15 article(s) consultable(s) dans la catégorie Pollutec Horizons 2013

Quelles évolutions dans les relations entre l'ingénierie privée et l'ingénierie territoriale ?

Au cours du débat télévisé sur le salon Pollutec, Dominique Sutra Del Galy, Président de la Fédération CINOV, a défendu l'importance de la présence d'une ingénierie privée formée et qualifiée aux côtés de l’ingénierie publique dans la réalisation des projets et a alerté sur le fait que l'ingénierie publique peut, à terme, via le développement des SPL ou SPLA, dégrader la place de l'ingénierie privée dans son rôle d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

Contact : communication[at]cinov[dot]fr


Dossier de presse - Polutec Horizons 2013 - Paris

Communiqué
 Paris le 2 décembre 2013

 
 
 

Le conseil, l’ingénierie et le numérique à POLLUTEC Horizons
CINOV et IPTIC à POLLUTEC Hall 6 Allée G Stand 70

 

Du diagnostic à la maîtrise d’œuvre en passant par l’assistance à maîtrise d’ouvrage, le management de projet et l’étude de conception, l’ingénierie et le conseil sont inscrits dans les gênes de Pollutec Horizons. D’où la présence de la fédération patronale CINOV à travers 14 conférences intersyndicales, un plateau télé  sur ingénierie publique/privée le 3 décembre à 15h00 et un stand sur le pôle Ingénierie aux côtés de l’OPQIBI et de l’AITF.

 

Toutes ces conférences intersyndicales démontrent combien CINOV est au carrefour de métiers complémentaires de la prestation intellectuelle et de l’actualité technique et règlementaire, en dialogue avec nos partenaires, institutionnels ou industriels. Par exemple :
 
- Une table ronde mercredi 4 décembre à 12h30 sur « la qualité sonore urbaine, une question de santé publique » avec le Député Christophe Bouillon, Président de Conseil National du Bruit, et le Président de CINOV GIAc, le Groupement de l’ingénierie acoustique.
 
- Une table ronde vendredi 6 décembre à 11h30 pour mieux appréhender les obligations pour les biodéchets en milieu hospitalier avec des restauconcepteurs, Meiko, un industriel de la filière, et un maître d’ouvrage, le Président de l’UDHIR
 
- Une alerte sur le déficit de prise en compte réelle des risques foudre en France…via une table ronde le mardi 3 décembre à 15h45
 
- Le focus sur la RGE désormais étendue aux prestations intellectuelles mardi 3 décembre à 15h45
 
- Et bien d’autres sujets, pour moitié traités avec l’OPQIBI, pour rappeler que qualification et ingénierie vont de pair pour s’assurer de la compétence des prestataires.
 
Les conférences sont détaillées dans le dossier de presse
 
Contact presse
lebon[at]cinov[dot]fr – +33 6 08 92 12 35

Le conseil, l’ingénierie et le numérique à POLLUTEC, c’est demain : et vous ? Découvrez le programme complet

Pollutec


Le conseil, l’ingénierie et le numérique à POLLUTEC
CINOV et IPTIC à POLLUTEC Hall 6 Allée G Stand 70

 

Du diagnostic à la maîtrise d’œuvre en passant par l’assistance à maîtrise d’ouvrage, le management de projet et l’étude de conception, l’ingénierie et le conseil sont inscrits dans les gênes de Pollutec Horizons. D’où la présence de CINOV à travers 14 conférences intersyndicales, un plateau télé et un stand sur le pôle Ingénierie aux côtés de l’OPQIBI et de l’AITF.


POUR CONSULTER LE PROGRAMME COMPLET, CLIQUEZ ICI
 

CONTACT
Service communication
communication[at]cinov[dot]fr

Relations ingénierie privée/ingénierie territoriale - Plateau TV public à Pollutec Paris 3 déc. 2013

CINOV
Ville Durable :
quelles évolutions dans les relations
entre l’ingénierie privée et l’ingénierie territoriale ?
Pollutec


Rendez-vous au plateau télévisé le 03 décembre 2013 à 15h00


Avec la participation de Dominique Sutra Del Galy, Président de la fédération CINOV, Jean-Pierre Auger, Président de l’AITF, Benoît Clocheret, SYNTEC-INGENIERIE
 
Vous êtes attendu-e-s nombreuses et nombreux
 


"Comment s'assurer des compétences des prestataires GES ? " Conférence CINOV à Pollutec le 3 décembre à 10h45

       
  CINOV OPQIBI  
       
     
  Comment s'assurer des compétences des prestataires GES ?  
     
     
 
Pollutec


Rendez-vous à la conférence le 03 décembre 2013 à 10h45
sur le Forum Risques



Bon ou mauvais élève en matière de GES, Gaz à effet de serre ? Comment obtenir des bilans GES pertinents et fiables quand on est une entreprise, un établissement public ou une collectivité territoriale engagée volontairement ou qui a l’obligation de réaliser son Bilan GES ainsi qu'une synthèse des actions envisagées pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre ? La qualification OPQIBI spécifique mise en place depuis février 2012 est une véritable clé pour ces maîtres d’ouvrages.
 
Un bilan des émissions de Gaz à effet de serre (GES) est une évaluation de la masse totale de GES émises (ou captées) dans l’atmosphère sur une année par les activités d’une organisation. Il permet d’identifier les principaux postes d’émissions et d’engager une démarche de réduction concernant ces émissions par ordre de priorité.

En France, l’article 75 de la loi dite Grenelle II impose à certaines entités de réaliser leur Bilan GES ainsi qu'une synthèse des actions envisagées pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre :
         - Les entreprises de plus de 500 salariés (250 salariés dans les DOM TOM)
         - Les établissements publics de plus de 250 personnes
         - Les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants
         - L’Etat

Afin d'éviter les déconvenues et d'obtenir des bilans GES pertinents et fiables, il est nécessaire de faire appel à des prestataires compétents reconnus.

Comment s'assurer de cette compétence ? Tel est l'objet de cette conférence où seront notamment évoquées la problématique des formation "GES" ainsi que la qualification OPQIBI spécifique mise en place depuis février 2012.
 
 
INTERVENANTS
- Thierry Fornas, Président de la société ECOACT et représentant de l’APCC
- Pierre-François Szczech, Chargé de mission Environnement, MGEN
- Stéphane Mouchot, Directeur Général de l’OPQIBI
 
     


"Audit énergétique : nouvelles exigences" Conférence à Pollutec le 04 décembre 2013 à 16h45

       
  CINOV OPQIBI  
       
     
  Audit énergétique :
les nouvelles exigences introduites
par la directive efficacité énergétique 2012/27
 
     
     
 
Pollutec


Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 16h45
sur le Forum Energie



L'article 8 de la directive 2012/27/UE relative à l'efficacité énergétique prévoit l'instauration d'un audit énergétique obligatoire dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Ces dispositions ont été transposées en droit national au niveau législatif par l'article 40 de la loi n° 2013-649 du 16 juillet 2013 portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne dans le domaine du développement durable.

Les entreprises concernées devront réaliser leur premier audit avant le 5 décembre 2015 et les audits suivants tous les quatre ans.

L’audit devra être réalisé par des personnes morales qualifiées ou des auditeurs internes compétents selon des critères et dans des conditions définis par arrêté du ministre chargé de l’énergie.

L’objet de la conférence sera de faire un point sur les dispositions transposées et plus particulièrement sur les exigences relatives aux critères méthodologiques de l'audit, à la reconnaissance des compétences et à l’indépendance des auditeurs.


INTERVENANTS
- Laurent Cadiou, Chargé de mission, Bureau Économies d'énergie et chaleur renouvelable, Ministère de l’Ecologie et du Développement durable (DGEC)
- Stéphane Mouchot, Directeur Général de l’OPQIBI
- Bruno Georges, Gérant de ITF et membre de CINOV Construction
 
     


"Etudes thermiques label HPE et THPE " Conférence à Pollutec le 4 décembre à 15h45

       
  CINOV OPQIBI  
       
     
  Etudes thermiques réglementaires :
les nouvelles obligations des prestataires
dans le cadre des futurs labels
 
     
     
 
Pollutec

Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 15h45
sur l'Espace forum Energie


Conformément à l'article 4 de l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions d'attributions du label « haute performance énergétique » (HPE), les labels de « haute performance énergétique » peuvent être délivrés uniquement à des bâtiments ayant par ailleurs fait l'objet d'une certification multicritères.

Dans ce cadre, l'Etat a passé des conventions avec des organismes de certification d'ouvrages, accrédités par le COFRAC, proposant de telles certifications multicritères, pour leur permettre de délivrer les cinq niveaux du label HPE en option de leur certification initiale.

Avec l’entrée en vigueur de la RT 2012, une nouvelle convention va être signée d’ici fin 2013 entre l’Etat et ces organismes certificateurs prévoyant notamment que les bureaux d’études réalisant les études thermiques dans le cadre des labels de la RT 2012 devront être titulaires d’un « signe de qualité » répondant aux critères définis en annexe de cette convention.

Quels seront les « signes de qualité » éligibles et quelles seront leurs modalités d’obtention ? Tels seront les principaux points abordés lors de cette conférence.
 
INTERVENANTS

- David Delaune, Chef de projet Réglementation Thermique, Ministère de l’Ecologie et du Développement durable/Ministère du Logement (DHUP)(sous réserve)
- Dominique Céna, Vice-Président de CINOV Construction
- Stéphane Mouchot, Directeur Général de l’OPQIBI
 
     


"Evaluation environnementale / Etude d'impact : nouvelles qualifications OPQIBI" à Pollutec 4 décembre à 12h30

       
  CINOV OPQIBI  
       
     
  Evaluation environnementale/Etude d’impact :
les nouvelles qualifications OPQIBI pour les bureaux d’études
 
     
     
 
Pollutec

Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 12h30
sur le Forum Risques et Management Environnemental


 
La loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle 2 », applicable depuis le 1er juin 2012, a modifié en profondeur le régime des études d’impact, appelées également « évaluations environnementales ».

En effet, elle en a élargi le champ d’application, le contenu et la portée dans le but notamment de renforcer le principe d’information des citoyens et du contrôle des pouvoirs publics sur les projets soumis à une telle étude.

Désormais, tout projet de travaux, d’ouvrage ou d’aménagement public ou privé doit être précédé d’une étude d’impact dès lors qu’il est susceptible d’avoir des incidences notables sur l’environnement et sur la santé humaine. Les relations entre maîtres d’ouvrage et prestataires d’ingénierie ont donc été amenées à évoluer puisque la prise en compte des enjeux environnementaux doit s’accomplir dès la conception du projet.

En termes de contenu, un nombre d’exigences supplémentaires sont requises.

Cet accroissement du niveau d’exigence placé sur la qualité des études d’impact va nécessiter une indispensable montée en compétence des prestataires.

C’est dans cette optique et afin d’aider les maîtres d’ouvrage dans leurs choix de bureaux d’études que l’OPQIBI, organisme indépendant accrédité par le COFRAC, a fait évoluer son dispositif en matière d’évaluation environnementale avec notamment la mise en place de 2 nouvelles qualifications.

L’objet principal de la conférence sera notamment d’en présenter les contenus et les modalités d’obtention.
 
 
INTERVENANTS
- Pierre Audiffren
, Gérant du Cabinet ECTARE, membre de CINOV-TEN
- Stéphane Mouchot, Directeur Général de l’OPQIBI

 
 
     


L'éco-conception globale - Conférence CINOV à Pollutec le 6 décembre à 10h30

CINOV
L'éco-conception globale
Pollutec

Rendez-vous à la conférence le 06 décembre 2013 à 10h30
sur le Forum Industrie Durable


Conception industrielle et ergonomie croisent leurs regards et leurs retours d'expériences sur l'éco-conception globale, une tendance croissante et inexorable dans l'industrie. Cette conférence permet de présenter les principaux outils, la réglementation applicable et de proposer quelques exemples d’application. Trois champs de l’ingénierie se croisent pour converger vers des intérêts environnementaux et sociaux au travers du cycle de vie du produit, des croisements qui évitent les transferts de contraintes d’un domaine à l’autre. Ainsi, sur le même principe que l’affichage environnemental et les empreintes carbone, eau…, peut-on imaginer un affichage social et une empreinte danger santé ?


INTERVENANTS

- Claire Briand, CONSULT'INGENIERIE, CINOV Industrie
- Idriss Kathrada, Novasirhe, CINOV Territoires et Environnement
- Jean-Luc Reinero, Rainbow Ergonomie, Président de CINOV Ergonomie
 


"Ecoquartiers, villes durables " Conférence CINOV à Pollutec le 4 décembre à 16h45

         
  CINOV   Pollutec Horizons 2013  
         
     
  Ecoquartiers, villes durables  
     
 
Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 16h45
sur le Forum Ville Durable


Les opérations d'aménagement durable exemplaires se multiplient avec le concept d'EcoQuartiers. Un partage d'expériences s'impose pour poursuivre cette dynamique qui place l'usager au centre du projet et des décisions prises.

 
INTERVENANTS
 
Gwenaëlle Carfantan, SETUR, CINOV Infrastructures et Environnement et CINOV Construction, co-auteur de « Le maire et son écoquartier », paru à Victoires Editions.
François Meunier, Attitudes Urbaines, CINOV SYPAA


Contact
lebon@cinov.fr
 
     


Biodiversité : les défis de l'ingénieur conseil à l’heure des trames vertes et bleues à Pollutec le 4 décembre à 09h30

  CINOV   Pollutec Horizons 2013  
     
  Biodiversité : les défis de l'ingénieur conseil à l’heure des trames vertes et bleues  
     
 
Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 09h30
sur le Forum Ville Durable

 
 
La TVB, trame verte et bleue pour les aménageurs aujourd'hui : entre objet scientifique, objectif politique, instrument juridique, objet technique. Vers des tentatives de cadrage de bonnes pratiques.
 
La TVB a d'abord été un objet scientifique dès les années 1970-80, bien utile pour comprendre les chemins de l'eau, de la faune et de la flore au fil des transformations que l'homme impose à toutes sortes de paysages. Elle est devenue un objet réglementaire en 2009, et la jurisprudence ne précise pas encore les limites au-delà desquelles tombera un couperet pour carence de "prise en compte" dans un aménagement, comme la loi l'exige.
 
Nous relèverons plusieurs défis auxquels est confronté l'ingénieur-conseil aujourd'hui.
 
Sa mission est de proposer les solutions les plus pertinentes au cas par cas au vu de l'état initial d'un site, du projet, des moyens pressentis pour l'entretenir dans la durée. Son expertise porte à la fois sur la réglementation, les solutions techniques envisageables, sur le degré d'ambition de son maitre d'ouvrage, et bien évidemment, sur les écosystèmes. Son expertise technique porte sur les chemins de l'eau, le potentiel des sols, le comportement des nombreuses espèces qui demain devront partager l'espace concerné avec l'homme et avec ses machines: herbes, fougères, arbustes, insectes, batraciens, mammifères, oiseaux...
 
Au final, sa mission est de formaliser des propositions à un chargé d'opération qui aura besoin d'une planification opérationnelle à travers un phasage, des objets précis sur Autocad, des cahiers des charges techniques : fossés, ruisseaux, bassins, arbres, lisières, prairies, murets, etc.
 
Pour accompagner cette "prise en compte" des écosystèmes dans les aménagements, l'ingénieur conseil doit donc dimensionner sa prestation au vu des moyens alloués, s'insérer dans un projet d’équipe, maîtriser l'ensemble des domaines d'expertise. Il travaille au service d'un client dont les exigences peuvent certes se limiter aux obligations légales, mais qui souhaite de plus en plus souvent valoriser son projet ou son territoire, à travers la qualité finale de ses trames vertes et bleues.
 
Intervenants :
Thomas Schmutz, Aubepine, CINOV Territoires & Environnement
Françoise Gross, RIVIERE ENVIRONNEMENT, CINOV Territoires & Environnement
 
     


"Charte RGE des prestations intellectuelles" à Pollutec le 04 décembre à 11h30

         
  CINOV OPQIBI Pollutec Horizons 2013  
         
     
  Charte RGE des prestations intellectuelles  
     
 
Rendez-vous à la conférence le 04 décembre 2013 à 11h30
sur le Forum Ville Durable

 
 
La charte « Reconnaissance Garant de l’Environnement » (RGE) pour les prestations intellectuelles : quels enjeux pour l’ingénierie ? Quelles conséquences pour les collectivités en matière d’aides publiques ? 

Des objectifs ambitieux ont été fixés au secteur du bâtiment en matière de réduction des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

L’atteinte de ces objectifs nécessite des prestations intellectuelles de plus en plus fines et précises ainsi que davantage d’accompagnement dans la mise en service et l’utilisation des ouvrages/équipements et des installations d’énergie renouvelable.

Dans ce cadre, une montée en compétence et une meilleure identification des acteurs économiques compétents sont des conditions décisives.

C’est la raison pour laquelle, à l’initiative de l’ADEME et des pouvoirs publics, une charte a été élaborée instaurant le principe d’une « reconnaissance Garant de l’Environnement »  des signes de qualité - qualifications ou certifications - délivrés aux professionnels réalisant des prestations intellectuelles concourant à la performance énergétique des bâtiments et des installations d’énergie renouvelable et répondant aux exigences que cette charte définit.

Sa vocation est double :


Inciter un plus grand nombre de professionnels à s'inscrire dans des démarches de qualification ou de certification permettant la reconnaissance de leurs compétences.

Instaurer à partir de 2015 le principe d’une éco-conditionnalité des aides publiques (ADEME, collectivités territoriales, …) sur la base de la détention d’un des signes de qualité reconnus « RGE » par les professionnels réalisant des prestations intellectuelles.L’objet de cette conférence sera de présenter le contenu de cette charte ainsi que les conséquences pour les prestataires d’ingénierie et les maîtres d’ouvrage.
 
Intervenants

Jonathan Louis, Service Bâtiment de l’ADEME
Stéphane Mouchot, Directeur Général de l’OPQIBI
Dominique Céna, Vice-président de CINOV Construction, Céna Ingénierie 

Contact : opqibi@wanadoo.fr

 
 


Le risque foudre pris en compte en France ? à Pollutec le 3 décembre à 15h45

             
    CINOV OPQIBI Pollutec Horizons 2013    
             
         
    Le risque foudre est-il suffisamment
et correctement pris en compte en France ?
   
         
   
Rendez-vous à la conférence le 03 décembre 2013 à 15h45
au Forum Risques et Management Environnemental

 
 
Les montants administratifs liés aux risques foudre sont importants (incendie), sans compter l'atteinte à l'environnement, les catastrophes et les désastres financiers (pertes d’exploitation).

Chiffres et témoignages à l’appui, cette conférence sera l’occasion de s’interroger sur  ce risque vraisemblablement mal appréhendé en France.

Par exemple:


Au regard de la complexité de la protection foudre, la norme française NFC 17 102 est-elle pertinente face à la norme européenne NF EN 62305 ?

Les solutions promues aujourd’hui en France sont-elles les plus efficaces et les plus judicieuses ?

Comment s’assurer des compétences d’un prestataire pour réaliser une étude de protection contre la foudre ?

INTERVENANTS

Jean-Marie Albert, Ingénieur Maintenance, Direction Générale des Services Techniques Grand Dijon / Ville de Dijon

Catherine Ducreux, Allianz

Gérard Schrepfer, Gérant de GS Ingénierie

Raymond Goiffon, expert-formateur

Stéphane Mouchot, Directeur général de l'OPQIBI

 
Contacts
opqibi[at]wanadoo[dot]fr
lebon[at]cinov[dot]fr
   
         


Audit énergétique des process industriels à Pollutec le 3 décembre à 14h45

     
  Pollutec Horizons 2013  
     
     
  Audit énergétique des process industriels  
     
     
 
Rendez-vous à la conférence le 03 décembre 2013 à 14h45
au Forum Industrie Durable
 
Les gisements d’économie d’énergie dans l’industrie sont à la portée de toute entreprise industrielle qui met en œuvre l’audit énergétique global (procédés et utilités). C’est ce que prévoit de mettre en scène cette conférence, avec un focus particulier sur l’exemple de la récupération de chaleur.

Dans cette logique, la mise en œuvre d’un plan de mesure et de vérification a montré son efficacité immédiate, notamment à travers le déploiement du comptage énergétique. La définition et le suivi des ratios pertinents permettront de satisfaire à terme aux exigences de l’ISO50001.


 
INTERVENANTS

Anas Benslimane, SUNVALOR, CINOV Territoires & Environnement 
Martina Kost, B4E, CINOV Industrie

CONTACT
Frédérique Lebon - Directrice de la communication - Fédération CINOV

lebon[at]cinov[dot]fr

 
 


Biodéchets à l’hôpital - Rendez-vous à Pollutec le 6 décembre à 11h

       
Fédération CINOV IPTIC Meiko Pollutec Horizons 2013
       
OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES SUR LES BIO-DÉCHETS
Résoudre la complexité du secteur hospitalier
Rendez-vous à la conférence le 6 décembre 2013 à 11h30
sur le Village Biogaz

 
En matière de bio déchets, la complexité du secteur hospitalier s’ajoute aux impératifs règlementaires…

L’actualité environnementale et règlementaire pointe l’enjeu de la collecte et du traitement des déchets organiques qui concernent tous les lieux de restauration collective et commerciale.
 
Autant dire que les hôpitaux sont complètement dans la ligne de mire.
 
Il s’agit de passer en accéléré de la sensibilisation à la mise en conformité à la réglementation, sous peine de lourdes sanctions. Des contraintes qui deviennent des opportunités lorsque l’intégration de solutions innovantes sur site permet de réduire considérablement les coûts d’exploitation, mais aussi produire de l’électricité à partir des déchets.

 
 
INTERVENANTS
  • Francis Cabrol, PDG de FCO Conseil et Président de CINOV Restauconcepteurs
  • Olivier Robin, PDG de MEIKO
  • Alain Quidort, Bureau d’études QUIDORT
  • Sylvain Zercher, Ingénieur en restauration du centre hospitalier de La Rochelle et Président de l’UDHIR