3 article(s) consultable(s) pour January 2020

Rapport de Branche BETIC 2018

Conformément à l’article L2232-9 du code du travail, le rapport de branche présente les données sociales statistiques nécessaires à la tenue de la négociation annuelle des salaires, à l’égalité entre les femmes et les hommes et aux classifications.

Les organisations professionnelles CINOV et SYNTEC ont souhaité la mise en œuvre d’un rapport de branche comportant un certain nombre d’indicateurs issus notamment de l’exploitation des données des organismes paritaires de branche, mais aussi des données statistiques issues de l’INSEE.

À ce rapport de Branche sont assignés deux grands objectifs :

être un document de référence unique et synthétique des informations sociales et économiques les plus récentes sur les entreprises et salariés de la Branche avec notamment :

·        Pour les entreprises : typologie, masse salariale par secteur d’activité, codes APE/NAF, tranches d’effectif, salaires moyens, évolution du chiffre d’affaire par APE/NAF, etc.

 

·        Pour les salariés : des informations permettant de distinguer la répartition par sexe, âge, catégorie professionnelle, secteur, type de contrat, etc.

fournir une analyse des tendances de l'évolution de la branche sur les 12 prochains mois sur les données sociales et économiques (pyramide des âges, progression des marchés, de l’emploi, etc.).

Vous pouvez consulter ces rapports :


Construire et rénover le bâtiment « 2020 Ready 2050 »

EnerJ-meeting Paris le 6 février 2020

Construire et rénover le bâtiment « 2020 Ready 2050 » 

La 4ème édition d’EnerJ-meeting Paris aura lieu le 6 février 2020 au Palais Brongniart. C’est une journée très attendue par les prescripteurs et décideurs du bâtiment eu égard aux enjeux réglementaires, économiques et écologiques qui impactent dès 2020 un secteur du bâtiment en pleine mutation.

Nous sommes engagés vers la neutralité carbone en 2050

Et Philippe NUNES, directeur de l’événement, de rajouter « Cette journée est importante car elle démarre l’année 2020 qui sera marquée par la réglementation telle que la RE 2020, le nouveau décret tertiaire mais également une nouvelle approche bas carbone tant dans la construction neuve qu’en rénovation avec une économie circulaire, une intégration de la biodiversité, des usages connectés et la mobilité carbone. Soit pour les concepteurs et les donneurs d’ordre une nouvelle vision plus durable et sensée basée désormais sur le cycle de vie d’un bâtiment 2020 Ready 2050 car nous sommes désormais engagés vers la neutralité carbone dans à peine 30 ans».

Un programme de conférences de très haut niveau

C’est plus de 80 conférenciers référents qui animeront les plénières via des annonces et retours d’expérience que viendront partager plus de 2000 maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre. Citons entre-autre les conférenciers tels que Emmanuel ACCHIARDI, sous-directeur DHUP, Jean-Christophe VISIER directeur de la prospective au CSTB, l’architecte Dominique PERRAULT qui viendra partager son projet du village olympique pour 2024,  ainsi que l’architecte Marie De France de l’atelier international Sou Fujimoto pour le projet dénommé 1000 arbres, lauréat Réinventé Paris et aux Mipim Awards, les architectes Philippe MADEC qui échangera sur la frugalité énergétique, ainsi que Maude CAUBET, lauréate du concours Inventons la Métropole du Grand Paris, ainsi que Jean-Louis MISSIKA, adjoint au maire de Paris chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris et la présidente de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers), Alexandra FRANCOIS-CUXAC, …

Des conférences filmées pour le replay

Pour cette nouvelle édition 2020, et face aux succès des précédentes conférences, toutes les interventions seront filmées et accessibles en replay à tous les participants badgés

Un espace d’innovation de plus de 1250 m2 au Palais Brongniart

Pour répondre aux enjeux du bâtiment 2020 Ready 2050, 150 exposants référents dans le bâtiment (bâti, enveloppe, équipements techniques, connectivité, services…) seront amenés à exposer leurs solutions dans un concept de networking favorisant les échanges problématiques/solutions et les prises de rendez-vous.

Un journée soutenue par les principales institutions

La journée EnerJ-meeting Paris du 6 février 2020 bénéficie « haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République et des Ministères de la Transition Ecologique et Solidaire, de la Cohésion des Territoires ainsi que des principales institutions comme l’ADEME, le CSTB et le Plan Bâtiment Durable.

Pour s’inscrire

Pour vous inscrire d’ores et déjà, rendez-vous sur www.enerj-meeting.com


  • enerj

CINOV : Nommé parmi les 10 BIM INFLUENCERS 2019

Nous sommes très heureux et fiers d'avoir été nommé parmi les 10 BIM Influencers de l'année 2019 dans la catégorie Etablissement. Un concours organisé par HEXABIM

  • federation cinov

Loin de se limiter aux perspectives techniques qu’il ouvre, le BIM est considéré par la Fédération CINOV comme un outil de développement durable, qu’elle entend mettre au service de son triple engagement en faveur de l’environnement, des équilibres sociaux et d’un entreprenariat humaniste. Le potentiel de la maquette numérique et la démarche collaborative qu’elle génère doivent en effet permettre de promouvoir une gestion raisonnée des ressources et d’impulser de nouvelles méthodes de travail, en replaçant l’humain au centre des dispositifs. Avec le big data, le digital, la maquette numérique... il ne suffit pas que les données communiquent entre elles, il faut aussi et surtout que les gens travaillent ensemble ; c’est là que la Fédération doit jouer son rôle. C’est par conséquent cette approche, arrimée à une vision responsable et coopérative du BIM, que la Fédération CINOV souhaite porter. L’organisation du REX BIM Tour en fait la démonstration, depuis fin 2018.

Le REX BIM Tour : un dispositif à l’image de la Fédération À la fois composée de représentants métiers et de représentants régionaux, la Fédération CINOV est par essence implantée géographiquement sur tout le territoire national. C’est ce qui explique que le groupe de travail BIM et Transition Numérique, créé en 2013, ait eu envie de déployer sur le terrain sa première grande action sur le sujet. En lançant le REX BIM Tour, fin 2018, la Fédération a fait le choix d’aller chercher en région des acteurs capables de faire part de leur propre expérience du BIM. Positive ou négative, telle n’était pas la question, l’ambition du REX BIM Tour étant avant tout de donner la parole à des maîtres d’ouvrages, des architectes, 

LE BIM, UN VECTEUR DE PROGRÈS POUR LA FÉDÉRATION CINOV LE BIM, UN VECTEUR DE PROGRÈS POUR LA FÉDÉRATION CINOV 

À la fois composée de représentants métiers et de représentants régionaux, la Fédération CINOV est par essence implantée géographiquement sur tout le territoire national. C’est ce qui explique que le groupe de travail BIM et Transition Numérique, créé en 2013, ait eu envie de déployer sur le terrain sa première grande action sur le sujet. En lançant le REX BIM Tour, fin 2018, la Fédération a fait le choix d’aller chercher en région des acteurs capables de faire part de leur propre expérience du BIM. Positive ou négative, telle n’était pas la question, l’ambition du REX BIM Tour étant avant tout de donner la parole à des maîtres d’ouvrages, des architectes des bureaux d’études, des BIM managers et des acteurs de la formation... autant de professionnels aux expériences, aux attentes et aux moyens variés. Moment d’échange et de partage, le REX BIM TOUR a été pensé pour faire émerger les bonnes pratiques, sans pour autant nier les facteurs de blocage ; pour donner à tous les partenaires de CINOV une vision d’ensemble de cette démarche et des enjeux de la transformation numérique, considérés par la Fédération comme des opportunités. 

Soucieuse de mesurer toutes les incidences des transformations – voire des révolutions – à l’œuvre, la Fédération a piloté avec le soutien de Concepteurs d’Avenir et l’OPCO Atlas, une étude prospective sur l’évolution de l’ingénierie liée à la transition numérique. Alors que de nombreux secteurs, tels que l’hébergement, les taxis, la grande distribution, ont récemment connu des ruptures brutales, avec l’arrivée de nouveaux acteurs extérieurs, l’objectif de cette étude est d’anticiper les évolutions qui pourraient toucher les métiers de la prestation intellectuelle, lesquels ne doivent pas se sentir à l’abri des mutations en cours. Il s’agit d’anticiper les menaces, mais aussi de détecter les opportunités que les nouvelles technologies peuvent générer, les compétences qui seront nécessaires demain dans les bureaux d’études, les cycles de formation qu’il convient de construire pour répondre aux besoins des entreprises et les messages qu’il est essentiel d’adresser aux jeunes générations pour rendre le secteur de la construction attractif. Cette étude confiée à un cabinet de conseil en stratégie débouchera début 2020 sur de premières préconisations pour accompagner la transformation du secteur.