103 article(s) consultable(s) dans la catégorie CINOV Infra

CINOV, signataire de la Charte « Objectif BIM 2022 »

  • CINOV Objectif BIM 2022

Photo : Twitter @actualites_BTP L’ensemble des signataires de la charte réunis

 CINOV, signataire de la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 »

 

Dominique SUTRA DEL GALY, Président de CINOV, a signé ce jour la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 ». Initiée par le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD , et le Secrétaire d’Etat, Julien DENORMANDIE, cette charte regroupe 50 signataires d’établissements publics d’aménagement, d’MOA Bailleurs Sociaux, d’MOA Promoteurs Privés, d’MOA Maisons Individuelles, d’Entreprises et d’Organisations Professionnelles, partageant tous la même ambition : « Construire plus, mieux et moins cher ».

 

Représentant les TPE/PME des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique, CINOV est mobilisé depuis de nombreuses années sur la question de la transformation digitale du secteur du bâtiment.

La transversalité des métiers rassemblés au sein de la Fédération permet des synergies aujourd’hui essentielles entre l’ingénierie et le numérique, offrant ainsi un cadre propice à la transition numérique du bâtiment et notamment à l’appropriation de la maquette numérique. Sur ce dernier point, CINOV informe et accompagne ses membres non seulement à l’utilisation de l’outil mais à l’évolution des modes de collaborations induits. CINOV est d’ailleurs le partenaire historique du BIM d’Or, évènement devenu incontournable dans le monde de la maquette numérique.

L’ambition rappelée par le gouvernement  de « construire plus, mieux et moins cher », est partagée par CINOV, qui place l’innovation en position centrale pour y parvenir. En témoigne, le think tank CINOVACTION initié par CINOV  qui réunit des industriels, entreprises de la filière, des assureurs et des écoles  pour penser les offres et les métiers de demain et mieux diffuser les innovations au sein de notre éco-système.

Ainsi, c’est donc tout naturellement que la Fédération est aujourd’hui signataire de la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 », et est favorable au développement d’une plate-forme collaborative pour travailler ensemble au développement du BIM au sein de la filière.


Journée Thématique CINOV Construction/Infra/Coordination - 23 novembre 2017 à Paris

  • jt 23 nov

INVITATION
Journée thématique
"Constats et enjeux sur nos métiers : les clefs pour réussir"

Le 23 novembre à Paris

Les syndicats CINOV Construction, CINOV Infrastructures et Environnement et CINOV Coordination organisent une Journée Thématique à Paris :

Constats et enjeux sur nos métiers :
Les clefs pour réussir

 

Programme du Jeudi 23 Novembre

 

9h00 : Accueil

9h30 : Introduction

9h45-11h45 :

Prospectives sur l’avenir de la profession – Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS
• Les enjeux et l’’organisation future des bureaux d’études - Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS

Table ronde sur l’avenir de nos métiers – Xavier Piccino – Ancien Directeur de Cabinet de Martine Pinville en charge de l’artisanat

11h45-12h30 : Intervention de nos partenaires – Présentations des nouveaux produits E+C-

12h30 – 14h00 : Déjeuner

14h00- 16h30 :

• Le chef d’entreprise, manager au quotidien – Relation entre générations – Solange Briet – Dirigeante du cabinet Solange Briet  
• L’évolution des lois sociales – Sabine Kervern – Avocate en droit social

• Embauche d’un salarié : l’essentiel des obligations de l’employeur – Sandrine Zabulon – Service Social CINOV

16h30-17h00 : Conclusion

 

Ce programme est susceptible d'être modifié.

 

Salle Léonard de VINCI
4 avenue du recteur Poincaré
75016 PARIS
De 9h00 à 17h00

 

 

 JE M'INSCRIS A CETTE JOURNÉE*

  • jt 2311 partenaires

Le régime de la Garantie Sociale des Chefs et dirigeants

Membre de CINOV ? N’attendez pas pour souscrire à la Garantie Sociale du Chef d’entreprise ou du mandataire social


Lorsque l’on crée ou reprend une activité, on n’imagine pas qu’un jour l’on puisse avoir recours à une assurance chômage. Or, en 2016, plus de 55 000 chefs d’entreprise ou mandataires sociaux ont dû liquider leur entreprise, ont été révoqués ou non-reconduits de leur mandat, ou ont fait face à une fusion avec une autre société, se retrouvant ainsi dans une situation de chômage.


Ce constat amer incite le gouvernement à travailler sur l’extension de l’assurance chômage sur les indépendants et les chefs d’entreprise. Or, savez-vous que par votre adhésion à un syndicat de CINOV, vous pouvez déjà souscrire une assurance privée contre le chômage, via la GSC ? Cette Garantie Sociale des Chefs d'entreprise a été créée en 1979 par le Medef et la CPME, rejoints par l'U2P. Pour y avoir droit, il faut être adhérent à une organisation patronale.


Pour cela, vous devez remplir certaines conditions qui s’appliquent :

  • Pour vous, en tant que dirigeant ou mandataire social

- Vous devez avoir moins de 60 ans

- Vous ne devez pas être titulaire ou susceptible de bénéficier d’une pension d’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie

- Vous ne devez pas être titulaire d’une pension de retraite au titre de l’activité couverte par la convention

  • Pour votre entreprise

- Elle doit être inscrite au RCS et/ou au répertoire des métiers pour les artisans

- Elle ne doit pas faire l’objet, lors de l’affiliation de difficultés économiques ou financières

- Elle doit appartenir ou être ressortissante d’un syndicat patronal adhérant à l’association GSC (dont CINOV)

 

Pour tout renseignement, contactez-nous à :


SAVE THE DATE - Journée Technique le 23.11.2017

  • save the date jt 23 11 17

SAVE THE DATE - CINOV Construction, CINOV Coordination et CINOV Infrastructures et environnement organisent leur journée technique le 23.11.2017

Celle-ci aura pour thème "Constats et enjeux sur nos métiers : Les clefs pour réussir".

Infos pratiques :

Salle Léonard de Vinci
De 9h30 à 17h00

Tarif adhérent : 30 euros
Tarif non-adhérent : 50 euros

Le formulaire d'inscription et le programme seront disponibles très prochainement.


Cinov, partenaire du BIM D'OR 2017

  • bim d or logo

 La cérémonie de remise des Trophées du BIM d’OR aura lieu le 18 septembre à Paris. Cette année encore, CINOV est partenaire de cet événement dédié à l’ensemble des acteurs de la construction. Gilles Charbonnel, ancien Président de CINOV Construction et actuel Président d’ADN Construction, fait à nouveau parti du jury. Le BIM d’OR vise à récompenser les projets faisant usage de la maquette numérique des participants.

Les entreprises de construction, industriels, maîtres d’ouvrage ou maîtres d’œuvre concourent dans différentes catégories :

  • Projet inférieur à 5 000 m² en neuf ou en rénovation
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en neuf
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en rénovation
  • Projet supérieur à 40 000 m² en neuf
  • Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation
  • Projet d’infrastructure
  • Projet en exploitation et/ou maintenance
  • Projet international bâtiment
  • Projet international infrastructure
  • Démarche Pionnière/Originale

Hors catégorie, le BIM d’Or de l’année 2017 sera sélectionné par le jury composé de praticiens et d’experts du BIM parmi l’ensemble des candidatures reçues. Ce trophée est attribué au candidat qui a réalisé un projet exceptionnel, qui a la démarche la plus exemplaire ou qui a créé l’outil le plus innovant.


ADN Construction, l'Association pour le Développement du Numérique dans la construction

  • ADN Construction

L’Association pour le Développement du Numérique dans la construction

Dans la continuité des travaux effectués dans le cadre du Plan de Transition Numérique du Bâtiment, la Fédération CINOV et la filière construction s’organise et se rassemble au sein d’une nouvelle association, ADN Construction, afin de poursuivre et amplifier une démarche conjointe et collaborative pour le développement du numérique dans la construction.

La première étape du PTNB s’achevant fin 2017, fortes de la qualité du dialogue constructif entre acteurs, la CAPEB, CINOV, la FFB, la FPI, l’UNSFA et l’UNTEC ont choisi de faire perdurer cet élan au sein d’une nouvelle association : ADN Construction, l’Association pour le Développement du Numérique dans la Construction. Sa vocation est de représenter la filière construction française dans le domaine du numérique et définir une politique collective d’intérêt général permettant d’accompagner l’ensemble des acteurs du secteur de la construction dans leur appropriation du numérique.

 

9 missions pour ADN Construction

« Les enjeux de la transition numérique sont immenses », rappelle Gilles Charbonnel, élu président d’ADN Construction (Ancien président CINOV Construction). « Nous ne réussirons collectivement qu’en travaillant ensemble en respectant les intérêts et savoir-faire de chacun. » Cette vision, partagée par l’ensemble des syndicats, se traduit au travers des missions attribuées à cette nouvelle organisation :

  • Aider les acteurs à monter en compétences
  • Contribuer à la définition d’un cadre juridique du numérique
  • Être acteur de la normalisation
  • Promouvoir les outils collaboratifs et interopérables
  • Informer les acteurs de la construction
  • Représenter la filière construction française dans le numérique
  • Rassembler les acteurs de la construction
  • Donner envie d’aller au BIM
  • Bâtir un BIM au service des acteurs

 

Soucieuses de garantir le partage et la mise en commun des meilleures pratiques afin de favoriser l’accès de tous aux outils et processus numériques collaboratifs, interopérables, accessibles et adaptés aux besoins de chacun, les organisations professionnelles auront pour objectif, à travers ADN CONSTRUCTION, de garantir et promouvoir l’amélioration de la productivité de la filière et la qualité de la construction en France.

Tous les acteurs intéressés au développement du numérique dans la construction sont invités à rejoindre cette organisation indépendante, défendant uniquement l’intérêt collectif.

Pour en savoir plus sur ADN Construction : www.adnconstruction.org


Vos contrats de prestation : votre premier outil de maîtrise du risque !

L’enthousiasme est souvent de mise au démarrage d’une relation commerciale : espoir d’un enrichissement ou d’une amélioration, conséquences de la prestation sur son quotidien...  Mais elle peut déraper. Le contrat doit anticiper toutes les situations défavorables.

Pour éviter toute désillusion ultérieure, on comprendra l’utilité de préciser tant l’énoncé de la demande que les conditions de réalisation de la prestation. De plus, le droit des contrats a récemment fait l’objet d’une refonte substantielle dont nous donnerons quelques détails pratiques, susceptibles d’impacter les contrats de prestation.

 « Travailler avec » suppose de s’entendre sur les prestations réciproques. C’est là l’objet du contrat ou de la convention : définir les modalités d’un échange, circonscrire l’engagement de livrable et sa contrepartie. Et vous ? Retrouvez dans cet article de nombreux repères utiles pour sécuriser votre entreprise.


Définitions...

Beaucoup de contrats sont tacites. Ils s’appuient alors sur des usages, des textes généraux, des jurisprudences. Entre professionnels, le contrat qui lie les parties fait force de loi. Il n’a de finalité que de traiter les différends qui pourraient survenir.

Le Code Civil définit le contrat comme «  un accord de volontés entre deux ou plusieurs personnes destiné à créer, modifier, transmettre ou éteindre des obligations ».

Le premier pas dans le risque

La prise de risque est inhérente à l’entreprenariat. Pour autant, se confronter au risque n’est pas jouer aux dés : le risque s’organise, il se travaille. Le premier outil de maîtrise du risque est le contrat.

Le risque est le produit d’un aléa par un enjeu. Le contrat est l’opportunité de réduire aléa et enjeu.

L’aléa, ou l’incertitude, sera en effet levé par les précisions apportées notamment sur :

  • Les données d’entrée dues par le client : le programme, le contexte géotechnique, le diagnostic des avoisinants ou des existants, …
  • Les attendus : objectifs, formes du rendu,
  • Les moyens : compétences, temps, budget alloué
  • Les échéances, globales et intermédiaires.

Il ne faut pas pour autant oublier les modalités administratives. Le programme du maître d’ouvrage doit impérativement être le sous-jacent du contrat de prestation. Si le programme n’a pas été explicité, le contrat en est l’occasion.

Le contrat du prestataire intellectuel – ingénieur conseil

« A l’impossible nul n’est tenu ». Le prestataire intellectuel apporte à son client sa connaissance technique dans un domaine. Cette connaissance doit permettre au client de préciser son besoin, de définir les moyens nécessaires.

Le cas échéant, le prestataire intellectuel doit mettre en évidence les incompatibilités du programme du client : enveloppe budgétaire insuffisante par rapport au niveau de prestation, délais trop courts, niveau de performance inatteignable.

En matière de construction, le prestataire intellectuel n’est pas tenu de livrer l’ouvrage construit ; il n’a pas d’obligation de résultat sur l’ouvrage avant réception. Seule l’entreprise a l’obligation de livrer.

Les conditions générales de vente

Le prestataire intellectuel  reformule la demande de son futur client. Cette demande est trop souvent résumée au moyen d'une offre... technique. Lorsque le programme n’a pas été spécifié par écrit, l’offre doit rappeler celui-ci en introduction. De plus, l’offre technique doit comporter des éléments plus administratifs mais tout aussi importants. Généralement ces éléments sont regroupés au sein de conditions générales de vente, qui permettent d'atteindre deux objectifs :


1. Organiser la protection du prestataire intellectuel dans le cadre de son activité

2. Répondre à l'obligation légale de communiquer un certain nombre d'informations pré contractuelles. 


Ces informations pré contractuelles sont organisées par l'article L442-6 I 9° du Code de Commerce.

Elles comprennent obligatoirement :

  • Les conditions de vente proprement dites
  • Le barème des prix unitaires
  • Les réductions de prix
  • Les conditions de règlement.

D’autres points peuvent utilement être précisés: limitation contractuelle de responsabilité (jurisprudence MAF), assurance, confidentialité, modalité de résiliation, traitement des conflits, pénalités...

Au-delà des mentions (les unes obligatoires, les autres fortement conseillées..), ces conditions doivent être limitées et précises : un recto verso constitue un maximum, afin que les conditions générales de vente soient efficaces et lues.

Car là se trouve le point de contentieux le plus important : l'opposabilité des conditions générales de service (ou de vente)  qui  peuvent être considérées comme abusives. La loi Hamon de 2014 affirme que les conditions générales de vente constituent le socle unique des relations commerciales. Néanmoins, la loi précise que dans le cadre de la négociation, le vendeur peut convenir avec son partenaire de conditions particulières de vente.

Bref, les conditions générales de vente ne constituent pas l'assurance tous risques pour le prestataire intellectuel : au mieux, elles sont acceptées par le client, au pire elles sont refusées (entièrement ou partiellement) engendrant immédiatement un blocage puis le début de négociation : les écarts sont au grand jour, ils sont discutés ; les négociations commencent.   

Assurance : attention à la portée des engagements !

Certaines obligations sont légales ou normatives en matière de résultats à obtenir (résistance structurelle, performance énergétique, etc…). Il en va de même en matière d’assurance, notamment en responsabilité décennale. Il importe de veiller à ce que les engagements contractuels pris d’un côté avec son client n’excèdent pas la protection convenue avec son assureur en responsabilité professionnelle. Les occasions de s’écarter du cadre défini dans le contrat d’assurance sont multiples :

  • Nature de la prestation non prévue au contrat d’assurance,
  • Coût global de l’opération excédant une limite définie au contrat d’assurance,
  • Montants de garanties spécifiques exigés par le client, excédant ceux accordés par l’assureur
  • Niveau de performance de l’ouvrage voire non-déformabilité, excédant l’usage
  • Etc.
En conclusion, des contrats pour pérenniser votre entreprise

Le contrat est la première pierre concrète de toute relation. La confiance se construit ; une relation n’est pas toujours (et loin s’en faut), un long fleuve tranquille. Le contrat doit constituer la fondation d’une collaboration solide.

Il est utile de préparer un ou plusieurs modèles de contrat de prestation ; le modèle adapté pourra être présenté au client, afin de convenir du contrat final. Ces modèles de contrat seront aussi un référentiel pour apprécier la portée du contrat présenté par le client.

La réforme du droit des contrats est pour vous l'occasion de revoir et renforcer les moyens et les outils juridiques  dont vous disposez ;  ce travail juridique et administratif contribuera à renforcer votre maîtrise de votre risque professionnel, à  sécuriser et pérenniser votre entreprise.

Bertrand MOUSSELON, ingénieur ETP,  adhérent CINOV Construction, CINOV  Conseil en Management, CINOV Infrastructures et Environnement

Avec la contribution de F. POINTET et J BOULARD - Juristes

 

Pour en savoir plus sur le référentiel des droits des contrats

Les différentes mutations économiques et sociales rendaient nécessaire l'adaptation des règles générales portant sur le droit des obligations, issu d'un Code Civil rédigé il y a plus de 200 ans ! C’est l’objectif de la réforme du droit des contrats, portée par l'ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016.

Au risque de décevoir, cette réforme ne constituera pas un bouleversement, mais elle impose des nouveautés non négligeables impliquant un rééquilibrage des obligations réciproques des  parties. Face aux enjeux économiques, le contrat doit prévoir et anticiper les situations les plus défavorables. Il doit surtout protéger les acteurs de la vie économique, tout en assurant la continuité des services et des échanges. Sans être ambitieuse, la réforme soutient cette approche. Elle favorise ainsi la poursuite des relations contractuelles par la mise en place de plusieurs mesures préventives ou incitatives.

Ainsi, l'article 1223 du Code Civil permettra à tout créancier d'accepter une exécution imparfaite sous réserve d'une réfaction du prix. La suspension du contrat prévue par l'article 1220 du Code Civil organise une exception d'inexécution par anticipation, dès lors que "tout créancier se voit autorisé à suspendre l'exécution de son obligation s'il est manifeste que son contractant ne s'exécutera à l'échéance et que les conséquences seront suffisamment graves".

L'article 1195 du Code Civil permet aussi de remédier au déséquilibre du contrat lors de son exécution, en introduisant la notion de l'imprévision dans les contrats de droit privé. Son application devrait offrir la possibilité de réviser le prix d'une prestation en cas de changement de circonstance imprévisible susceptible de rendre  l'exécution de l'obligation plus onéreuse. L'utilité de l'insertion de clauses limitatives de responsabilité ou l'usage de conditions générales de vente assorties aux offres de prestations est toujours reconnue et reste d'actualité.

Quant à l'article 1171 du code civil, il devrait conduire le juge à porter un regard accru sur les conditions générales de vente ; il lui appartiendra de sanctionner un éventuel déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties résultant de l'interprétation des dispositions insérées dans les contrats d'adhésion.

Néanmoins, sous réserve de prendre des précautions quant à l'information du cocontractant, l'opposabilité des conditions générales de vente n'est pas contestée par le nouveau dispositif, qui en consacre même le principe par son article 1119 du Code Civil. Les travaux préparatoires de la réforme du régime du droit des responsabilités laissent même penser que les clauses limitatives ou indemnitaires seront généralisées à l'ensemble du droit des obligations, sous réserve du contrôle du juge. Rappelons à cet égard que l'article 1231-5 du Code Civil prévoit la possibilité d'insérer dans les contrats, des clauses d'indemnisation dont le montant pourra être revu par le juge en fonction de leur caractère manifestement excessif ou dérisoire.

La rédaction de ce type de clause devrait nécessairement tenir compte du nouveau cadre réglementaire. La clause visant à exclure toute indemnité alors même que les obligations contractuelles n'auraient pas été parfaitement exécutées sera nécessairement sanctionnée. Celle visant à modérer l'exposition du bureau d'étude par l'application d'une indemnité convenue, sera reçue si cette dernière est en adéquation avec les enjeux attachés à l'objet de la prestation. 
 
Bertrand MOUSSELON, Ingénieur ETP
Avec la contribution de F. POINTET et J BOULARD - Juristes
 

Green Solutions Awards : participez vite avant le 1er juin !

Le 1er juin, date de clôture des inscriptions pour les Green Solutions Awards, approche à grands pas.

Si vous avez réalisé des bâtiments, des écoquartiers ou livré des infrastructures exemplaires qui contribuent à la ville durable, c'est le moment de rentrer dans la course. En participant, vous gagnez déjà un maximum de visibilité : plus de 500 000 vues générées par le concours en 2016. Et si le lauréat 2017, c'était vous ?

Après la publication de votre étude de cas, un jury départagera les candidats, dans chaque pays, puis au niveau international. En parallèle, les internautes voteront et éliront leur coup de cœur.

La Fédération CINOV et Construction 21 ont animé un webinar "Pourquoi et comment participer aux Green Solutions Awards" pour expliquer l'intérêt de ce concours pour les professionnels du bâtiment et de la ville durable et surtout comment participer en publiant une étude de cas.

Découvrez ci-dessous la vidéo :


3 nouvelles qualifications dans la nomenclature OPQIBI

L’édition 2017 de la nomenclature OPQIBI intègre 3 nouvelles qualifications.

Une nouvelle qualification en matière de commissionnement dans le domaine du bâtiment

Pour rappel, le commissionnement constitue l’ensemble des tâches pour :

  • Mener à terme une installation neuve ou rénovée afin qu’elle atteigne le niveau de performance contractuelle
  • Créer les conditions afin de maintenir ses performances

La nouvelle qualification OPQIBI, initiée par CINOV (Fédération de l’Ingénierie et du Conseil) et l’Association ICO (génie climatique, maîtrise des énergies et performance des bâtiments), bénéficie de la reconnaissance « RGE ». Via cette reconnaissance, elle permet à ses titulaires de faire bénéficier leurs clients des aides de l’ADEME en matière de commissionnement (éco-conditionnalité).

En savoir plus sur le contenu et les critères de la qualification « 19.10 : Accompagnement au commissionnement des installations techniques du bâtiment »

Dans le domaine des sites et sols pollués (SSP)

  • 08.11 : AMO pour la gestion des sites et sols (potentiellement) pollués
  • 08.12 : Ingénierie (maîtrise d’oeuvre) des installations de traitement des nappes et des sols

En savoir plus sur le contenu et les critères de ces qualifications


Contact : OPQIBI –


Nouvelle fiche pratique "Certificats OPQIBI et marchés publics"

L’OPQIBI vient d’éditer une nouvelle fiche pratique et juridique relative aux modalités d’utilisation des certificats de qualification dans les marchés publics.

La réforme 2016 permet aux acheteurs publics d’exiger, pour évaluer les capacités techniques et professionnelles des candidats aux marchés, des certificats de qualification délivrés par des organismes indépendants.

La nouvelle fiche OPQIBI, rédigée en collaboration avec le cabinet AdDEN Avocats spécialisé en droit de la commande publique, est parrainée par les associations suivantes :

  • AAP (Association des Acheteurs Publics)
  • AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France)
  • AMF (Association des Maires de France)
  • ATTF (Association des Techniciens Territoriaux de France)
  • USH (Union Sociale pour l’Habitat)

Téléchargez la fiche

Contact : OPQIBI –


BIM et maquette numérique - Guide de recommandations à la maîtrise d'ouvrage

  • guide bim

Le PTNB – Plan Transition Numérique dans le Bâtiment – et la MIQCP – Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques – ont publié un guide de recommandations BIM à l’attention de la maîtrise d’ouvrage. Ce guide a été rédigé avec les différents membres de la filière, dont des représentants CINOV, afin de faire entendre la voix de l’ingénierie.
Téléchargez le guide
Contact : Laëtitia Dias -


CINOV à Pollutec du 29 novembre au 2 décembre à Lyon

  • pollutec

Pour donner de la visibilité aux métiers de l’ingénierie, du conseil et du numérique, CINOV assurera une présence stratégique au salon Pollutec, du 29 novembre au 2 décembre à Lyon, à travers un espace « Village ingénierie » partagé avec l’AITF et l’OPQIBI. Pour les adhérents, c’est une opportunité de développement, de rencontre avec des contacts clés et d’échanges avec des consœurs et confrères. Tous les adhérents qui souhaitent participer à la vie du stand et bénéficier de notre présence sont les bienvenus, merci de vous faire connaître sur le doodle.

Nos conférences - #CONFPollutec2016

 Mardi 29 novembre :


14h45 – 15h30 : « Le développement des missions de suivi environnemental de chantiers : Désengravement du Vieux-Rhône (Grand Lyon) et restauration de lônes du Vieux-Rhône (CNR) » sur le Forum Village Mer, Milieux aquatiques et Littoral
15h30 – 16h15 : "Adapter les offres d’assurances des projets liés au génie écologique et à la biodiversité" sur le Village Génie écologique


Mercredi 30 novembre


14h05 - 14h50 : « Coût social du bruit » sur le Forum Risques


Jeudi 1er décembre


10h00 - 10h45 : "Le génie écologique : intégrer le vivant dans les projets par le BIM" sur le Village Génie écologique
16h45 – 17h30 : « La prise en compte de la continuité écologique des cours d’eau par les propriétaires de moulins » sur le Forum Village Mer, Milieux aquatiques et Littoral


Vendredi 2 décembre


11h20 - 12h05 : « Economie circulaire dans l’Industrie » sur le Forum Industrie durable et du futur
 

 
Les conférences en préparation en partenariat avec l’OPQIBI  :


Mardi 29 novembre :


11h20 - 14h05 : "Rôle et apport de l'ingénierie dans le commissionnement des installations techniques d'un bâtiment" sur le Forum Energie


Mercredi 30 novembre :


14h05 - 14h50 : "Réaliser un audit énergétique utile et de qualité dans l'industrie" sur le Forum Industrie Durable


Jeudi 1er septembre :


16h15 - 17h00 : "Quelle ingénierie pour la mise en oeuvre d'actions de restauration de continuité écologique ?" sur le Village Génie et Ingénierie écologique



 Contact : Service communication –


"Maquette numérique : perspectives d'avenir" le 26 octobre à Paris

 

Pour être sûr de recevoir tous nos e-mails, merci d'ajouter communication@cinov.fr à votre carnet d'adresses
Maquette numérique : perspectives d'avenir
Le 26 octobre à Paris
CINOV Infrastructures et Environnement organise en partenariat avec Géomensura et Philips, dans le cadre du projet MINnD, une journée "Maquette numérique en infrastructure : perspectives d'avenir".


Mercredi 26 octobre 2016

Salle Léonard Vinci
4 avenue du Recteur Poincaré
75016 Paris

(Voir sur une carte)
Vous êtes curieux ou inquiets du développement du projet MINnD ?

Un cycle de conférences « Comprendre la maquette numérique et le process BIM » permettra de présenter le MINnD, ses acteurs et de comprendre ce qu’est un process BIM, comment le mettre en place, quels premiers pas accomplir, un exemple concret à l’appui.

Ensuite, une table ronde «L’évolution de nos métiers avec les process BIM » permettra de débattre des enjeux liés aux nécessaires mutations des pratiques professionnelles dans l’ingénierie d’infrastructures.

 
INSCRIPTION
PROGRAMME
En partenariat avec :
Contact
CINOV Infrastructures et Environnement
+33(0) 1 44 30 49 43

infra@cinov.fr


TwitterLinkedInViadeoYouTube

"Le projet MINnD : la maquette numérique en infrastructure : perspectives d'avenir" le 26 octobre à Paris

CINOV Infrastructures et Environnement organise le 26 octobre un séminaire destiné  aux adhérents et non adhérents curieux ou inquiets du développement du projet MINnD : « Maquette numérique en infrastructure : perspective s d'avenir » à Paris. Un cycle de conférences « Comprendre la maquette numérique et le process BIM » permettra de présenter le MINnD, ses acteurs et de comprendre ce qu’est un process, comment le mettre en place, quels premiers pas accomplir, un exemple concret à l’appui. Ensuite, une table ronde «L’évolution de nos métiers avec les process BIM » permettra de débattre des enjeux liés aux nécessaires mutations des pratiques professionnelles dans l’ingénierie d’infrastructures.

Contact : CINOV Infrastructures et Environnement -


Formation "AIPR : Autorisation d'intervention à proximité des réseaux"

Le territoire français est desservi par 4.5 millions de km de réseaux souterrains, aériens et subaquatiques. Il s’agit aussi bien de canalisations transportant des hydrocarbures, des produits chimiques, du gaz, de l’eau, des déchets que des câbles électriques et de télécommunication. En 2011, on recensait plus de 400 endommagements par jour sur ces réseaux, suite à la réalisation de travaux à proximité. La refonte en 2012 de l’encadrement réglementaire des travaux à proximité des réseaux s’adresse tant aux maîtres d’ouvrages, aux maîtres d’œuvre, aux gestionnaires de voiries, aux exploitants de réseaux, aux exécutants de travaux qu’aux assureurs, collectivités locales, architectes, paysagistes, …
Cette réforme anti-endommagement soumet certains intervenants à l’obligation de disposer d’une Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR), délivrée par leur employeur, après vérification par celui-ci de la bonne acquisition des compétences nécessaires (obligation au 1er janvier 2018). Dans ce cadre, l’IPTIC a été reconnu par le Ministère de l’Environnement comme centre d’examen agréé.
Pour optimiser les chances de réussite à l’examen, l’IPTIC a mis en place une formation de 1 jour, en concertation avec CINOV Infrastructures et Environnement. Cette formation propose à la fois un outil vers l'obtention de l’examen (100% de réussite à ce jour) et un outil d'amélioration et d'enrichissement de la pratique professionnelle. L’IPTIC mettra en place des sessions inter-entreprises sur l’ensemble des régions. Pour les BET ayant de nombreuses personnes concernées, les formations se dérouleront en intra, sur site.

Les prochaines sessions auront lieu à :

  • Montpellier le 10 juin
  • Paris le 05 juillet
  • Lyon le 08 juillet
Contact : - 01 44 30 49 44

CINOV Infrastructures et Environnement a élu son nouveau président

  • ahenribellec

Le Conseil d’Administration de CINOV Infrastructures et Environnement a élu, le 21 avril 2016, Alain-Henri Bellec comme Président du syndicat. Il succède à Jean-Marc Lévy. Alain-Henri Bellec dirige, depuis 1996, le groupe SODEREF, spécialisé dans l’aménagement, les infrastructures, l’hydraulique et l’environnement. Alain-Henri Bellec souhaite, en s’appuyant sur les membres du Bureau et le Conseil d’Administration de CINOV Infrastructures et Environnement, développer l’attractivité du syndicat pour attirer de nouveaux adhérents en leur offrant des services complémentaires à la seule représentativité institutionnelle et en favorisant les synergies et les rapprochements avec les autres métiers de l’ingénierie et leurs syndicats représentatifs.


Contact : CINOV Infrastructures et Environnement -


CINOV, partenaire de la 3ème édition des BIM d'Or : soyez candidat avant le 17 juin!

  • bim d or

A travers ce partenariat, la Fédération CINOV se positionne sur un sujet transverse pour ses syndicats, qui vise à favoriser la transition numérique de leurs métiers. Cette année, vous pouvez présenter votre projet dans l’une des catégories suivantes :

  • Projet neuf inférieur à 5 000 m²
  • Projet de rénovation inférieur à 5 000 m²
  • Projet neuf entre 5 000 et 40 000 m²
  • Projet de rénovation entre 5 000 et 40 000 m²
  • Projet supérieur à 40 000 m² en neuf
  • Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation
  • Projet d’infrastructure
  • Projet en exploitation/maintenance
  • Projet à l’international, qui récompense une entreprise française qui travaille hors du territoire
  • Démarche d’un industriel
  • Démarche d’un étudiant.

Les dossiers de candidatures sont disponibles sur le site officiel des BIM d’Or . Ils peuvent être téléchargés ici et doivent être renvoyés, dûment complétés, au plus tard le 17 juin 2016, à minuit. Si le formulaire de candidature reste l’élément essentiel pour évaluer les projets, le comité d’organisation propose aux candidats de joindre à leur dossier une courte vidéo qui évoquera spécifiquement le travail collaboratif autour de la maquette numérique.
La remise des prix aura lieu le 19 septembre à Paris.
Contact : Service communication -
Photo : Pierre Vassal/Kaïros


Participez aux Green Building & City Solutions Awards 2016

Construction21, dont CINOV est membre, organise chaque année les « Green Building & City Solutions Awards », un concours de bâtiments et réalisations urbaines exemplaires, suivi par un million de professionnels dans le monde. Prenez part à cette expérience et donnez une visibilité internationale à votre savoir-faire. Construction21 est la plateforme de référence pour la mise en commun des bonnes pratiques dans l’univers de la construction. Maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs, industriels, promoteurs ou entrepreneurs du bâtiment, n’attendez plus et publiez dés à présent une ou plusieurs études de cas avant le 26 juin 2016.
  Pour en savoir plus  
Contact : Construction21 -


Communiqué de presse - 12 avril : ""Comment bien choisir sa maîtrise d'oeuvre ?" une journée dédiée aux élus à Saint-Etienne de Montluc

Bien choisir sa maîtrise d'oeuvre : la bonne procédure pour le bon projet

Communiqué de presse
Saint-Etienne de Montluc, le 12 avril 2016
Bien choisir sa maîtrise d’œuvre 
la Bonne Procédure pour le Bon Projet

Mode d’emploi à l’usage des maîtres d’ouvrage

Pas un aménagement, un équipement, un bloc de logements, n’échappe au jugement de l’usager, de l’occupant… Les élus sont en première ligne pour expliquer qu’une offre est adaptée au territoire, satisfaisante en nombre et en qualité, et qu’elle est le fruit d’une gestion rationnelle et optimisée de l’argent public. Comment bien choisir la maîtrise d’œuvre pour la conception de ces projets et atteindre un juste équilibre entre ambitions et contraintes ? L’association des Maires de Loire Atlantique, s’est associée à l’ordre des architectes et CINOV pour organiser une journée le 21 avril à Montluc, près de Nantes.
 
Qu’il s’agisse de routes, de logements, d’aménagements paysagers, d’éco-quartiers, d’assainissement, de collecte et de traitement de déchets, etc., les collectivités se tournent vers des entreprises qui vendent des prestations intellectuelles pour concevoir et réaliser ces ouvrages, atteindre des objectifs d’économies de ressources pour des projets plus durables : bureaux d’études, architectes, urbanistes, paysagistes… 
 
Chaque chantier est la promesse de la satisfaction des citoyens et usagers et du bon usage de l’argent public… Aussi, comment les choisir, sur quels critères ? Comment s’assurer que le choix de ces équipes de maîtrise d’œuvre évitera les contentieux ? Comment déjouer les pièges des offres anormalement basses, qui exposent les collectivités à la perte de la qualité attendue ? Que dit la Loi sur l’offre économiquement la plus avantageuse dans un marché public ? Quelles sont les conséquences d’un mauvais choix en matière de maîtrise d’œuvre ? Comment s’en prémunir dans l’acte public d’achat d’une prestation de maîtrise d’œuvre ?
 
Un mauvais choix de prestataire de maîtrise d’œuvre dans l’acte public d’achat nuit à la profession autant qu’à son commanditaire. D’un côté des collectivités qui ont le souci de la bonne gestion des deniers publics public et de garantir la meilleure prestation, avec un coût global optimisé dans le temps. De l’autre, des entreprises qui vendent des prestations intellectuelles pour concevoir et réaliser des ouvrages et qui revendiquent d’être payées au juste prix, c’est-à-dire un prix cohérent.
 
La question est d’importance pour l’Association des Maires de Loire Atlantique qui organise, cette journée à l’attention des élus du Département 44, « Comment bien choisir sa maîtrise d’œuvre ?».
Pour intervenir sur ces sujets, différentes organisations professionnelles représentatives de la maîtrise d’œuvre sont parties prenantes : les ingénieurs-conseils des métiers de la construction, des infrastructures, de l’acoustique, de l’environnement, de la programmation, de l’OPC, de la restauconception, de la biodiversité, de l’aménagement, etc. via la fédération CINOV, et l’UNSFA et le CROA pour les architectes.


Dossier de presse
A propos de CINOV
 
80 000 entreprises, 120 milliards d’euros de Chiffre d’Affaires, c’est 910 000 collaborateurs pour relever le défi français de la compétitivité et de l’emploi.
 
CINOV  est une fédération patronale représentative de 14 syndicats et 16 chambres régionales des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l'ingénierie et du numérique.
CINOV est membre fondateur et administrateur des principaux organismes nationaux et internationaux : les confédérations nationales CGPME et UNAPL, les fonds d’assurance formation FAFIEC et FIF.PL, les organismes de qualification OPQIBI et OPQCM et les fédérations internationales et européennes FIDIC et EFCA.
La Fédération CINOV est également administrateur-fondateur de l’IPTIC (Institut de Promotion des Techniques de l’Ingénierie et du Conseil), administrateur de l’IDCE (Institut pour le Développement du Conseil d’Entreprise) et de l’OPIIEC (observatoire paritaire).
 
Contact presse
Gwénaëlle Carfantan
CINOV / SETUR
gcarfantan@setur.fr
 06 10 81 39 48


TwitterLinkedInViadeoYouTube


Fiche syndicat : un nouvel outil de communication pour vous

La fiche du syndicat CINOV Infrastructures et Environnement est un outil à votre disposition. Ce document non seulement utile à votre prospection commerciale, puisqu'il met en valeur vos savoir-faire et vos missions, peut également être utilisé lors de candidatures ou des appels d'offres. Ce nouvel outil de communication vous permet de promouvoir vos métiers et vous apporte de la visibilité.
Cette fiche est en téléchargement ICI (en bas de page) et sur l'intranet du site CINOV, elle existe en format basse définition et en version imprimable en haute définition par un imprimeur.


Contact : CINOV Infrastructures et Environnement –