COVID-19 : Témoignage Jérôme David, gérant d'Intégrale de Restauration et adhérent CINOV Restauconcepteur

Interview

Jérôme David, dirigeant d’Intégrale de Restauration

 

  • cartecinov verbatim linkedln 520x320 jd

Jérôme David a racheté il y a 7 ans Intégrale de Restauration, un bureau d’étude en restauconception créé en 1994. Il emploie deux personnes depuis novembre 2019. Les collectivités territoriales constituent 80% de sa clientèle.

 

Quel a été l’impact du Covid 19 sur votre activité et comment envisagez-vous les semaines et les mois à venir ?

Dès le 1er jour du confinement, j’ai convenu avec mes salariés qu’ils feraient du télétravail de chez eux et que je continuerai à venir au bureau, pour assurer une permanence et éviter les blocages, car tous nos outils de travail ne sont pas dématérialisés. Pendant 15 jours, nous avons travaillé sur les 26 dossiers que nous avons en phases étude, mais depuis le 1er avril on ne peut plus avancer. Il faut dire qu’habituellement, plus de 50% de notre activité se fait à l’extérieur, sur le terrain. J’ai beaucoup d’incertitudes concernant la reprise, sur les délais de fabrication des équipements dont nous avons besoin et sur les décalages dans le temps de nos chantiers.

 

Quelles démarches avez-vous initiées ?

J’ai dû mettre mes deux salariés au chômage partiel, ce qui a très vite été accepté. Pour le reste, comme j’ai toujours anticipé le pire scénario pour mon activité économique, j’ai constitué une trésorerie qui me permet d’avoir une vision sereine. Mais c’est évident que la baisse d’activité entraînera une baisse de chiffre d’affaires et des résultats qui pèsera sur mon salaire en tant que TNS (travailleur non salarié). Je ne peux pas la mesurer pour l’instant. Actuellement, je facture le travail que nous avons fait en février et mars, l’impact réel se fera sentir cet été.

 

Comment vous sentez-vous accompagné dans cette gestion de crise ?

Mon cabinet d’expertise comptable m’a tout de suite contacté pour savoir ce dont j’allais avoir besoin. Le syndicat CINOV Restauconcepteurs – auquel j’ai adhéré 8 jours avant le confinement, ce qui est bien tombé ! – a aussi fait preuve de dynamisme. J’ai aussi une mention spéciale pour la Fédération CINOV qui nous demande notre avis et adresse des propositions intéressantes au gouvernement pour la relance de l’économie.

 

Quel est votre ressenti face aux décisions prises par le gouvernement ?

J’ai l’impression qu’il fait ce qu’il peut avec les moyens du bord face à cette pandémie et j’espère que les décisions prises éviteront une catastrophe sociale. Pour ce qui est des mesures économiques, c’est très bien, on a de la chance d’être en France ! Moi qui suis d’une nature optimiste, je ne suis pas inquiet, je pense que ça va repartir.