Le coût social du bruit en France est de 57 milliards d’euros par an !

C’est ce qu’affirme une étude ministérielle qui regroupe pour la première fois quasiment l’ensemble des aspects concernés. Ils sont de toute nature : bruits des transports, bruits au travail, bruits de voisinage, difficultés d’apprentissage…sans tenir compte de l’influence négative sur notre humeur qui s’ajoute donc aux inquiétudes de notre monde moderne.

L’étude distingue les principaux coûts suivants :

  • Les bruits des transports (très majoritairement la route) usant la santé des personnes à domicile pour 20 milliards d’euros par an environ
  • Les bruits au travail  pour 20 milliards d’euros par an environ également
  • Les bruits des voisins usant la santé des personnes à domicile pour 10 milliards d’euros par an environ
  • Les troubles d’apprentissage et décrochement scolaires sont évalués à 6 milliards d’euros par an environ

D’autres domaines ont également été identifiés mais non évalués comme le bruit dans les hôpitaux prolongeant la durée de séjour des malades.

Les résultats de cette étude méritent ainsi d’être mis en perspective avec ceux, d’une autre étude réalisée par BEAUVAIS Consultants pour l’ADEME, concernant le financement du traitement des points noirs du bruit routier, pour un coût total évalué à 6 milliards d’euros et pouvant être étalé sur dix ou vingt ans.

Lire le communiqué de presse du CNB et de l'ADEME

Contact : CINOV GIAc - giac@cinov.fr