3 article(s) consultable(s) pour 28 April 2020

La Fédération CINOV soutient l'initiative "Des ordis pour nos enfants"

DES ORDIS POUR NOS ENFANTS : LA FEDERATION CINOV SOUTIENT CET APPEL A LA SOLIDARITE

 

Adrien Taquet, secrétaire d’Etat en charge de la protection de l’enfance et Cédric O secrétaire d’Etat chargé du numérique ont lancé un appel à la solidarité pour garantir le maintien de la scolarisation et les activités proposées aux enfants qui relèvent de l’Aide sociale à l’enfance.

De nombreux enfants protégés par l’Aide sociale à l’enfance sont aujourd’hui confinés dans des structures d’accueil et des foyers qui ne disposent pas de l’équipement informatique nécessaire. Ainsi, dans les conditions actuelles, l’enseignement à distance ne peut être assuré pour des milliers d’enfants.

La Fédération CINOV soutient cette initiative et appel à contribution auprès de l’ensemble de ses adhérents. TPE, PME et grandes entreprises peuvent participer en cliquant sur le lien suivant, saisir sa ville et déposer leurs ordinateurs. Il manque actuellement plus 6000 ordinateurs.

Je participe

  • ban fixe 250x250

CP - CINOV Ergonomie et la Fédération CINOV diffusent un questionnaire concernant l’état de santé des salariés face au COVID-19

Que ce soit dans les hôpitaux, les administrations, les entreprises, il est essentiel que les conditions de travail et la performance des salariés restent au cœur des décisions prises actuellement. Le syndicat CINOV Ergonomie propose la diffusion d’un questionnaire permettant au salarié d’exprimer leur ressenti par rapport à la situation de confinement.

Nous faisons face depuis plusieurs semaines à une crise sanitaire majeure qui impose le confinement de la population. Depuis le décret du 14 mars les mesures contre la propagation du virus COVID-19 ont imposés la fermeture de la très grande majorité des entreprises et institutions. De nombreux salariés continuent à travailler en télétravail ou sur leur lieu professionnel habituel. Les conditions de travail et de vie sont dégradées en raison du contexte (respect des mesures barrières, difficultés d’approvisionnement, contexte anxiogène) mais l’ampleur de la situation n’est pas connu.

L’état de santé des salariés était préoccupant bien avant la période de confinement comme en témoigne les démarches mises en œuvre au travers de la prévention des RPS ou de la QVT, largement soutenues par l’État. Quel impact cette période de confinement a-t-elle concrètement sur l’état de santé des salariés ?

Pour tenter d’amorcer une réponse à cette question, CINOV Ergonomie, avec l’appui des sociétés ALTAR conseil et Human Design Group HDG, a conçu un questionnaire à destination des salariés.

Accéder au questionnaire en ligne

Ce questionnaire est l’occasion donnée aux salariés d’exprimer massivement et de manière anonyme leur perception de la situation et de son impact sur leur santé psychique et physique.

Les premiers résultats seront mis en ligne à la fin de la semaine. Pour toute information complémentaire vous pouvez vous adresser à .

Ces résultats accessibles à tous permettront de mieux comprendre les effets de la situation et ainsi envisager les actions potentiellement nécessaires à l’échelon local. 

 


CP - CINOV Numérique : StopCovid, un outil pertinent s’il fait partie d’un arsenal complet de mesures et respecte des libertés individuelles.

 COMMUNIQUE DE PRESSE 

 Le 27 avril 2020  
 
 
StopCovid, un outil pertinent  s’il fait partie d’un arsenal complet de mesures  et respecte des libertés individuelles. 
 
CINOV Numérique, syndicat des PME, TPE et indépendants du numérique, considère que l’application StopCovid sera utile si elle fait partie d’un arsenal de mesures (tests, masques, distanciation) dans le cadre de la stratégie globale de déconfinement.  Cependant, Alain Assouline, Président de notre syndicat, appelle à un devoir de vigilance sur le respect de principes fondamentaux, autour des libertés individuelles. 
CINOV Numérique souhaite s’exprimer sur la partie du débat relative à son expertise et sur l’impact anticipé sur les entreprises, en rappelant quelques principes fondamentaux sur l’emploi et la gestion de tels outils, autour de 4 axes : le respect de la vie privée, la transparence, la proportionnalité et le consentement. 
 
CINOV Numérique rappelle que le succès d’un tel outil, dans son développement comme dans son déploiement et son acceptation n’est possible que si l’ensemble des parties-prenantes, intégrant des représentants de la société civile, est sollicité dans une approche collaborative avec un rôle de supervision du projet.  
Suite aux avis notables de la CNIL et du CNNUM concernant StopCovid, CINOV Numérique veut souligner le rôle de contrôle, d’accompagnement et de sanction des régulateurs (Indépendants vis-àvis du gouvernement) notamment de la CNIL, en lien avec l’ARCEP (pour la partie opérationnelle) et l’ANSSI. Il doit être central et renforcé, aussi bien dans la phase de conception que dans les phases d’exploitation et de fin de vie de l’application, afin d’éviter toute dérive.  
 
Au-delà, CINOV Numérique appelle à ce que cette application respecte les dispositions suivantes : 
 
  • Respecter les libertés individuelles. Il doit être notamment possible pour chaque citoyen de refuser d’utiliser l’application ponctuellement ou totalement sans enregistrement ni conséquence de cette décision. Afin de respecter la règle fondamentale de consentement libre et éclairé, au cœur des fondamentaux du Règlement général sur la protection des données, CINOV Numérique demande à ses entreprises adhérentes de s’engager à ce que leurs salariés et leurs partenaires ne soient jamais discriminés du fait de l’usage ou non de cette future application. 

  • Ne pas enfreindre la protection des données personnelles et de la vie privée des personnes. Respecter en tout point la réglementation qui encadre la protection et le traitement des données personnelles (RGPD). L’anonymat doit être tout particulièrement préservé. • Limiter l’usage de cette application au temps de l’urgence sanitaire. L’application ne doit pas avoir vocation à perdurer. Une fois l’épidémie vaincue, elle ne servira plus et elle devra être effacée automatiquement. Les données recueillies aussi. Concernant ces dernières, on pourrait imaginer, comme pour la vidéosurveillance, de les détruire automatiquement après 15 jours, délai connu d’incubation.   
Afin de garder la maîtrise de la technologie, de son application et de son évolution la totalité du développement, l’exploitation et le déploiement doit être réalisé exclusivement par des entreprises ou organisations françaises ou européennes. Cette approche souveraine inclut l’hébergement, la distribution et le stockage des données de l’application. Compte tenu des caractéristiques intrinsèques de l’épidémie qui se joue des frontières, l’échelon européen nous semble particulièrement pertinent. 
Enfin, le code source doit être, dans la mesure du possible, ouvert, afin que la communauté technique puisse jouer son rôle de contrôle et de lanceur d’alerte. 
 
La Fédération CINOV organise une Table Ronde virtuelle le vendredi 15/05 à 10h « Faut-il utiliser le numérique pour maîtriser l’épidémie ? Et comment ? » Rejoignez nos experts afin de débattre des enjeux personnels et collectifs que ces outils numériques questionnent. En savoir +
 
 
A propos de CINOV Numérique 
CINOV Numérique, le syndicat des TPE PME et indépendants du numérique, représente les cinquante mille TPE-PME du secteur du numérique. Les 900 adhérents (directs ou membres des associations affiliées) sont des entrepreneurs des quatre grands domaines de l’Industrie du Numérique que sont l’édition de logiciels, le conseil, l’ingénierie en informatique et le web. CINOV Numérique est un des 13 syndicats techniques de la Fédération CINOV.  
 
 
Pour en savoir plus : http://www.cinov-numerique.fr 
Relations presse : Rémi Ferrand, Tel : 06 86 10 51 45 - r.ferrand@cinov-numerique.fr