61 article(s) consultable(s) dans la catégorie CINOV Conseil en Management

Le Conseil en Management dans tous ses états

 Le 12/10/2017 à l'IAE de Caen 


Le palmarès des BIM d'Or 2017

  • bim d or logo

Le 18 septembre à Paris, 8 BIM d'argent ont été remis, 1 coup de coeur du jury et le BIM d'Or 2017.

Le palmarès 2017 des Trophées du BIM d'Or est composé de projets variés et portant sur différents domaines. On retrouve des projets portant sur des infrastructures, mais aussi des projets du quotidien, des projets de neufs ou de rénovation.

 

Découvrez les 10 lauréats et leurs projets :

CINOV, en tant que partenaire historique des Trophées du BIM d'Or, était présent tout au long de l'édition BIM d'Or 2017. Gilles Charbonnel, Vice Président CINOV Construction et Président d'ADN Construction a fait parti du jury. Et Alain Prallong, Président de CINOV IT, a remis aux lauréats les deux premiers BIM d'Argent de la soirée. Nous étions présents à la cérémonie, et vous avez donc pu découvrir en direct les projets lauréats sur notre compte Twitter.

 

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Réalisation du cinéma Paradisio à Noyon (Oise)

Ce nouveau cinéma, dont la construction doit s'achever courant septembre, comprend quatre salles (de 105 places pour la plus petite à 285 places pour la plus grande). Le BIM a servi à la modélisation du gros œuvre, de la charpente métallique, de la couverture et du lot CVC. Le projet a été réalisé en BIM niveau 2, en phase exécution. Particularité de la démarche : les études des éléments préfabriqués ont été réalisées à partir de la maquette numérique et en lien avec l'industriel qui a travaillé en étroite collaboration avec le BET. Maîtrise d'ouvrage : Cinéma Paradisio. Maîtrise d'œuvre : Trace Architectes. Entreprise : Brézillon.

 

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Nouvelle gare de Nîmes-Manduel-Redessan (Gard)

La nouvelle gare de Nîmes doit faciliter les liaisons entre différents modes de transports et présente donc un premier enjeu de développement urbain. Côté technique, sa toiture se compose de trois strates qui forment : la protection thermique, l'étanchéité et la filtration lumineuse. Sous cette grande ombrière une émergence en béton de terre réduit l'empreinte carbone du bâtiment (ACV réalisée). Côté numérique, la conception s'est déroulée en BIM niveau 2 et a permis de rédiger des Dossiers de consultation des entreprises (DCE) numériques. Autre innovation, des simulations aérauliques ont été réalisées pour le confort des voyageurs. Elles ont aidé à l'organisation spatiale des espaces et à la conception des protection contre le vent sur les quais. Maîtrise d'ouvrage : SNCF Réseaux / SNCF Gares & Connexions. Maîtrise d'œuvre : Arep. Entreprises : Appel d'offres en cours.

 

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Conception-réalisation de 90 logements collectifs à Villabé dans l'Essonne

Le projet consiste à démolir et à transformer partiellement un site existant pour y construire 90 logements collectifs. Le site abrite le premier moulin à papier de l'Essonne, qui sera donc conservé, et se situe dans une zone inondable. Les nouveaux logements s'installeront à partir de R+1. A partir d'un relevé géométre, un relevé du site a été réalisé en 3D. Il a servi à affiner les maquettes numériques du projet et à gérer les clashs avant le chantier, qui doit débuter en septembre. Maîtrise d'ouvrage : Erilia. Maîtrise d'œuvre : Valero Gadan. Entreprise : Outarex.

 

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Tour Saint-Gobain à La Défense (Paris)

Le futur siège du groupe Saint-Gobain à la Défense est une tour de 180 m de haut… depuis le 5e sous-sol. Le bâtiment a été conçu en BIM dans toutes les phases de la conception à la maintenance. L'objectif : disposer d'un DOE numérique qui regroupe modèle virtuel, plans d'exécution et une partie des fiches techniques afin de l'interfacer avec la Gestion maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Le BIM a déjà permis de mieux anticiper les problèmes et d'accélérer la synthèse technique. Maîtrise d'ouvrage : Generali. Maîtrise d'œuvre : Valode & Pistre Architectes. Entreprise : Bateg.

 

Exploitation-Maintenance : Laboratoire d’analyses de surveillance et d’expertise de la marine (Lasem) à Brest

Le projet LASEM a pour objet la conception, la construction, l’aménagement, l’entretien et la maintenance du Laboratoire d’Analyses de Surveillance et d’Expertise de la Marine, à Brest, au profit du ministère des armées. Ce projet revêt une double caractéristique : des études liées au projet LASEM et un état des lieux des possibilités offertes par le BIM sur le logiciel de gestion technique du patrimoine du SID (Service d'Infrastructure de la Défense). Le maître d'ouvrage souhaitant pouvoir répliquer facilement la méthode employée, le BIM Manager a travaillé sur une convention BIM très ouverte. Cette convention a servi de base à l'élaboration de la charte BIM du SID. Maîtrise d'ouvrage : Ministère des armées / Esid de Brest. Maîtrise d'œuvre : SARL Jean Guervilly architecte. Entreprise : Sogea Bretagne (Vinci).

 

Infrastructures : Etudes préliminaires de la troisième ligne de métro de Toulouse (Toulouse Aerospace Express)

Le projet de troisième ligne de métro de Toulouse viendra, sur 27 km, renforcer le réseau de transport de l'agglomération. Les études préliminaires confiées à Systra en 2016 ont permis de fixer les grandes caractéristiques du projet, de figer le tracé et la localisation de stations, de préciser les enjeux environnementaux, de planifier le déroulé des travaux. Systra a développé une solution BIM in one Click dédiée au linéaire. Des variantes ont été proposées grâce à la visualisation des structures  dans leur environnement. Initialisé dès les études préliminaires, l'environnement BIM pour le projet permettra d'utiliser ses avantages dans ces phases : gestion des interfaces complexes en phase détaillée, pilotage des coûts et du planning en phase travaux, organisation de la maintenance…. Maîtrise d'ouvrage : SMTC Tisseo. Maîtrise d'œuvre : Systra.

 

Projets de bâtiment à l'international : Extension et rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili

Le programme des travaux pour l'extension et la rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili comprend la construction d’un nouveau terminal international et la rénovation des infrastructures existantes. La mise en place du BIM dès le début des études sur la base du dossier de référence a permis de déployer des processus collaboratifs qui sont poursuivis et développés actuellement en phase de construction. Maîtrise d'ouvrage : Ministerio de Obras Publicas (Chili). Maîtrise d'œuvre : Nuevo Pudahuel. Entreprise : Vinci Construction Grands Projets.

 

Démarche pionnière originale : Logiciel BIM Cloisons pour les cloisons en plaques de plâtre

La société BIM cloisons accompagne les entreprises de plâtrerie dans la transition numérique et le passage au BIM. Cette solution permet ainsi aux plâtriers d'utiliser le BIM pour concevoir et oganiser les cloisons. Il est en effet possible d'associer des informations issues d’une base de données à un logiciel de dessin, afin d'en extraire tous les quantitatifs nécessaires à la commande des matériaux, notamment. Entreprise : BIM Cloisons

 

Coup de coeur du jury : Création d'une maquette numérique de la cité des sciences et de l'industrie à Paris

Le projet de relevé et de maquette numérique de la CIté des Sciences et de l'Industrie couvre les lots architecturaux et structurels mais aussi le relevé des lots techniques aérauliques, hydrauliques ainsi qu'un certain nombre de réseaux de conduits techniques. Les maquettes numériques produites dans le cadre du projet seront dans un premier temps exploitées pour les besoins du schéma directeur d’aménagement. Elles seront ensuite complétées et  actualisées régulièrement en fonction des travaux à venir. A partir de ces maquettes seront extraits de nombreux documents et en particulier des plans et des inventaires qui seront utilisés au quotidien par les exploitants. Maîtrise d'ouvrage : Ministère de la Culture-Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture. Entreprise : Egis Conseil (mandataire) - Gexpertise

 

BIM d'OR 2017 : Ligne 16 du Grand Paris Express : travail collaboratif autour du BIM

Le Grand Paris Express est un projet de 200 km de lignes nouvelles de métro desservant les communes périphériques de l’agglomération parisienne. Le projet comprend 68 nouvelles gares. La ligne 16 du Grand Paris Express constitue un projet pilote pour le développement des usages du BIM permettant d'étendre la conception BIM à l’ensemble des ouvrages (gares, ouvrages annexes, systèmes et au tunnel), de définir et adopter des règles de structuration des maquettes dans un objectif de standardisation et d’évolution vers l’open BIM, de définir précisément les processus BIM pour la phase de réalisation, de s’engager dans des actions de pré-normalisation, au sein de MINnD, pour développer à horizon 2020-2022 les extensions des IFC manquantes pour des infrastructures de type métro (IFC Rail, IFC tunnel, IFC bridge). Maîtrise d'ouvrage : Société du Grand Paris. Maîtrise d'œuvre : Egis Rail. Partenaires Maîtrise d'oeuvre infrastructures : Tractebel Engineering France, Duthilleul/Arep, Atelier Schall, Beckmann/N'Tépé, Berranger&Vincent, Chartier Dalix. Partenaire Maîtrise d'oeuvre systèmes : Setec


Flora Casanova, « Une chance extraordinaire d’avoir autant de responsabilités »

  • flora casanova human booster

 À 22 ans, Flora Casanova travaille en alternance chez Human Booster, un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines basé à Clermont-Ferrand. Chargée du recrutement, elle apprécie son autonomie et la polyvalence de son poste.

 

« Je suis originaire de Montluçon dans l’Allier. Adolescente, je n’avais aucun objectif professionnel précis mais, comme j’aime le relationnel et le contact humain, je me suis orientée vers les ressources humaines (RH). Après un DUT « Technique de commercialisation » puis une Licence de droit à Clermont-Ferrand, j’ai fait un Master « Pilotage des organisations », avec une spécialité RH.

 

Je termine mon Master 2 en septembre 2017 tout en travaillant actuellement en alternance chez Human Booster, un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines et en gestion des compétences. Nous avons aussi un pôle formation et nous sommes partenaires de différents Pôles Emplois, d’institutions… Nous leur proposons des formations sur mesure, de l’ingénierie pédagogique. Nous nous servons notamment d’un logiciel maison, Equinox, qui permet un diagnostic psychométrique, pour mieux se connaître soi-même et mieux savoir utiliser ses propres ressources par rapport à son environnement de travail.

 

Coordonner les processus de recrutement

 

Chez Human Booster, je suis consultante en ressources humaines chargée du recrutement. Je dois notamment recruter en externe les nouveaux formateurs qui animent nos sessions de formation, ce qui représente 80 % de notre activité. Je coordonne ainsi tous les processus de recrutement. Je recueille d’abord les besoins de nos chefs de projets basés dans nos agences de Clermont, Montpellier et Lyon. Je poste alors des offres d’emplois et j’effectue des recherches. Je vais notamment beaucoup sur les réseaux sociaux pour trouver des profils intéressants : LinkedIn, Viadeo, Facebook…

Je les sélectionne toute seule puis je les contacte dans la foulée et on organise des rendez-vous : en face à face ou par Skype.

 

« Mais qui c’est, cette petite jeune ? »

 

Durant les entretiens, parfois, c’est délicat car j’ai 22 ans et je peux recevoir des candidats de 40 ou 50 ans,  qui se disent « Mais qui c’est, cette petite jeune ? » C’est là où il faut être solide et avoir confiance en soi. Même si au départ, c’était assez compliqué pour moi, je le reconnais…

 

En tout cas, mon expérience me fait dire que les jeunes ne doivent pas viser forcément, les grandes entreprises, surtout dans le domaine des RH. Mes camarades de promotion travaillant dans des grands groupes ont un domaine de compétence très cloisonné (gestion de la paye, gestion du personnel, recrutement…) et me disent que j’ai une chance extraordinaire de travailler dans une PME où je peux avoir autant de responsabilités. »

 


Cinov, partenaire du BIM D'OR 2017

  • bim d or logo

 La cérémonie de remise des Trophées du BIM d’OR aura lieu le 18 septembre à Paris. Cette année encore, CINOV est partenaire de cet événement dédié à l’ensemble des acteurs de la construction. Gilles Charbonnel, ancien Président de CINOV Construction et actuel Président d’ADN Construction, fait à nouveau parti du jury. Le BIM d’OR vise à récompenser les projets faisant usage de la maquette numérique des participants.

Les entreprises de construction, industriels, maîtres d’ouvrage ou maîtres d’œuvre concourent dans différentes catégories :

  • Projet inférieur à 5 000 m² en neuf ou en rénovation
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en neuf
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en rénovation
  • Projet supérieur à 40 000 m² en neuf
  • Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation
  • Projet d’infrastructure
  • Projet en exploitation et/ou maintenance
  • Projet international bâtiment
  • Projet international infrastructure
  • Démarche Pionnière/Originale

Hors catégorie, le BIM d’Or de l’année 2017 sera sélectionné par le jury composé de praticiens et d’experts du BIM parmi l’ensemble des candidatures reçues. Ce trophée est attribué au candidat qui a réalisé un projet exceptionnel, qui a la démarche la plus exemplaire ou qui a créé l’outil le plus innovant.


Vos contrats de prestation : votre premier outil de maîtrise du risque !

L’enthousiasme est souvent de mise au démarrage d’une relation commerciale : espoir d’un enrichissement ou d’une amélioration, conséquences de la prestation sur son quotidien...  Mais elle peut déraper. Le contrat doit anticiper toutes les situations défavorables.

Pour éviter toute désillusion ultérieure, on comprendra l’utilité de préciser tant l’énoncé de la demande que les conditions de réalisation de la prestation. De plus, le droit des contrats a récemment fait l’objet d’une refonte substantielle dont nous donnerons quelques détails pratiques, susceptibles d’impacter les contrats de prestation.

 « Travailler avec » suppose de s’entendre sur les prestations réciproques. C’est là l’objet du contrat ou de la convention : définir les modalités d’un échange, circonscrire l’engagement de livrable et sa contrepartie. Et vous ? Retrouvez dans cet article de nombreux repères utiles pour sécuriser votre entreprise.


Définitions...

Beaucoup de contrats sont tacites. Ils s’appuient alors sur des usages, des textes généraux, des jurisprudences. Entre professionnels, le contrat qui lie les parties fait force de loi. Il n’a de finalité que de traiter les différends qui pourraient survenir.

Le Code Civil définit le contrat comme «  un accord de volontés entre deux ou plusieurs personnes destiné à créer, modifier, transmettre ou éteindre des obligations ».

Le premier pas dans le risque

La prise de risque est inhérente à l’entreprenariat. Pour autant, se confronter au risque n’est pas jouer aux dés : le risque s’organise, il se travaille. Le premier outil de maîtrise du risque est le contrat.

Le risque est le produit d’un aléa par un enjeu. Le contrat est l’opportunité de réduire aléa et enjeu.

L’aléa, ou l’incertitude, sera en effet levé par les précisions apportées notamment sur :

  • Les données d’entrée dues par le client : le programme, le contexte géotechnique, le diagnostic des avoisinants ou des existants, …
  • Les attendus : objectifs, formes du rendu,
  • Les moyens : compétences, temps, budget alloué
  • Les échéances, globales et intermédiaires.

Il ne faut pas pour autant oublier les modalités administratives. Le programme du maître d’ouvrage doit impérativement être le sous-jacent du contrat de prestation. Si le programme n’a pas été explicité, le contrat en est l’occasion.

Le contrat du prestataire intellectuel – ingénieur conseil

« A l’impossible nul n’est tenu ». Le prestataire intellectuel apporte à son client sa connaissance technique dans un domaine. Cette connaissance doit permettre au client de préciser son besoin, de définir les moyens nécessaires.

Le cas échéant, le prestataire intellectuel doit mettre en évidence les incompatibilités du programme du client : enveloppe budgétaire insuffisante par rapport au niveau de prestation, délais trop courts, niveau de performance inatteignable.

En matière de construction, le prestataire intellectuel n’est pas tenu de livrer l’ouvrage construit ; il n’a pas d’obligation de résultat sur l’ouvrage avant réception. Seule l’entreprise a l’obligation de livrer.

Les conditions générales de vente

Le prestataire intellectuel  reformule la demande de son futur client. Cette demande est trop souvent résumée au moyen d'une offre... technique. Lorsque le programme n’a pas été spécifié par écrit, l’offre doit rappeler celui-ci en introduction. De plus, l’offre technique doit comporter des éléments plus administratifs mais tout aussi importants. Généralement ces éléments sont regroupés au sein de conditions générales de vente, qui permettent d'atteindre deux objectifs :


1. Organiser la protection du prestataire intellectuel dans le cadre de son activité

2. Répondre à l'obligation légale de communiquer un certain nombre d'informations pré contractuelles. 


Ces informations pré contractuelles sont organisées par l'article L442-6 I 9° du Code de Commerce.

Elles comprennent obligatoirement :

  • Les conditions de vente proprement dites
  • Le barème des prix unitaires
  • Les réductions de prix
  • Les conditions de règlement.

D’autres points peuvent utilement être précisés: limitation contractuelle de responsabilité (jurisprudence MAF), assurance, confidentialité, modalité de résiliation, traitement des conflits, pénalités...

Au-delà des mentions (les unes obligatoires, les autres fortement conseillées..), ces conditions doivent être limitées et précises : un recto verso constitue un maximum, afin que les conditions générales de vente soient efficaces et lues.

Car là se trouve le point de contentieux le plus important : l'opposabilité des conditions générales de service (ou de vente)  qui  peuvent être considérées comme abusives. La loi Hamon de 2014 affirme que les conditions générales de vente constituent le socle unique des relations commerciales. Néanmoins, la loi précise que dans le cadre de la négociation, le vendeur peut convenir avec son partenaire de conditions particulières de vente.

Bref, les conditions générales de vente ne constituent pas l'assurance tous risques pour le prestataire intellectuel : au mieux, elles sont acceptées par le client, au pire elles sont refusées (entièrement ou partiellement) engendrant immédiatement un blocage puis le début de négociation : les écarts sont au grand jour, ils sont discutés ; les négociations commencent.   

Assurance : attention à la portée des engagements !

Certaines obligations sont légales ou normatives en matière de résultats à obtenir (résistance structurelle, performance énergétique, etc…). Il en va de même en matière d’assurance, notamment en responsabilité décennale. Il importe de veiller à ce que les engagements contractuels pris d’un côté avec son client n’excèdent pas la protection convenue avec son assureur en responsabilité professionnelle. Les occasions de s’écarter du cadre défini dans le contrat d’assurance sont multiples :

  • Nature de la prestation non prévue au contrat d’assurance,
  • Coût global de l’opération excédant une limite définie au contrat d’assurance,
  • Montants de garanties spécifiques exigés par le client, excédant ceux accordés par l’assureur
  • Niveau de performance de l’ouvrage voire non-déformabilité, excédant l’usage
  • Etc.
En conclusion, des contrats pour pérenniser votre entreprise

Le contrat est la première pierre concrète de toute relation. La confiance se construit ; une relation n’est pas toujours (et loin s’en faut), un long fleuve tranquille. Le contrat doit constituer la fondation d’une collaboration solide.

Il est utile de préparer un ou plusieurs modèles de contrat de prestation ; le modèle adapté pourra être présenté au client, afin de convenir du contrat final. Ces modèles de contrat seront aussi un référentiel pour apprécier la portée du contrat présenté par le client.

La réforme du droit des contrats est pour vous l'occasion de revoir et renforcer les moyens et les outils juridiques  dont vous disposez ;  ce travail juridique et administratif contribuera à renforcer votre maîtrise de votre risque professionnel, à  sécuriser et pérenniser votre entreprise.

Bertrand MOUSSELON, ingénieur ETP,  adhérent CINOV Construction, CINOV  Conseil en Management, CINOV Infrastructures et Environnement

Avec la contribution de F. POINTET et J BOULARD - Juristes

 

Pour en savoir plus sur le référentiel des droits des contrats

Les différentes mutations économiques et sociales rendaient nécessaire l'adaptation des règles générales portant sur le droit des obligations, issu d'un Code Civil rédigé il y a plus de 200 ans ! C’est l’objectif de la réforme du droit des contrats, portée par l'ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016.

Au risque de décevoir, cette réforme ne constituera pas un bouleversement, mais elle impose des nouveautés non négligeables impliquant un rééquilibrage des obligations réciproques des  parties. Face aux enjeux économiques, le contrat doit prévoir et anticiper les situations les plus défavorables. Il doit surtout protéger les acteurs de la vie économique, tout en assurant la continuité des services et des échanges. Sans être ambitieuse, la réforme soutient cette approche. Elle favorise ainsi la poursuite des relations contractuelles par la mise en place de plusieurs mesures préventives ou incitatives.

Ainsi, l'article 1223 du Code Civil permettra à tout créancier d'accepter une exécution imparfaite sous réserve d'une réfaction du prix. La suspension du contrat prévue par l'article 1220 du Code Civil organise une exception d'inexécution par anticipation, dès lors que "tout créancier se voit autorisé à suspendre l'exécution de son obligation s'il est manifeste que son contractant ne s'exécutera à l'échéance et que les conséquences seront suffisamment graves".

L'article 1195 du Code Civil permet aussi de remédier au déséquilibre du contrat lors de son exécution, en introduisant la notion de l'imprévision dans les contrats de droit privé. Son application devrait offrir la possibilité de réviser le prix d'une prestation en cas de changement de circonstance imprévisible susceptible de rendre  l'exécution de l'obligation plus onéreuse. L'utilité de l'insertion de clauses limitatives de responsabilité ou l'usage de conditions générales de vente assorties aux offres de prestations est toujours reconnue et reste d'actualité.

Quant à l'article 1171 du code civil, il devrait conduire le juge à porter un regard accru sur les conditions générales de vente ; il lui appartiendra de sanctionner un éventuel déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties résultant de l'interprétation des dispositions insérées dans les contrats d'adhésion.

Néanmoins, sous réserve de prendre des précautions quant à l'information du cocontractant, l'opposabilité des conditions générales de vente n'est pas contestée par le nouveau dispositif, qui en consacre même le principe par son article 1119 du Code Civil. Les travaux préparatoires de la réforme du régime du droit des responsabilités laissent même penser que les clauses limitatives ou indemnitaires seront généralisées à l'ensemble du droit des obligations, sous réserve du contrôle du juge. Rappelons à cet égard que l'article 1231-5 du Code Civil prévoit la possibilité d'insérer dans les contrats, des clauses d'indemnisation dont le montant pourra être revu par le juge en fonction de leur caractère manifestement excessif ou dérisoire.

La rédaction de ce type de clause devrait nécessairement tenir compte du nouveau cadre réglementaire. La clause visant à exclure toute indemnité alors même que les obligations contractuelles n'auraient pas été parfaitement exécutées sera nécessairement sanctionnée. Celle visant à modérer l'exposition du bureau d'étude par l'application d'une indemnité convenue, sera reçue si cette dernière est en adéquation avec les enjeux attachés à l'objet de la prestation. 
 
Bertrand MOUSSELON, Ingénieur ETP
Avec la contribution de F. POINTET et J BOULARD - Juristes
 

« L’Europe, que peut-elle apporter à nos clients et à nos cabinets ? Comment accéder à ses financements ? » le 15 mai à Lyon

CINOV Rhône-Alpes engage une action dont le fil conducteur sera l’Europe : que peut-elle apporter à nos clients et à nos cabinets ? Comment accéder à ses financements ?

Avec un budget annuel de 45 milliards €, l’Union Européenne mène des politiques au service des acteurs économiques et des citoyens.

Efficacité énergétique, transports durables, R§D, formation, accompagnement des PME à l’export, nouveaux usages numériques, les financements européens gérés en région visent à répondre aux besoins des territoires.

Rendez-vous le 15 mai pour une présentation de ces financements, cela sera également l’occasion d’échanger sur les attentes qu’il peut y avoir au sujet de l’Europe.  

 

Cette conférence sera animée par Emmanuelle WEISS, adhérente CINOV Conseil en Management, fondatrice et dirigeante du cabinet lyonnais Ariane conseil.

 

Inscription

 

Informations pratiques :

 

Lundi 15 mai de 18h00 à 22h00

Hôtel MERCURE

Parc Technologique, 20 Rue Antoine Condorcet
38090 Villefontaine
FRANCE

 

Contact : CINOV Rhône-Alpes –

 

Tags: syndicat

Laura Peteiro Magallon, une relation de travail très humaine

  • laura pm

Après un cursus de marketing/communication, c’est finalement dans les ressources humaines que Laura Peteiro Magallon s’épanouit. Elle est aujourd’hui consultante RH au sein du cabinet parisien Solange Briet. Portrait.

Rebondir pour mieux s’épanouir, telle pourrait être la devise de Laura Peteiro Magallon. Elle rêvait de devenir journaliste ? Elle fera des études dans le marketing et la communication à l’ESCE Paris. Sauf que, une fois diplômée, sa recherche d’emploi se révèle difficile : « En marketing et communication, c’est plus que compliqué… Il y a énormément de stages et très peu d’offres d’emplois. »

Elle bifurque alors vers les ressources humaines, en trouvant une petite mission d’un mois chez Solange Briet, un cabinet parisien spécialisé en politique RH dans les entreprises : formation, gestion des compétences, évolution de carrière… Son rôle ? Chargée d’études et de communication.

« Dès le premier jour, ma chef m’a annoncé que la mission ne durerait finalement pas un, mais deux mois. C’était un bon départ !  » raconte la jeune femme.

L’expérience est concluante puisqu’elle enchaîne deux CDD puis un CDI en tant que consultante en ressources humaines et communication. « Je n’étais pas formée aux ressources humaines et j’ai dû apprendre sur le tas. »  

Établir le « « diagnostic RH » d’une entreprise

Laura Peteiro Magallon se rend régulièrement dans des entreprises pour des missions de conseil et d’accompagnement en ressources humaines, réservées aux TPE-PME de moins de 150 salariés et financées par la filière. Elle établit souvent sur place un « diagnostic RH » dans tous les secteurs : recrutement, formation, gestion de carrière… En listant également toutes les compétences nécessaires à chacun des postes de l’entreprise pour d’éventuels recrutement externes ou promotions internes. 

Soif de curiosité

« Lors d’entretiens avec les salariés, nous regardons les compétences à améliorer ou à acquérir pour évoluer. Nous pouvons alors mettre en place un plan de formation. » La jeune femme est aujourd’hui ravie de travailler dans les ressources humaines. « Même si le rythme peut être assez intense, mon travail est très stimulant. Car on découvre un paysage d’entreprises très varié : presse, ingénierie informatique, assurance, université, conseil… Avec des thématiques très différentes. Et c’est passionnant de découvrir l’univers professionnel d’autres personnes, leurs problèmes, réfléchir comment les faire avancer… Surtout qu’au final, j’arrive toujours à intégrer de la communication et du marketing, qui sont très liés aux problématiques des ressources humaines. »

 

Laura Peteiro Magallon profite aussi de la petite taille de son entreprise : « En étant seulement 4 collaboratrices, nous sommes en contact permanent, ce qui permet une relation de travail souple et surtout très humaine ».


Retours sur la matinale « Consultants en management : quels risques ? Quelles garanties ? »

CINOV Conseil en Management organisait une matinale sur le thème « Consultants  en management : quels risques ? Quelles garanties ? » le 16 décembre dernier à Lyon.

Cette manifestation était animée par deux adhérents : Grégory Imbert, responsable du GT Assurances et Camille Franck, tous deux experts sur ces questions.

Cette matinale  a permis de présenter le contrat groupe RCPRO que le syndicat a négocié à des conditions extrêmement favorables avec la Coopérative CGI. Ce contrat est exclusivement réservé à nos adhérents.

Pour en savoir plus : CINOV Conseil en Management -

 


"Le Conseil en Management dans tous ses états" le 9 février à Marseille

Pierre Pariente, Président de l’ISQ (organisme de qualification),
Jacques Perotto, Président de l’IDCE (formation aux métiers du conseil),
Michel Prin, Président de CINOV Conseil en management (Syndicat professionnel),
 
sont heureux de vous inviter, le jeudi 9 février 2017 à 17 heures 30,
aux propos introductifs de Michaël Shanks, Professeur d’Ethique des Affaires à l’EMD-Ecole de management, sur le thème,

  • Conseil et Ethique, quelques considérations entre conscience et vertu.

à la présentation par Emmanuelle Weiss (Administratrice CINOV Management) d’une étude nationale de branche,

  • Achat de prestations de conseil en management par les PME/PMI.

à l’exposé de Christine Anceau, Déléguée de l’ISQ,

  • Les enjeux de la qualification professionnelle d’entreprise.
     

Dans les locaux de l’EMD (Auditorium) - Rue Joseph Biaggi à Marseille (13003).
 
en présence de :
Magali Rasamison, Déléguée du FAFIEC Antenne Marseille, ou son Représentant.
Jean-Luc Reinero, Président de CINOV Provence-Alpes Côte d’Azur.
Rémi Legrand, Président de Consult'in France, ou son Représentant.

Programme

Inscription

Contact : CINOV PACA/Corse -


#ConfPollutec – « Adapter les offres d’assurances des projets liés au génie écologique et à la biodiversité » le 29 novembre à 15h30


La Fédération CINOV organise une conférence « Adapter les offres d’assurances des projets liés au génie écologique et à la biodiversité  » le 29 novembre de 15h30 à 16h10 sur le Village Génie Ecologique.


« Adapter les offres d’assurances des projets liés au génie écologique et à la biodiversité » en trois points :


1.    La nature des engagements et responsabilités des acteurs du Génie écologique sur les opérations d’aménagement, notamment en matière de :

  • Responsabilité civile professionnelle
  • Responsabilité décennale
  • Atteinte à l’environnement

2.    Les spécificités des engagements liées à la rédaction des contrats et conventions de l’ingénierie sur les opérations d’aménagement

3.    L'attention à porter aux niveaux des garanties et aux exclusions portées aux contrats d'assurance

Avec :

  • Thierry BARLE, CEA courtage

Retrouvez CINOV dans le hall 4, stand K 165

Demandez votre badge gratuit avec le code CAE
Participez à la vie du stand CINOV

Contact : Service communication -


Consultants en management : quels risques ? Quelles garanties ? le 16 décembre à Lyon

CINOV Rhône-Alpes organise, en partenariat avec CINOV Conseil en Management, une réunion "Consultants en management : quels risques ? Quelles garanties" le 16 décembre à Lyon. Le contrat groupe en responsabilité civile professionnelle sera présenté à cette occasion.


Contact : CINOV Conseil en Management -


RC PRO : CINOV Conseil en Management propose un contrat groupe à ses adhérents


CINOV Conseil en Management a négocié un contrat d’assurance en responsabilité civile professionnelle sur mesure, adapté à la diversité des métiers de ses adhérents.
Ce  contrat présente les particularités suivantes :

  • Il est ouvert aux adhérents des DROM (pour les régions CINOV Réunion-Mayotte et CINOV Antilles-Guyane) dans les mêmes conditions que ceux de la métropole (sans surprimes).
  • Il n’est pas nécessaire de faire une déclaration d’activité : le consultant est couvert pour l’ensemble.
  • Il peut être souscrit par des adhérents ayant eu à connaître des sinistres.
  • Il comporte une RC organisateur (réunion, colloques, séminaires, etc.).
  • La prime n’est pas une provision soumise à régularisation en fonction du chiffre d’affaires de l’année, mais est forfaitaire par rapport au CA déclaré.
  • La souscription et la résiliation du contrat en cours suivent une procédure simplifiée.

Contact : CINOV Conseil en Management -


"Le numérique accélérateur de croissance, l'apport de l'Intelligence Économique" le 22 septembre

La Commission intersyndicale à laquelle participent CINOV-IT, CINOV Conseil en Management et le GCIC (Groupement de Compétence de l’Information et de la Compétitivité), organise le 22 septembre une conférence à l’Ecole Militaire, 75007 Paris, sur le thème :

« Le Numérique accélérateur de croissance, l’apport de l’Intelligence Économique ».

Cet événement organisé en partenariat avec l’IHEDN sera l’occasion de débattre autour d’Alain Juillet, ancien haut responsable de l’Intelligence économique au Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale. Alain Juillet préside actuellement le  Club des Directeurs de  Sécurité des Entreprises et est membre qualifié du Synfie (Syndicat national des professionnels de l’Intelligence Économique). Le programme définitif sera prochainement mis en ligne.

Inscription

Contact : CINOV-IT - - CINOV Conseil en Management -


Assemblée Générale le 21 avril à Clermont-Ferrand

CINOV Conseil en Management tiendra son Assemblée Générale le 21 avril à partir de 9h00 à Clermont-Ferrand. Cet évènement annuel qui se déroulera quelques heures avant le Congrès sera l'occasion d'échanger sur les actions menées et à venir en toute convivialité.
Contact : CINOV Conseil en Management -


Le SYNCOST rejoint, en tant que groupement affilié, CINOV Conseil en Management

Le 17 décembre 2015, Gérard Pinot, représentant la Fédération CINOV, Michel Prin président du syndicat national du Conseil en Management et Erick Camus président de SYNCOST ont signé le protocole d’affiliation à CINOV Conseil en Management. Il s’agit du deuxième groupement affilié à CINOV Conseil en Management, après le groupement SACRA, qui représente les entreprises et cabinets qui réalisent des audits et consultations en risques et assurances.
Le SYNCOST (syndicat des conseils opérationnels en optimisation des coûts) fédère une  vingtaine d’entreprises et cabinets réalisant notamment l’audit et le conseil en prévention et gestion des risques professionnels, en optimisation des charges sociales et fiscales, en obtention de crédits d’impôts recherche et subventions européennes, en optimisation des achats et en gestion des frais généraux.
Contact : CINOV Conseil en Management -

  • syncost

Le Conseil en Management dans tous ses états !

Le secteur du conseil en management représente encore un univers professionnel attractif. Il lui reste continuellement à relever les défis de son avenir. Il lui revient de compléter ses aptitudes de facilitateur, catalyseur, éveilleur ou instigateur, créatif ou pédagogue, novateur ou inspirateur. Il lui revient aussi d'améliorer les outils traditionnels de la conduite du changement pour les mettre à jour par des processus collectifs proches (la coproduction d'échange) ou éloignés (la coproduction collaborative). Il lui revient enfin de toujours mieux être différencié pour se faire reconnaitre. Avec les interventions de Yves-André Perez, Docteur en gestion et Directeur de l'IDCE, sur les métamorphoses du métier en Conseil en Management et Christine Anceau, Déléguée de l'ISQ sur les enjeux de la qualification professionnelle.

Inscription

Contact : CINOV Ouest Bretagne / Pays-de-la-Loire -


Représentativité : CINOV Conseil en Management renforce ses partenariats

A l’heure où la représentativité des syndicats est un sujet aux enjeux déterminants pour nos professions, CINOV Conseil en Management œuvre au quotidien pour accueillir de nouveaux adhérents affiliés à des syndicats de la branche, et renforcer ses partenariats. Le dernier conseil d’administration de l’année 2015 qui se tiendra le 7 décembre, sera l’occasion de recevoir : 

  • Philippe Barré,  président du SACRA - Syndicat des Auditeurs et Consultants en Risques et Assurances
  • Erick Camus, président du SYNCOST – Syndicat des Conseils Opérationnels en Optimisation des Coûts
  • Hervé Baculard, président de CONSULT’IN France (anciennement SYNTEC Conseil en Management)
  • Valérie Prin, représentante de la Fédération CINOV auprès de l’AFNOR

Les échanges avec les représentants de ces instances permettront de détecter des sujets d’intérêts communs et de lancer la réflexion sur des actions conjointes qui pourront  être  engagées en 2016.

Contact : CINOV Conseil en Management -


Venez partager et échanger vos expériences avec des cabinets qualifiés le 5 novembre à Paris

L’OPQCM organise le 5 novembre un séminaire des qualifiés. Les premiers retours sur l’étude menée par Precepta sur les cabinets de conseil en management et la transition numérique seront présentés pendant la matinée, tandis que l’après-midi sera consacré à des ateliers sur la qualification OPQCM. Cette journée est l’occasion d’échanger entre pairs, de donner des idées pour améliorer la visibilité de la qualification auprès des acteurs sur le marché.

Contact : Emanuèle Pelillo –

  • inscription opqcm

CINOV à World Efficiency du 13 au 15 octobre à Paris

  • WORLD EFFICIENCY

La Fédération CINOV est partenaire du salon World Efficiency, dont la première édition se tiendra du 13 au 15 octobre au Parc des Expositions de Paris Porte de Versailles, sous le patronnage de la COP21. CINOV, en collaboration avec l’OPQIBI, animera un espace ingénierie sur ce salon, qui est le premier rendez-vous biennal des acteurs économiques et politiques à la recherche des solutions pour les ressources et le climat. C’est un lieu privilégé pour rencontrer des clients et des partenaires.

Retrouvez CINOV sur son stand : Hall 1, Allée H, stand 45.

CINOV organise également 3 ateliers dans lesquels interviennent des adhérents :


L’OPQIBI organise en partenariat avec CINOV un atelier :

 

Contact : Service communication –


« Empreinte climat, bilan & solutions PME » Atelier CINOV à World Efficiency - 15 octobre 10h50

De Copenhague en 2009 à Paris en 2015, des PME se sont engagées dans le développement de nouvelles solutions pour une industrie et des bâtiments durables. Trois dirigeants, pionniers de la production de froid éco-efficace, de peintures aux propriétés thermiques et de l’agriculture intégrée aux bâtiments témoignent de leurs innovations pour relever le défi +2°C. Au-delà de la présentation de leurs dernières solutions pour une société bas carbone, quels enseignements tirer de leurs expériences ? Quelles sont les méthodes à mobiliser pour des PME ?

Les thèmes principaux de cet atelier sont bâtiment et aménagement, l’industrie du futur, l’économie bas-carbone, l’innovation clean-tech et l’efficacité/la performance énergétique.


Intervenants :

  • atelier we2

Contact : CINOV Territoires & Environnement –