6 article(s) consultable(s) pour June 2020

La Fédération CINOV appelle à la création d’une « task force » représentative pour accompagner le plan de relance et la transformation du BTP

Après plusieurs semaines d’échanges et de concertations, la Fédération CINOV, représentative des métiers de la prestation de services intellectuels du conseil, de l'ingénierie et du numérique, a présenté à Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, ses propositions pour sauver et valoriser le secteur du BTP. Outre des mesures pour l’emploi, la trésorerie des entreprises et le redémarrage du secteur, CINOV appelle à la création immédiate d’une « task force » représentative de la filière. Cette dernière permettra d’accompagner les métiers du BTP dans leur transformation numérique, environnementale et sociétale.

Alors que l’arrêt brutal et imprévu de tous les chantiers – puis leur reprise aménagée pour répondre aux règles sanitaires – ont provoqué d’importants surcoûts pour le secteur du BTP, CINOV alerte sur le risque de disparition de nombreux bureaux d’études qu’elle représente (maîtrise d’œuvre, AMO). Ces dernières, qui sont principalement des TPE-PME, se retrouvent en effet particulièrement exposées et la Fédération CINOV appelle le gouvernement à prendre les mesures qui s’imposent pour sauver ces entreprises, acteurs clés de la vie économique dans les territoires. Pour cela, elle propose de créer un fonds afin d’aider les entreprises et les collectivités territoriales à faire appel à des prestations de services intellectuels pour les accompagner dans leurs transformations. CINOV insiste néanmoins sur le fait que la création de ce fonds ne suffira pas : il faudra aussi – et surtout – accompagner ces investissements pour qu’ils puissent être rentables.

Le secteur du BTP est en effet au cœur des transitions environnementale, énergétique, sociétale et numérique qui rendent inconcevable un retour à la situation antérieure à la crise sanitaire. CINOV appelle donc à la mise en place dès que possible d’une « task force » représentative dont l’objectif serait de faire adhérer et de mobiliser tous les acteurs de la filière autour d’un projet commun et, in fine, de faciliter la prise de décision puis d’accompagner la mise en œuvre des différentes mesures.

« Avec cette task force représentative de la filière, nous pourrons mettre en œuvre plusieurs grandes idées ambitieuses autour des impacts sociaux et environnementaux du bâtiment et des infrastructures », affirme Frédéric LAFAGE, président de la Fédération CINOV. « Nous souhaitons notamment définir et mettre en place un agenda de la transition écologique du secteur, recourir massivement à la finance responsable, investir dans les infrastructures durables et concevoir un aménagement urbain durable et désirable pour penser le logement autrement et réussir, enfin, sa rénovation. »

 

  

 

Les principales propositions de la Fédération CINOV

pour une relance économique et durable du secteur :

 

·       Créer immédiatement une « task force » représentative de la filière

 

·       Réussir la transition écologique du secteur :

o   En appliquant progressivement et avec pédagogie les nouvelles réglementations, dont la future RE2020 ;

o   En complétant la réglementation et les référentiels existants pour mettre en place une approche multicritères et des obligations de résultats pour tous les bâtiments ;

o   En accompagnant la maîtrise d’ouvrage publique par un vaste plan de sensibilisation et de formation aux enjeux environnementaux ;

o   En recourant massivement à la finance responsable (développer les labels Greenfin ou ISR, moduler les financements en fonction de leur impact sociétal et environnemental).

 

·       Investir dans les infrastructures durables :

o   En lançant un vaste programme quinquennal de renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement, de maintenance et d’entretien des infrastructures routières ;

o   En priorisant les investissements dans les infrastructures vers des projets à forte performance environnementale avec une évaluation régulière de cette performance.

 

·       Penser le logement autrement et réussir, enfin, sa rénovation

o   En conditionnant 100% des aides (primes et baisse de taxes foncières sur la durée de l’amortissement) à la réalisation de rénovation globale et performante, en une fois, des copropriétés ;

o   En définissant un dispositif « Ma Prime Rénov’ Copro » visant à rendre attractive la rénovation globale et copropriété.

 

·       Concevoir un aménagement urbain durable et désirable

o   En créant un plan de mobilité douce, à intégrer au PLU, en mettant l’accent sur les accès aux lieux de vie (espaces publics, loisirs, lieux culturels, écoles, commerces…) ;

o   En faisant du bruit, de la qualité de l’air et de la biodiversité des priorités nationales, à intégrer à travers des objectifs ambitieux, concrets et mesurables dans tous les projets urbains ;

o   En développant des référentiels, des méthodes et des outils adaptés à des aménagements urbains durables et désirables, facilement utilisables par les différents acteurs (collectivités, aménageurs, promoteurs, AMO/MOE, entreprises…).

 

 

 


CP - CINOV adresse ses propositions pour une relance durable et écologique

COMMUNIQUE DE PRESSE

 Le 5 juin 2020

 

 

Plan de relance de l’économie :

La Fédération CINOV remet au cabinet de la secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire ses propositions pour une relance durable et écologique

 

Lors d’un échange organisé hier, la Fédération CINOV, fédération patronale représentative des métiers de la prestation de services intellectuels du conseil, de l'ingénierie et du numérique, a remis au cabinet de la secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire ses propositions pour une relance de l’économie au service de la transition écologique. Pour CINOV, il est en effet primordial de transformer la crise actuelle en moteur de la transformation énergétique, écologique et numérique de nos sociétés. Orienter les financements vers la transition écologique, développer le management de la transition des organisations et des territoires ou encore impulser des projets d’économie circulaire et de circuits courts : autant de décisions stratégiques qui doivent être prises pour garantir un avenir durable à l’ensemble des organisations économiques et culturelles.

La crise sanitaire que nous traversons a provoqué une crise conjoncturelle d’une ampleur inédite qui nous pousse à redéfinir nos modèles économiques. Si certains acteurs appellent à remettre au premier plan la croissance, au détriment des engagements environnementaux, la Fédération CINOV appelle au contraire à faire de la crise une opportunité d’intégrer les enjeux environnementaux à nos principes économiques.

« S’il nous a été presque impossible d’anticiper la crise sanitaire que nous traversons, les effets de la crise environnementale vers laquelle nous nous dirigeons sont en revanche bien connus des scientifiques qui n’ont de cesse de nous alerter depuis plusieurs années » souligne Frédéric Lafage, Président de la Fédération CINOV. « Il serait donc extrêmement préjudiciable de ne pas prendre en compte les impératifs environnementaux dans notre plan de relance pour l’économie, voire de repousser les engagements qui avaient été pris ». 

C’est pourquoi la Fédération CINOV a réuni ses adhérents pour établir une liste de propositions structurantes visant à mettre au premier plan les enjeux environnementaux dans le plan de relance de l’économie. Ces propositions ont été remises hier au cabinet d’Emmanuelle Wargon qui leur a réservé un accueil favorable.

 

Les  propositions de la Fédération CINOV

pour une relance économique au service de la transition écologique :

 

·       Accompagner les entreprises et les collectivités territoriales dans leur projet de transformation par un fonds de soutien pour l’appel à la prestation de services intellectuelle

 

·       Promouvoir les projets d'économie circulaire de territoires et d'entreprises

 

·       Établir l'empreinte écologique des produits et services consommés sur les territoires mais aussi des citoyens, des entreprises et des collectivités locales

 

·       Renforcer la mobilité durable, en intégrant une analyse environnementale à tout plan de mobilité

 

·       Prendre en compte l'environnement dans tout projet d'aménagement ou de construction, par la réalisation d’un diagnostic écologique

 

·       Intégrer dans tous les dispositifs de financement des entreprises garantis par l’Etat une clause d’information relative à l’éligibilité de l’activité à la taxonomie européenne sur la finance durable

 

·       Mettre en place un crédit d’impôt « RSE » à destination des TPE.

 

·       Créer une plate-forme numérique à destination des TPE/PME facilitant l’identification de l’importance carbone et sociétale de leurs initiatives écoresponsables

 

 

 

 

Pour échanger avec un porte-parole de la Fédération CINOV

au sujet du plan de relance de l’économie, cliquez .


Propositions de la fédération CINOV pour un plan de sauvegarde de l’emploi et de l’activité

Pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux liés à la crise inédite que traverse le pays depuis plusieurs mois , la Fédération CINOV a produit dans le cadre de la task force lobbying (le groupe de travail intersyndicale chargé de produire les positions de la fédération-) une plateforme de propositions structurantes sous forme de fiches thématiques en co-construction avec les syndicats de la fédération.

La Fédération a travaillé à la production de fiches sur des thèmes transverses (transformation numérique, développement durable, social et formation) et sectoriels (culture, BTP et construction), accessibles aux adhérents et à l’ensemble des ressortissants de la branche,

L’ensemble de ces fiches sont accessibles en téléchargement ci-dessous.

Ces propositions ont pu être présentées officiellement dans le cadre de rencontres avec différents cabinets ministériels et directions générales des ministères concernés.

Le travail et la réflexion sur les propositions continuent et de nouvelles fiches sur les thèmes de la restauration, de l’ergonomie, de l’acoustique, des TPE et PME des prestations de services intellectuels seront bientôt disponibles. La Fédération communiquera prochainement sur l’avancée de ces fiches.

 


GUIDE AMO 2020

  • TELECHARGER LE GUIDE AMO 2020

Retrouvez le GUIDE AMO 2020 réalisé par CINOV et l'UNTEC dans l'optique de contribuer à la satisfaction de ce besoin d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Au sommaire du guide AMO 2020 : 

  • Qu’est-ce que la Maîtrise d’ouvrage ?
  • Qu’est-ce qu'un AMO ? 
  • Particularités de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage
  • Bien choisir un AMO
  • Comment utiliser la nomenclature
  • Articulation des missions de l'AMO avec la Maitrise d'Ouvrage
  • FAQ
  • Contribution des différents secteur professionnels à l'AMO
  • Trouver un AMO

Consulter le guide AMO ci dessous :


Reprise d'activité post confinement : Interview de François Roche, adhérent CINOV Ergonomie & consultant associé BR Consulting Services

Interview François Roche, consultant associé BR CONSULTING SERVICES

 Ergonome, ingénieur en facteur humain, François Roche a repris son activité le 11 mai, après une longue parenthèse.

 Comment vous êtes-vous organisé pour assurer la reprise de votre activité ?

J’ai la chance d’avoir un mandat d’officier de réserve à la DGA à Paris et une épouse médecin aux urgences de Nantes, si bien que nous avons pu remettre nos trois enfants en bas âge à l’école et à la crèche dès le 11 mai. C’est ce qui m’a permis de reprendre. Les 15 premiers jours, la remise en place s’est faite doucement. J’ai commencé par rappeler mes clients pour relancer les projets qui avaient été différés et reprendre des dates de rendez-vous ; et j’ai eu de premières visio-conférences. Les déplacements terrain vont recommencer début juin.

 

Quel a été l’impact du Covid-19 sur votre activité ces dernières semaines et comment envisagez-vous les prochains mois ?

Les premières semaines, j’ai géré la continuité des dossiers enclenchés, sans me déplacer. Jusque fin mars, j’ai assuré l’accompagnement stratégique de certains clients en lien avec le Covid- 19. L’impact est important, mais je ne suis pas inquiet car mon domaine -  autour des enjeux de santé et d’organisation du travail - est très connecté aux préoccupations du moment. J’espérais faire une très bonne année, elle sera finalement comme la précédente. La crise a en fait coupé mon élan et réduit mes perspectives. Certains clients qui n’ont pas été impactés ont remis sur le dessus de la pile certains projets et on a déjà commencé à me redemander des devis. Mais il y a des dossiers d’avant Covid-19 qui ont été renvoyés aux calendes grecques.

 

Comment êtes-vous accompagnés dans cette reprise post-confinement ?

Au début, j’ai eu beaucoup de sollicitations de la part de CINOV, avec plusieurs réunions de CINOV Ergonomie, ce qui était intéressant pour voir comment les différents cabinets vivaient la crise. On a pu partager de l’information sur les aides gouvernementales. Ma banque aussi m’a appelé sur ce sujet, ainsi que la chambre de commerce et d’industrie. Je sais où m’adresser si besoin.

  • cartecinov verbatim linkedln 520x320 fr

Reprise d'activité post confinement : Interview de Bertrand Cordier, adhérent CINOV Conseil en Management & président de BMS2C

Interview Bertrand Cordier, président de BMS2C, cabinet de conseil en management

 

Fondateur de BMS2C, Bertrand Cordier a profité du confinement pour se former et diversifier son offre de service. Mais la reprise reste pour lui encore très incertaine.

 

Comment vous êtes-vous organisé pour assurer la reprise de votre activité ?

Pendant le confinement, j’ai interrompu mon activité de terrain, qu’il s’agisse de mes missions d’audit des systèmes de management de la sécurité ou de certification ISO 9001. J’en ai profité pour me former avec l’AFNOR à la gestion de crise et à la reprise d’activité en mode dégradé, pour proposer un service supplémentaire à mes clients ; ainsi qu’à la prévention des TMS (troubles musculosquelettiques) que le télétravail va générer.

Depuis la reprise, j’ai fait un déplacement à Toulouse, en voiture pour éviter la foule ; mais je travaille surtout en visio-conférence, avec un système de partage de documents très pratique. Reste que pour la partie certification, je ne peux pas faire autrement que d’aller sur place.

 

Quel a été l’impact du Covid-19 sur votre activité ces dernières semaines et comment envisagez-vous les prochains mois ?

Mon mois de mars a été peu impacté, en revanche j’ai vite compris que mes missions d’avril seraient décalées en mai ou en juin ; les reports sont maintenant pour septembre, voire pour l’année prochaine ! Je me retrouve avec 30 000 euros de commande en attente ou reportée, donc avec un sérieux problème de trésorerie.  Aujourd’hui, je suis dans l’expectative, j’essaie de garder le moral et de communiquer au maximum sur mes nouvelles offres d’accompagnement.

 

Comment êtes-vous accompagnés dans cette reprise post-confinement ?

La CPME, dont je suis mandataire pour le fonds de garantie sociale des chefs et dirigeants d’entreprise, a été un support. Mais j’ai aussi beaucoup échangé avec des confrères qui connaissent les mêmes difficultés que moi et avec qui j’essaie de développer des projets. 

 
 
  • cartecinov verbatim linkedln 520x320 bc