre, l’instruction fait référence à tort au DC13 pour la déclaration de sous-traitance alors qu’il s’agit désormais du DC4 et que la signature du sous-traitant sur ce formulaire est requise.

Contact : - Directrice aux affaires juridiques-contrats
01 44 30 70 76
 


« Soyez réalistes, demandez l’impossible ! » : la transition sociale et écologique

Et si on changeait vraiment ? Et si on changeait tout ? Le temps presse ! RIO+20,c’est dans un mois et le constat risque d’être une fois de plus accablant. Il faut agir avant qu’il ne soit pas trop tard !
De nombreux leviers permettent aujourd’hui d’assurer la nécessaire reconversion écologique : investissements publics, normes, fiscalités, économie de fonctionnalité, énergies renouvelables, bâtiments mieux isolés, transports et équipements moins polluants, … Le choix d’une agriculture locale et paysanne, d’une pêche durable, le développement du recyclage et de la réutilisation des matières et des bienscomplètent le panel de ces opportunités ! Cette transformation peut créer un million d’emplois durables.Mais elle pose aussi un vrai défi à notre système et à la démocratie.La reconversion écologique de notre économie exige des réformes radicales pour faire face à l’urgence écologique. Des investissements colossaux sont nécessaires pour reconvertir notre économie et nos infrastructures pour réussir cette « poussée verte ».
 
Mais sommes-nous prêts pour cette transition sociale et écologique ? 
 
La transformation de notre système productif industriel est indispensable pour réussir la reconversion écologique. De même, elle bouleverse le paradigme néolibéral de création de richesse par l’investissement privé ou spéculatif. Nous avons besoin d’investissements publics massifs et d’une gouvernance claire en termes de régulation de la consommation, de fiscalité juste, de mesures redistributives,autant de clés pour accéder à une économie soutenable.
 
L’économie soutenable exige de rompre avec cette idéologie post-trente-glorieuse, qui prône la croissance à tout prix.Indifférente aux avertissements du premier think tank de l’histoire moderne, le Club de Rome et de son pamphlet « The Limits to Growth », cette idéologie n’a pas préparé nos sociétés, tant industrialisées qu’en développement, àcetteconfrontationà des problèmes complexes. L’idée est néanmoins réactualisée par le philosophe Patrick Viveret, qui parle de « sobriété heureuse »…
 
Nous savons aujourd’hui qu’une croissance mesurée simplement en termes d’accumulation du capital financier n’est plus acceptable; la croissance doit être synonyme de développement, de progrès social et écologique. Certains économistes poussent la réflexion jusqu’à parler de prospérité sans croissance (Tim Jackson par exemple dans Prospérité sans croissance – La transition vers une économie durable- Ed. De Boeck, 2010). Cet économiste propose le remplacement massif de l’utilisation des énergies fossiles par du travail humain, en créant des emplois dans le bâtiment, les transports, l’agriculture.Le remplacement du pétrole et surtout de la rente pétrolière par des salaires compenseront par la baisse du chômage une baisse théorique de la productivité. 
 
D’autres économistes et parmi ceux-ci, Gaël Giraud - avec qui j’ai partagé un déjeuner de travail passionnant ndlr ! (Gaël Giraud, « Plaidoyer pour un protectionnisme européen », Ceras - revue Projet n°321) prônent plutôt le retour à une certaine forme de protectionnisme pour favoriser l’emploi et la transition écologique.
Il est certain qu’il faudra associer toutes les parties prenantes pour une acceptabilité sociale de la réorientation écologique de notre économie.Les sciences et les technologies seront les alliés et les médiateurs pour négocier ce virage à 180° et appréhender la complexité des problématiques et les propositions pour un avenir soutenable.
La promesse du Green New Deal est-elle vraiment possible ? Et avons-nous seulement le choix ?
« Au lieu de mesurer ce qui est bon pour soi à l’aune de ce qui est bon pour tous, l’homme procède en sens contraire ». — (Gérard Demouge, Rousseau ou la révolution impossible)
 
Fulvia AllieviDorosz

"Prévention des TMS : choisir un ergonome conseil ", un guide de l’ANACT avec CINOV SNCE

Le guide de l’ANACT"Prévention des TMS : choisir un ergonome conseil pour une intervention en entreprise", a été rédigé avec la participation de CINOV SNCE, à travers la participation de Didier Bonnin. Il a contribué à l’élaboration du guide en proposant une  démarche pour agir dans les entreprises sur les TMS et faire appel à un cabinet conseil en ergonomie. Le guide aide notamment à rédiger le cahier des charges de l'intervention voulue et faire le bon choix pour trouver un bon ergonome conseil.Il a été réalisé dans le cadre du PRST Midi-Pyrénées par un groupe de travail piloté par le MIDACT (l'Action Régionale pour l'Amélioration des Conditions de Travail en Midi-Pyrénées).Ce groupe de travail a réuni : DIRECCTE, CARSAT, MSA, MIDACT, partenaires sociaux, services de Santé au Travail (SAMSI), et consultants en EvPRP. Ce guide est disponible sur le site de l’Anact :


Missions de l’ergonome conseil pour un projet architectural

En conception architecturale, l'ergonome conseil intervient soit en assistance à maîtrise d'ouvrage soit en assistance à maîtrise d'oeuvre. Sa contribution est plus pertinente s'il se positionne et est positionné en assistance à maîtrise d'ouvrage. Téléchargez ici la fiche complète.  

Contact :

01 44 30 49 43

 


Pénibilité : les Ergonomes Conseils veulent participer aux négociations

A l'occasion du grand rassemblement annuel, des Journées de la Pratique de l'Ergonomie de Bordeaux les 28, 29 et 30 mars 2012, CINOV SNCE a fait part à la presse de la position de la profession dans le débat sur la pénibilité : aujourd'hui en cours de discussion, la question est posée entre les partenaires sociaux d'une part et les directions ministérielles concernées ; les uns et les autres ne pourront développer les opportunités qui s'offrent sur ce thème du débat social et économique sans l'appui de ces experts en la matière que sont les Ergonomes Conseils.
Téléchargez le communiqué complet ici.

Contact :

01 44 30 49 43


Les « TMS chez les ouvriers » à la télé sur France2 ce jeudi 5 avril

Complément d’enquête du jeudi 5 avril sur France2 traite du thème des « TMS chez les ouvriers ». La préparation du reportage s’est appuyé sur des ergonomes conseils de CINOV SNCE et le tournage a été réalisé chez un client de Damien Huygue, d’IDENEA ERGONOMIE.

Contact :

 


Des professionnels spécialistes en entreprise pour prévenir les risques psychosociaux

La parution du guide de l’ANACT « PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX : QUELLE FORMATION POUR LES MANAGERS ? » donne l’occasion aux sociétés de conseil en ergonomie de rappeler l’intérêt pour les entreprises de faire appel à des ergonomes conseil pour les aider sur les questions des RPS, Risques psychosociaux.

La parution du guide de l’ANACT, Agence Nationale de l’Amélioration des Conditions de Travail, « PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX : QUELLE FORMATION POUR LES MANAGERS ? » fait suite à celle du guide de choix d’un consultant en RPS, Risques Psychosociaux (INRS ED 6070).

C’est l’occasion pour les sociétés de conseil en ergonomie de rappeler l’intérêt pour les entreprises de faire appel à des ergonomes conseil pour les aider sur ces questions de RPS. En effet, le guide se termine par la proposition de remettre le travail au cœur de l’activité managériale : c’est justement ce que les ergonomes conseil se proposent de faire, sur la base de compétences avérées dans le champ du travail et des risques psychosociaux.

Les ergonomes conseils fédérés au sein du syndicat patronal représentatif CINOV SNCE adhèrent à la définition des Risques Psychosociaux (RPS) proposée par le collège d’experts sur l’évaluation des risques psychosociaux réuni à la demande du ministère du travail, de l’emploi et de la santé pour qui les RPS sont des « risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental ».

Ces ergonomes proposent d’intervenir au sein des entreprises sur toutes les phases à mettre en place pour aider les managers à prendre en charge les questions de RPS. Un pré-diagnostic pour définir le périmètre d’action dans l’organisation puis un diagnostic participatif figurent parmi les interventions possibles. Elaborer sur un mode participatif un plan d’action et accompagner la mise en œuvre de ces actions sont également proposés. Les ergonomes conseils utiliseront différents outils de questionnement, d’entretiens, d’observation du travail, mais  surtout, ils s’adapteront au contexte spécifique de l’entreprise, par opposition à une démarche standardisée, reproductible.

Ces interventions concernent les entreprises ou les collectivités territoriales qui souhaitent traiter les causes profondes des RPS. Cet accompagnement vise une meilleure qualité de vie au travail grâce à un accompagnement des entreprises et de leurs managers dans la reconception des organisations.

En accord avec les principes de prévention, il s’agit d’intervenir le plus en amont possible. La mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’entreprise – direction, encadrement, salariés et Instances Représentatives du personnel tout au long de la démarche, est alors une condition indispensable à la réussite de l’action engagée, sur la durée.

Les ergonomes conseils du Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie sont présents sur tout le territoire. L’annuaire en ligne de CINOV permet de les contacter ou les retrouver,  http://www.ergonomie-snce.fr/Annuaire-ergonomie.html .

Contact :


AFP : CINOV SNCE : les ergonomes, des limiers dans l’entreprise au service de la santé