236 article(s) consultable(s) dans la catégorie CINOV IT

Transformation numérique des TPME, quelles sont les actions mises en oeuvre ? Alain Prallong, Président CINOV-IT

  • cinov alain prallong 1

 

Alain Prallong, Président de CINOV-IT, nous parle des actions à mener pour accompagner la transformation numérique des TPE-PME. Le syndicat mène des actions en ce sens depuis plusieurs années, et est actif dans la définition et la mise en place du Programme de Transition Numérique (PTN) gouvernemental depuis le début. Faisons le point sur les actions mises en œuvre par le gouvernement.


Le Programme de Transition Numérique est parti d’une bonne idée, puisqu’il s’agissait de sensibiliser les TPE-PME aux enjeux de la transformation numérique sur l’ensemble du territoire, grâce à l’ouverture de centres de ressources. Dans ces centres, les TPE et PME peuvent obtenir un pré-diagnostic, accessible gratuitement. Puis, si ces entreprises le souhaitaient, un service payant devait leur être proposé et leur donner accès à un vivier de compétences et d’experts pouvant les conseiller sur la stratégie adéquate à mettre en place. 

Cependant, tout le monde est d’accord aujourd’hui pour constater que le PTN est un échec.
Les centres de ressources sont trop peu nombreux pour couvrir le territoire, et il n’y a pas toujours de personnes formées pour réaliser un pré-diagnostic. Ensuite, le volet « compétences et experts » n’a jamais été pris en compte malgré le travail de nos membres en ce sens, donc il n’est pas mis en place. Enfin, la transformation numérique d’une entreprise a un coût estimé, selon, la taille de la TPME, entre 15 000 et 50 000 euros avec une moyenne autour de 20 / 25 000 euros, or le programme n’a pas pris en compte la question  de son financement.

 

Alain Prallong, Président de CINOV-IT et Alain Assouline, Vice-Président de CINOV-IT, ont rencontré Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat au Numérique. Cela a été l’occasion d’aborder, entre autres, les futures actions du gouvernement pour accompagner la transformation numérique des TPE PME et pour CINOV-IT de rappeler ses propositions concrètes en ce sens (le Secrétaire d’Etat a été président du CN Num où il avait déjà recueilli ces propositions).

En effet, le gouvernement souhaite relancer et renouveler sa politique relative à l’accompagnement  des TPE-PME dans leur transformation numérique, et CINOV-IT a souligné la nécessité d’impliquer les collectivités territoriales (régions et intercommunalités). Celles-ci sont au plus près des professionnels, et sont donc les plus aptes à les sensibiliser aux enjeux de la transformation numérique. Par exemple, la communauté d’agglomération de Niort est très impliquée dans la transformation numérique des entreprises de son territoire. L’atout principal et non négligeable est que les élus locaux connaissent le tissu économique de leur collectivité et peuvent mener des actions de sensibilisation ciblées et adaptées. 

Suite à la phase de sensibilisation, les professionnels doivent pouvoir trouver des experts pour les accompagner dans cette transformation. Le secrétariat d’Etat au numérique travaille à la mise en place d’une plateforme fléchant les professionnels ayant l’expertise numérique pour accompagner la transformation numérique des TPME. CINOV-IT, spécialiste dans ce domaine et fédérant plus de 900 experts du numérique, sera consulté en amont sur le cahier des charges de cette plateforme et sera mis à contribution pour abonder l’annuaire.

Enfin, le point du financement a été évoqué. CINOV-IT estime qu’il faut faciliter et simplifier les démarches pour les entreprises souhaitant investir dans la transformation numérique. L’accès au financement pour les demandeurs doit être simple, lisible, fluide, c’est une des conditions de succès du plan d’action.

Les propositions de CINOV-IT visent à faciliter la transformation numérique des TPE-PME, pour qui l’enjeu est essentiel. On estime en effet qu’à défaut de transformation numérique, un grand nombre de TPE PME ne survivront pas.

 

Enfin, signalons que CINOV-IT, en partenariat avec la CPME et sa commission numérique ont publié le 4 juillet dernier lors des trophées numériques de la CPME, un questionnaire de maturité numérique à destination de toutes les TPE PME qui souhaitent savoir où elles en sont sur le sujet.

 

Pour aller plus loin :

> Evaluer votre maturité numérique

> Rapport #croissanceconnectée du Cnnum – Position CINOV-IT 

> Syntec Numérique et CINOV-IT lancent un plan d’actions pour la transformation numérique des TPE et PME 

> TPE et Programme de Transition Numérique : Les propositions de CINOV-IT (à télécharger)

> PROGRAMME de TRANSITION NUMERIQUE (PTN) Consultants Privés spécialistes du numérique : les grands oubliés ! 

 


Le palmarès des BIM d'Or 2017

  • bim d or logo

Le 18 septembre à Paris, 8 BIM d'argent ont été remis, 1 coup de coeur du jury et le BIM d'Or 2017.

Le palmarès 2017 des Trophées du BIM d'Or est composé de projets variés et portant sur différents domaines. On retrouve des projets portant sur des infrastructures, mais aussi des projets du quotidien, des projets de neufs ou de rénovation.

 

Découvrez les 10 lauréats et leurs projets :

CINOV, en tant que partenaire historique des Trophées du BIM d'Or, était présent tout au long de l'édition BIM d'Or 2017. Gilles Charbonnel, Vice Président CINOV Construction et Président d'ADN Construction a fait parti du jury. Et Alain Prallong, Président de CINOV IT, a remis aux lauréats les deux premiers BIM d'Argent de la soirée. Nous étions présents à la cérémonie, et vous avez donc pu découvrir en direct les projets lauréats sur notre compte Twitter.

 

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Réalisation du cinéma Paradisio à Noyon (Oise)

Ce nouveau cinéma, dont la construction doit s'achever courant septembre, comprend quatre salles (de 105 places pour la plus petite à 285 places pour la plus grande). Le BIM a servi à la modélisation du gros œuvre, de la charpente métallique, de la couverture et du lot CVC. Le projet a été réalisé en BIM niveau 2, en phase exécution. Particularité de la démarche : les études des éléments préfabriqués ont été réalisées à partir de la maquette numérique et en lien avec l'industriel qui a travaillé en étroite collaboration avec le BET. Maîtrise d'ouvrage : Cinéma Paradisio. Maîtrise d'œuvre : Trace Architectes. Entreprise : Brézillon.

 

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Nouvelle gare de Nîmes-Manduel-Redessan (Gard)

La nouvelle gare de Nîmes doit faciliter les liaisons entre différents modes de transports et présente donc un premier enjeu de développement urbain. Côté technique, sa toiture se compose de trois strates qui forment : la protection thermique, l'étanchéité et la filtration lumineuse. Sous cette grande ombrière une émergence en béton de terre réduit l'empreinte carbone du bâtiment (ACV réalisée). Côté numérique, la conception s'est déroulée en BIM niveau 2 et a permis de rédiger des Dossiers de consultation des entreprises (DCE) numériques. Autre innovation, des simulations aérauliques ont été réalisées pour le confort des voyageurs. Elles ont aidé à l'organisation spatiale des espaces et à la conception des protection contre le vent sur les quais. Maîtrise d'ouvrage : SNCF Réseaux / SNCF Gares & Connexions. Maîtrise d'œuvre : Arep. Entreprises : Appel d'offres en cours.

 

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Conception-réalisation de 90 logements collectifs à Villabé dans l'Essonne

Le projet consiste à démolir et à transformer partiellement un site existant pour y construire 90 logements collectifs. Le site abrite le premier moulin à papier de l'Essonne, qui sera donc conservé, et se situe dans une zone inondable. Les nouveaux logements s'installeront à partir de R+1. A partir d'un relevé géométre, un relevé du site a été réalisé en 3D. Il a servi à affiner les maquettes numériques du projet et à gérer les clashs avant le chantier, qui doit débuter en septembre. Maîtrise d'ouvrage : Erilia. Maîtrise d'œuvre : Valero Gadan. Entreprise : Outarex.

 

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Tour Saint-Gobain à La Défense (Paris)

Le futur siège du groupe Saint-Gobain à la Défense est une tour de 180 m de haut… depuis le 5e sous-sol. Le bâtiment a été conçu en BIM dans toutes les phases de la conception à la maintenance. L'objectif : disposer d'un DOE numérique qui regroupe modèle virtuel, plans d'exécution et une partie des fiches techniques afin de l'interfacer avec la Gestion maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Le BIM a déjà permis de mieux anticiper les problèmes et d'accélérer la synthèse technique. Maîtrise d'ouvrage : Generali. Maîtrise d'œuvre : Valode & Pistre Architectes. Entreprise : Bateg.

 

Exploitation-Maintenance : Laboratoire d’analyses de surveillance et d’expertise de la marine (Lasem) à Brest

Le projet LASEM a pour objet la conception, la construction, l’aménagement, l’entretien et la maintenance du Laboratoire d’Analyses de Surveillance et d’Expertise de la Marine, à Brest, au profit du ministère des armées. Ce projet revêt une double caractéristique : des études liées au projet LASEM et un état des lieux des possibilités offertes par le BIM sur le logiciel de gestion technique du patrimoine du SID (Service d'Infrastructure de la Défense). Le maître d'ouvrage souhaitant pouvoir répliquer facilement la méthode employée, le BIM Manager a travaillé sur une convention BIM très ouverte. Cette convention a servi de base à l'élaboration de la charte BIM du SID. Maîtrise d'ouvrage : Ministère des armées / Esid de Brest. Maîtrise d'œuvre : SARL Jean Guervilly architecte. Entreprise : Sogea Bretagne (Vinci).

 

Infrastructures : Etudes préliminaires de la troisième ligne de métro de Toulouse (Toulouse Aerospace Express)

Le projet de troisième ligne de métro de Toulouse viendra, sur 27 km, renforcer le réseau de transport de l'agglomération. Les études préliminaires confiées à Systra en 2016 ont permis de fixer les grandes caractéristiques du projet, de figer le tracé et la localisation de stations, de préciser les enjeux environnementaux, de planifier le déroulé des travaux. Systra a développé une solution BIM in one Click dédiée au linéaire. Des variantes ont été proposées grâce à la visualisation des structures  dans leur environnement. Initialisé dès les études préliminaires, l'environnement BIM pour le projet permettra d'utiliser ses avantages dans ces phases : gestion des interfaces complexes en phase détaillée, pilotage des coûts et du planning en phase travaux, organisation de la maintenance…. Maîtrise d'ouvrage : SMTC Tisseo. Maîtrise d'œuvre : Systra.

 

Projets de bâtiment à l'international : Extension et rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili

Le programme des travaux pour l'extension et la rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili comprend la construction d’un nouveau terminal international et la rénovation des infrastructures existantes. La mise en place du BIM dès le début des études sur la base du dossier de référence a permis de déployer des processus collaboratifs qui sont poursuivis et développés actuellement en phase de construction. Maîtrise d'ouvrage : Ministerio de Obras Publicas (Chili). Maîtrise d'œuvre : Nuevo Pudahuel. Entreprise : Vinci Construction Grands Projets.

 

Démarche pionnière originale : Logiciel BIM Cloisons pour les cloisons en plaques de plâtre

La société BIM cloisons accompagne les entreprises de plâtrerie dans la transition numérique et le passage au BIM. Cette solution permet ainsi aux plâtriers d'utiliser le BIM pour concevoir et oganiser les cloisons. Il est en effet possible d'associer des informations issues d’une base de données à un logiciel de dessin, afin d'en extraire tous les quantitatifs nécessaires à la commande des matériaux, notamment. Entreprise : BIM Cloisons

 

Coup de coeur du jury : Création d'une maquette numérique de la cité des sciences et de l'industrie à Paris

Le projet de relevé et de maquette numérique de la CIté des Sciences et de l'Industrie couvre les lots architecturaux et structurels mais aussi le relevé des lots techniques aérauliques, hydrauliques ainsi qu'un certain nombre de réseaux de conduits techniques. Les maquettes numériques produites dans le cadre du projet seront dans un premier temps exploitées pour les besoins du schéma directeur d’aménagement. Elles seront ensuite complétées et  actualisées régulièrement en fonction des travaux à venir. A partir de ces maquettes seront extraits de nombreux documents et en particulier des plans et des inventaires qui seront utilisés au quotidien par les exploitants. Maîtrise d'ouvrage : Ministère de la Culture-Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture. Entreprise : Egis Conseil (mandataire) - Gexpertise

 

BIM d'OR 2017 : Ligne 16 du Grand Paris Express : travail collaboratif autour du BIM

Le Grand Paris Express est un projet de 200 km de lignes nouvelles de métro desservant les communes périphériques de l’agglomération parisienne. Le projet comprend 68 nouvelles gares. La ligne 16 du Grand Paris Express constitue un projet pilote pour le développement des usages du BIM permettant d'étendre la conception BIM à l’ensemble des ouvrages (gares, ouvrages annexes, systèmes et au tunnel), de définir et adopter des règles de structuration des maquettes dans un objectif de standardisation et d’évolution vers l’open BIM, de définir précisément les processus BIM pour la phase de réalisation, de s’engager dans des actions de pré-normalisation, au sein de MINnD, pour développer à horizon 2020-2022 les extensions des IFC manquantes pour des infrastructures de type métro (IFC Rail, IFC tunnel, IFC bridge). Maîtrise d'ouvrage : Société du Grand Paris. Maîtrise d'œuvre : Egis Rail. Partenaires Maîtrise d'oeuvre infrastructures : Tractebel Engineering France, Duthilleul/Arep, Atelier Schall, Beckmann/N'Tépé, Berranger&Vincent, Chartier Dalix. Partenaire Maîtrise d'oeuvre systèmes : Setec


Dirigeants de TPE, PME, indépendants, du numérique êtes-vous vraiment bien assurés ?

  • cinov it matinale

Dirigeants de TPE, PME, indépendants, du numérique êtes-vous vraiment bien assurés ? 

----

Venez le vérifier lors de la matinale

« Les risques des chefs d’entreprises du numérique » 

 

Les questions relatives à la responsabilité des dirigeants constituent un enjeu majeur pour ceux-ci et leurs entreprises.

 

Les risques associés à leurs fonctions sont importants et peuvent entraîner ennuis juridiques, perte de temps, et parfois pertes tout court.

 

Cependant, force est de constater que ces risques sont encore mal appréhendés par de nombreuses TPE et PME du numérique, alors que des solutions simples, peu coûteuses et faciles à mettre en place existent.

 

Afin d’aider ceux-ci à se prémunir contre ces risques dans les meilleures conditions, CINOV-IT, le syndicat représentatif des TPE PME et indépendants du numérique, organise une matinale d’information et de sensibilisation. 

 

Nous vous donnons donc RDV le vendredi 22 septembre prochain pour :

  • Rencontrer des professionnels de la prévention, du droit, des assurances. 
  •  Avoir des retours d’expérience de vos pairs  

Programme 

 

8H30 – Accueil 

9H00 – Introduction par M. Alain Prallong, Président de CINOV-IT 

 

9H15 – « Les risques juridiques du chef d’entreprise »,  

Me Châtain, Châtain & Associés, Avocat à la Cour, membre du Conseil de l’Ordre et membre de la Commission Numérique au sein du Conseil. 

Types de risques :  

  • la responsabilité civile de l'entreprise,
  • la responsabilité pénale de l'entreprise,
  • la responsabilité civile par faute du dirigeant social, 
  • la responsabilité du dirigeant pour insuffisance d'actif,
  • la responsabilité pénale du dirigeant 

 

9H45 – « Suis-je bien assuré  pour les risques juridiques qui me concernent ?», 

M. Jérome Brette, Cogessur, Dirigeant. 

Exemples de sinistres

Solutions apportées

 

10H15 – Retours d’expérience d’une TPE/PME

 

Accès libre mais inscription obligatoire - places limitées 

Lieu : Fédération Cinov – 16ème arrondissement 

4 Avenue du Recteur Poincaré PARIS 16e

 

Plan d’accès -

Contact
CINOV-IT - Secrétariat
T : 01 44 30 49 43  ou 01 44 30 70 80

www.cinov-it.fr

 


Cinov, partenaire du BIM D'OR 2017

  • bim d or logo

 La cérémonie de remise des Trophées du BIM d’OR aura lieu le 18 septembre à Paris. Cette année encore, CINOV est partenaire de cet événement dédié à l’ensemble des acteurs de la construction. Gilles Charbonnel, ancien Président de CINOV Construction et actuel Président d’ADN Construction, fait à nouveau parti du jury. Le BIM d’OR vise à récompenser les projets faisant usage de la maquette numérique des participants.

Les entreprises de construction, industriels, maîtres d’ouvrage ou maîtres d’œuvre concourent dans différentes catégories :

  • Projet inférieur à 5 000 m² en neuf ou en rénovation
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en neuf
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en rénovation
  • Projet supérieur à 40 000 m² en neuf
  • Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation
  • Projet d’infrastructure
  • Projet en exploitation et/ou maintenance
  • Projet international bâtiment
  • Projet international infrastructure
  • Démarche Pionnière/Originale

Hors catégorie, le BIM d’Or de l’année 2017 sera sélectionné par le jury composé de praticiens et d’experts du BIM parmi l’ensemble des candidatures reçues. Ce trophée est attribué au candidat qui a réalisé un projet exceptionnel, qui a la démarche la plus exemplaire ou qui a créé l’outil le plus innovant.


ADN Construction, l'Association pour le Développement du Numérique dans la construction

  • ADN Construction

L’Association pour le Développement du Numérique dans la construction

Dans la continuité des travaux effectués dans le cadre du Plan de Transition Numérique du Bâtiment, la Fédération CINOV et la filière construction s’organise et se rassemble au sein d’une nouvelle association, ADN Construction, afin de poursuivre et amplifier une démarche conjointe et collaborative pour le développement du numérique dans la construction.

La première étape du PTNB s’achevant fin 2017, fortes de la qualité du dialogue constructif entre acteurs, la CAPEB, CINOV, la FFB, la FPI, l’UNSFA et l’UNTEC ont choisi de faire perdurer cet élan au sein d’une nouvelle association : ADN Construction, l’Association pour le Développement du Numérique dans la Construction. Sa vocation est de représenter la filière construction française dans le domaine du numérique et définir une politique collective d’intérêt général permettant d’accompagner l’ensemble des acteurs du secteur de la construction dans leur appropriation du numérique.

 

9 missions pour ADN Construction

« Les enjeux de la transition numérique sont immenses », rappelle Gilles Charbonnel, élu président d’ADN Construction (Ancien président CINOV Construction). « Nous ne réussirons collectivement qu’en travaillant ensemble en respectant les intérêts et savoir-faire de chacun. » Cette vision, partagée par l’ensemble des syndicats, se traduit au travers des missions attribuées à cette nouvelle organisation :

  • Aider les acteurs à monter en compétences
  • Contribuer à la définition d’un cadre juridique du numérique
  • Être acteur de la normalisation
  • Promouvoir les outils collaboratifs et interopérables
  • Informer les acteurs de la construction
  • Représenter la filière construction française dans le numérique
  • Rassembler les acteurs de la construction
  • Donner envie d’aller au BIM
  • Bâtir un BIM au service des acteurs

 

Soucieuses de garantir le partage et la mise en commun des meilleures pratiques afin de favoriser l’accès de tous aux outils et processus numériques collaboratifs, interopérables, accessibles et adaptés aux besoins de chacun, les organisations professionnelles auront pour objectif, à travers ADN CONSTRUCTION, de garantir et promouvoir l’amélioration de la productivité de la filière et la qualité de la construction en France.

Tous les acteurs intéressés au développement du numérique dans la construction sont invités à rejoindre cette organisation indépendante, défendant uniquement l’intérêt collectif.

Pour en savoir plus sur ADN Construction : www.adnconstruction.org


"Comprendre et recruter la génération native du cloud" le 7 juillet à Paris

Dans le cadre de la Cloud-Week, CINOV-IT organise comme chaque année un petit-déjeuner débat sur le thème "Comprendre et recruter la génération native du cloud" le 7 juillet à Paris.

Cette génération utilisatrice des services cloud peut-elle faire sans le cloud aujourd'hui ?
Perçoit-elle des dangers à les utiliser ?
Quel regard porte-t-elle sur le monde de l'entreprise vis à vis du numérique ?
Comment l'entreprise s'adapte à cette génération et que faire à l'échelle des TPME pour l'attirer ?
Le cloud est-il indispensable pour l'attirer et est-il un moyen de recrutement ?


Accès libre mais inscription obligatoire - places limitées

INSCRIPTION

Informations pratiques :

Le vendredi 7 juillet 2017 de 8h30 à 10h30 - Accueil à partir de 8h15

4 Avenue du Recteur Poincaré - 75782 PARIS Cedex 16

Salle Léonard de Vinci

Contact : CINOV-IT -

 


"Innovations pédagogiques et intelligence digitale" à Paris le 26 juin

  • membres fedinum

La nouvelle association Fédérer l'Innovation Numérique (FEDINUM) organise le lundi 26 juin à 18h30 au CARGO la conférence " Innovations pédagogiques et intelligence digitale ".

L'association FEDINUM a été créée début 2017 par CINOV-IT, CINOV Syndicat National du Conseil en Management, GCIC et Veille Magazine à la suite du beau succès d'estime de la conférence sur l’intelligence économique le 22 septembre 2016 à l'Ecole Militaire.

Programme du 26 juin

18H00  Accueil

18H30  Introduction par Christophe CHAMBET-FALQUET, président GCIC et FEDINUM

18H40 Keynote de Alain ASSOULLINE, membre de l'Association Pasc@line et VP de CINOV-IT

19H00  Table ronde animée par Marie PRAT, past-présidente de CINOV-IT et co-pdte de la Commission innovation et économie numérique de la CPME, avec :

 

Samia GHOZLANE, Directrice de La Grande Ecole du Numérique

Fatiha GAS, dir ESIEA Paris et commission communication de Pasc@line

Jean-François ESCOLIERGCIC, fondateur de Getzem Secure
Démonstration serious game

Olivier BRÉCHARD, DG de WebForce3 et membre du jury du programme d’investissements d’avenir (PIA) pour les projets e-FRAN (Formation, recherche et animation numériques dans l’éducation)

        Retex sur le programme WISE (World Innovation Summit for Education)

Benjamin MARTEAU, démo Programme PIX

 

19H50  Débat avec la salle

20H20  Conclusion par un membre de CINOV

20H30  Moment de convivialité

INSCRIPTION

Moyens d'accès : RER E Rosa Parks, L7 Corentin Cariou, T3b Canal Saint-Denis

 

 

Date limite de l'inscription en ligne sur Weezevent FEDINUM 26 juin 2017 le 25 juin. Vos papiers d'identité en cours de validité seront OBLIGATOIRES sur site.


"PME : Réussir avec le numérique !" le 4 juillet à Paris

La CPME organise cette année une conférence spécialement dédiée au numérique. Intitulé "PME : Réussir avec le numérique !", l’évènement aura lieu au siège de la CPME à La Défense le 4 juillet prochain, de 15h à 18h30.

L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les dirigeants de PME à la nécessité d’opérer leur transition numérique et de les alerter sur les risques encourus faute d’utilisation des outils numériques.

A cette occasion, les 1ers Trophées du numérique seront organisés. Ci-dessous le dossier d’inscription et le règlement du concours. 

Deux ateliers de discussion sur les thèmes de la transition numérique et de la formation, auxquels participeront des acteurs du monde politique et économique français et européen, seront également organisés.

Pour participer à la conférence, inscrivez-vous en cliquant ici.

Le règlement du concours

Dossier d’inscription


"La sécurité des données à l’ère du cloud computing et des objets connectés" le 8 juin à Aubervilliers

L’utilisation des objets connectés (IoT) en entreprise se généralise, comment assurer la protection du patrimoine de l’entreprise par la bonne utilisation de ces objets et du cloud en considérant les aspects humains et technologiques ?

Cette rencontre est l'occasion de comprendre les risques et de trouver des pistes et pour des actions et des solutions concrètes.

Au cours de cette conférence, les intervenants répondront à ce questionnement et partageront leurs retours d’expériences en considérant les thématiques liées à la protection du patrimoine, les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour se protéger et limiter les risques tout en découvrant de nouvelles opportunités d’évolution et de marchés.

Programme

15h00 – 15h30 : Accueil

15h3017h45 : Les bonnes pratiques pour protéger le patrimoine économique et scientifique de votre entreprise

·       Maîtrise des informations stratégiques et anticipation des risques

·       Intelligence économique

·       Participation à des salons et déplacements à l’étranger

·       Cybercriminalité – e-Réputation – Réseaux sociaux – Cloud

    computing

·       Utilisation des objets connectée

17h45 – 18h30 : Table Ronde : Retour d’expérience : Comment gérer les objets connectés dans la pratique, la place du Cloud, les attentes du service d’un prestataire, actions et solutions concrètes.

18h30 20h00 : Cocktail et visite de l’espace CoWorking

Avec les interventions de la DGSI, Captronic, Véronique GUEVEL de SIT, Laurent NOISIER de frv-Sense Cybersécurité et Walid YOUSSE de Cedarnet.

INSCRIPTION

Cette rencontre est organisée par :

  • bannière logos 8 juin

Informations pratiques : Plaine Coworking, Bât 521, 10 Rue Waldeck Rochet, 93300 Aubervilliers

Contact : CINOV Industrie -


BIM World : un beau succès pour cette édition 2016

  • BIM WORLD 2017

Le succès des BIM World ne se dément pas. Cette année, la Normandie était à l’honneur sur le salon, avec des exposants et des partenaires qui ont reçu les visiteurs pour présenter leur savoir-faire en matière de BIM ainsi que celui de la région à travers leur démarche collaborative.

Le pavillon Normandie a été animé pendant deux jours par NOVIMAGE, ETPN Alençon, ESITC Caen, CFA-BTP Rouen, EDIFYCAD, Phase B, Keyveo, Servicad et des partenaires normands, comme la région académique Normandie, Innovance, CINOV-IT, etc…

Contact : CINOV Normandie –


Julian Bringold, le goût de l'innovation

  • julien bringold

En arrivant chez IM-PACT, Julian Bringold espérait rejoindre une structure innovante dans un secteur en plein développement. Pari réussi pour le jeune Clermontois qui s’épanouit depuis deux ans en tant que chef de projets.

Eiffage, Vinci… Julian Bringold a commencé sa carrière dans les grands groupes. Diplômé d’un Bac+3 en automatisme industriel, il parcourt le monde au gré des projets et progresse au sein de structures très organisées et hiérarchiques. « Je me rendais compte que l’automatisme était un secteur concurrentiel, où il devenait compliqué de gagner des parts de marché. J’avais envie de rejoindre un secteur innovant et porteur », se souvient Julian Bringold. En 2014, il quitte Vinci pour rejoindre IM-PACT, une petite structure type « start-up », tout juste créée par Julien Mercier et basée à Royat, dans le Puy-de-Dôme (63).

Veille technologique

Le jeune homme ne sait alors pas trop ce qui l’attend. Cette société d’ingénierie et de conseil est dédiée aux métiers du « BIM ». Elle réalise des relevés par scanner 3D pour le bâtiment, l’industrie, les transports… Ces relevés permettent de réaliser des maquettes numériques 3D intelligentes, enrichies en données. L’objectif ? Gagner du temps et de l’argent en modélisant les projets en amont afin d’éviter les erreurs de construction et vérifier les installations en cours. IM-PACT travaille pour des groupes comme Bouygues, Vinci, AIA ou encore H&M.

L’univers est totalement nouveau pour le jeune homme, qui apprend sur le tas. « C’est une profession nouvelle, quand j’ai commencé il n’y avait pas de formation. J’ai appris en m’auto-formant et je continue en faisant une veille technologique poussée. Je suis constamment les forums anglo-saxons pour anticiper les innovations. Ils sont beaucoup plus avancés aux Etats-Unis et au Canada dans ces métiers. On investit en R&D et on développe des offres nouvelles constamment », détaille-t-il.

Une grande liberté

IM-PACT compte aujourd’hui 4 collaborateurs. Chacun est autonome dans la gestion de son temps et de ses clients. Julian Bringold intervient à la fois sur la partie technique avec la réalisation des scans 3D que dans la gestion du projet, des clients et des prestataires. La prise d’initiative est de mise. « C’est très différent des grands groupes que j’ai connus. On a beaucoup d’autonomie et de souplesse dans notre organisation. Si besoin, on peut télé-travailler. On ne compte pas nos heures mais nous avons plus de liberté », se réjouit le jeune Clermontois. Il participe aussi au recrutement des collaborateurs de l’entreprise. Les entretiens portent davantage sur l’expérience et la personnalité des candidats que sur leur formation. IM-PACT privilégie ainsi les profils autonomes.

L’implication de Julian Bringold devrait continuer à croître dans les prochaines années. À 28 ans, il envisage son avenir au sein d’IM-PACT, avec une prise de participation au capital de l’entreprise à terme.

 


CINOV-IT au colloque « Les citoyens dans la ville intelligente »

  • cinovit confcitoyvilleintel 20170302 768x432

Depuis plusieurs années, la Métropole Nice Côte d’Azur place l’innovation et le développement durable au cœur de sa stratégie de développement économique ce qui lui a permis d’être classée en 2015 comme la 4ème Smart City au monde par le cabinet américain Juniper Research. Elle mène ainsi une politique de « Smart City » ambitieuse, orientée vers la mobilisation des technologies de l’information et de la communication en faveur d’un développement urbain plus efficient plus attractif et plus durable.

Les initiatives menées sur le territoire en matière de Smart City sont multiples et ont amené la Métropole NCA à renforcer ses collaborations avec des grands industriels, des PME, notamment issues du réseau de la French Tech, ainsi qu’avec le monde universitaire (l’IMREDD et l’Université Nice Côte d’Azur labellisée IDEX). La Métropole Nice Côte d’Azur est ainsi devenue le chef d’orchestre d’une innovation territoriale dont les citoyens sont bénéficiaires mais aussi parties prenantes.

C’est dans ce contexte que la Métropole a souhaité candidater au prix « ICapital 2018 » qui vise à récompenser les efforts de villes européennes de plus de 100 000 habitants pour promouvoir l’innovation au sein de leurs communautés et ainsi améliorer la qualité de vie de leurs citoyens.

Lire l'intégralité de l'article sur le blog de CINOV-IT


"Le numérique : question de survie" le 15 mars à Paris

"Le numérique : question de survie" est une conférence organisée par CINOV-IT le 15 mars à Paris, à partir de 17h30.

Entrée gratuite, inscription indispensable*


 Transformation numérique de la société : où en est-on ?

A quoi faut-il s’attendre dans les années à venir ?

L'entreprise de demain sera-t-elle une « entreprise plateforme » ?

Le numérique, le passage obligé pour les PME.

Comment la rupture amenée par le numérique change

la gouvernance des PME


Introduction par Alain PRALLONG, président de CINOV-IT

Conférence introductive par Gilles BABINET, serial entrepreneur dans le domaine du digital et Digital Champion de la France au sein de la Commission Européenne

Table ronde présidée par Luc BELOT (présence à confirmer), député du Maine et Loire, rapporteur de la loi Pour une République Numérique
et avec :

·       Gilles BABINET

·       Véronique TORNER, présidente d'Alter way et membre du Conseil National du Numérique

·       Luc BRETONES, président de l'Institut G9+

·       Alain ASSOULINE, CINOV-IT, président de Web Force 3


Animation : Armony ALTINIER, CINOV-IT, dirigeante de KOENA
 

19h30 à 20h30 : Cocktail, networking

INSCRIPTION

Contact : CINOV-IT -

*Nombre de places limité

 


Tous concernés par la cybersécurité !

Dans la phase de transition digitale que traversent les entreprises, la cybersécurité doit être au centre de l’attention du chef d’entreprise. Protéger son site internet, son réseau, son poste de travail, ses emails, ses sauvegardes, autant d’actions nécessaires à adresser pour consolider la continuité d’activité de l’entreprise numérique. Ely de Travieso, référent cybersécurité de CINOV-IT et expert depuis plus de quinze ans, nous éclaire sur les tendances à venir.

 

La sécurité numérique des TPE/PME doit répondre à une règle simple qui consiste à positionner la sécurité, comme un enjeu de qualité dans l’ensemble des procédures portées par l’entreprise. Dans le cas inverse, l’entreprise s’expose à des risques dont l’impact pourrait dans certains cas nuire à la continuité de son activité.

D’un point de vue global, et depuis quelques années, de nouvelles attaques impactent quotidiennement les entreprises françaises.

Les ransonwares ou rançongiciels en français, sont des virus informatiques qui arrivent dans l’entreprise par email en pièce jointe et s’ils sont activés, chiffrent et bloquent l’accès aux fichiers contenus sur les ordinateurs de l’entreprise en demandant une rançon en échange d'une clé permettant de les déchiffrer. Pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros, les rançons ne permettent pas systématiquement de récupérer ses fichiers.

Les fraudes aux faux virements du président sont des attaques d’ingénierie sociale dans laquelle le hacker vient tromper la vigilance des collaborateurs de l’entreprise en prétextant des opérations financières importantes et confidentielles, l’objectif étant de pousser les collaborateurs à ordonner le virement d’une somme importante à destination d’un compte bancaire situé hors de la communauté européenne.

Le défacement du site internet de l’entreprise, est également une attaque fortement répandue qui consiste à prendre le contrôle d’un site internet afin de diffuser des idéologies politiques ou religieuses. Très souvent, ce sont les clients qui informent le propriétaire du site que l’attaque a eu lieu.

Pour finir, l’attaque par rebond est une attaque qui consiste à viser un grand groupe en passant par ses fournisseurs. Les hackers ont bien compris que les mesures de sécurité des TPE/PME étaient bien moins résistantes que celles déployées par les grandes entreprises. Dans ce sens, le hacker va infiltrer le réseau de l’entreprise afin de positionner des charges qui lui permettront par la suite, de lancer des attaques sur la grande entreprise.

Autant d’attaques, qui tant d’un point de vue technique que financier, peuvent nuire à la continuité d’activité de nos entreprises.

Pour s’en prémunir, il faut d’abord adopter la bonne attitude. A ce niveau, nous parlons plus d’hygiène sécurité que de sécurité informatique.

La sensibilisation des collaborateurs est dans cette optique, un élément fort de l’amélioration de la sécurité des entreprises. Par méconnaissance, certains utilisateurs ont des comportements à risques contre lesquels l’entreprise doit se protéger : amener une clé usb du foyer, utiliser les mêmes mots de passe tant d’un point de vue personnel que professionnel, visionner des films en streaming pendant la pause du déjeuner, autant de comportements à risques qui peuvent avoir des conséquences négatives sur l’activité numérique de l’entreprise.

La sauvegarde est, quant à elle, un élément clé du processus de protection informatique des TPE/PME. Qu’on le veuille ou non, les entreprises ne peuvent pas se protéger contre tout et ainsi doivent prioriser des actions qui, quelle que soit l’attaque, puisse permettre à l’entreprise de retrouver son état originel.

La réalisation d’un audit de sécurité annuel permet à l’entreprise d’évaluer sa sécurité pour identifier des vulnérabilités critiques permettant à un hacker de prendre le contrôle du système d’information de l’entreprise. Pratiqué par des professionnels, l’audit est utile dans une optique de checkup.

Pour approfondir le sujet, il est intéressant de lire le Guide des Bonnes Pratiques en cybersécurité produit en collaboration par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et la Confédération de Petites et Moyennes Entreprises (CPME). Ce document rassemble un certain nombre de règles de bon sens qui aident les entreprises à rehausser leur niveau de sécurité.

En conclusion, le chef d’entreprise, dans une optique de transition digitale permanente, doit améliorer sa sécurité pour améliorer sa compétitivité et son évolution car, encore à ce jour, la sécurité reste le talon d’Achille de la transformation digitale de notre économie.

Ely DE TRAVIESO, référent cybersécurité pour la CPME et CINOV-IT

Retrouvez Ely DE TRAVIESO sur LinkedIn et sur Twitter


Des référents cybersécurité pour les adhérents CINOV

5 référents cybersécurité de CINOV-IT engagés pour sensibiliser et accompagner les adhérents CINOV en cas de cyberattaques.

Depuis 2015, les TPE-PME sont les cibles favorites des cyberattaques. Les hackers ont compris que les mesures de sécurité des TPE-PME étaient moins importantes que celles des grandes entreprises.

Dans ce contexte, CINOV-IT a mandaté 5 référents cybersécurité que les chefs d’entreprise CINOV peuvent contacter en cas de difficultés. Ces référents relayeront les informations auprès de la plateforme ACYMA, qui a été lancée à l’occasion du FIC 2017.

Retrouvez dans votre espace adhérent les noms et coordonnées des référents. 


FIC 2017 et plateforme ACYMA

Filière à potentiel de développement pour une partie des adhérents CINOV, nécessité impérieuse d’être averti et prémuni contre les risques des cyber attaques pour les autres (+51% en 2015), la cyber sécurité est devenue incontournable ! Deux raisons majeures pour que CINOV-IT constitue un espace dédié à l’offre des TPE et PME du numérique sur l’édition FIC 2017, Forum International de la Cybersécurité, et s’engage contre les luttes de malveillance sur la plate-forme ACYMA.

Toutes les entreprises, et notamment les plus petites et les plus fragiles, doivent pouvoir se préparer à faire leur transformation numérique et ensuite réaliser cette transition dans les meilleures conditions possibles. L’enjeu critique de cette transformation digitale est la cyber sécurité, c’est-à-dire la sécurisation des équipements et des données.  En 2016, le marché de la filière de la cyber sécurité a connu une croissance supérieure à 10%[i], soit une dynamique favorable aux adhérents de CINOV-IT. Le syndicat soutient activement la promotion en France et à l’étranger de l’offre française de cyber sécurité, reconnue comme innovante et de qualité. Il contribue ainsi à la création d’un environnement numérique de confiance, propice au développement de la société de l’information.

L’enjeu d’une bonne prise en charge des victimes de cyber malveillance

Le syndicat agit au quotidien pour sensibiliser les particuliers et les entreprises aux nouvelles menaces issues du déploiement des nouvelles technologies, mais aussi et surtout pour développer des solutions en capacité de les anticiper et de les parer.

A l’occasion du FIC, Forum International de la Cyber sécurité, le lancement du nouveau dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cyber attaques et de cyber malveillance a été annoncé. Cette plateforme, appelée ACYMA, est issue des travaux de l’ANSSI et de la délégation ministérielle aux industries de sécurité et à la lutte contre les cyber menaces. Ce dispositif a pour objectif de répondre à l’augmentation constatée du nombre d’attaques informatiques, à l’encontre des particuliers, des entreprises et des collectivités. Il s’agit, notamment, d’améliorer la prévention et l’assistance portée aux victimes d’actes de cyber malveillance ou de cyberattaque.

« Il faut saluer la démarche initiée par l’ANSII, qui dans cette action, permet de bâtir un maillage territorial national de TPE / PME spécialisées en cyber sécurité. Cette action s’inscrit totalement dans l’ADN de CINOV-IT et dans son engagement à travers sa participation au projet ACYMA. » (Ely de Travieso, référent national cyber sécurité de CINOV-IT).

Il est intéressant également de noter que ce dispositif s’insère dans un réseau existant d’acteurs présents dans les territoires, issus de l’administration d’Etat (Gendarmerie, Police, représentants régionaux de l’ANSSI), des collectivités et d’acteurs locaux tels que les fédérations professionnelles et les membres du réseau « transition numérique ». L’objectif est de mener des campagnes de prévention et de sensibilisation à la sécurité du numérique, sur le modèle de la sécurité routière.

CINOV-IT a rejoint le Groupement d’Intérêt Public constitué pour la mise en œuvre opérationnelle du dispositif, en tant que représentant des prestataires et institution représentative des TPE/PME du secteur numérique de France. Cet engagement illustre la place du sujet cyber sécurité au sein du syndicat, l’attention qu’il porte aux menaces existantes et aux solutions développées pour les contrer.


[i]Source étude « SITSI Cyber Sécurité France » par PAC (CXP Group)

Contact : CINOV-IT -


Nouvelle fiche pratique "Certificats OPQIBI et marchés publics"

L’OPQIBI vient d’éditer une nouvelle fiche pratique et juridique relative aux modalités d’utilisation des certificats de qualification dans les marchés publics.

La réforme 2016 permet aux acheteurs publics d’exiger, pour évaluer les capacités techniques et professionnelles des candidats aux marchés, des certificats de qualification délivrés par des organismes indépendants.

La nouvelle fiche OPQIBI, rédigée en collaboration avec le cabinet AdDEN Avocats spécialisé en droit de la commande publique, est parrainée par les associations suivantes :

  • AAP (Association des Acheteurs Publics)
  • AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France)
  • AMF (Association des Maires de France)
  • ATTF (Association des Techniciens Territoriaux de France)
  • USH (Union Sociale pour l’Habitat)

Téléchargez la fiche

Contact : OPQIBI –


Itespresso.fr - 9 février : "Les mots de passe, le maillon faible de la cyberdéfense des TPE – PME"

"Comment appliquer une meilleure politique de gestion des mots de passe des collaborateurs en entreprise ? Une tribune d’Ely de Travieso, référent Cyber Sécurité à la CPME et à CINOV IT.

Elément central des moyens de protection informatique, les mots de passe représentent la clé qui ouvre sur un espace qui peut rassembler des informations de sensibilité plus ou moins forte." Lire la suite


Participez au FIC 2017 au Grand Palais de Lille

CINOV-IT  sera présent pour le 2e année consécutive au Forum International de la Cybersécurité (FIC), qui se tiendra les 24 et 25 janvier 2017 à Lille. Le syndicat propose aux adhérents et de la Fédération CINOV d’y avoir un espace dédié au sein du village PME (CGPME / CINOV-IT /  EESTEL).


  Pour en savoir plus sur le salon


Contact : CINOV-IT -


CINOV-IT participe au Comité de labellisation de la Grande Ecole du Numérique

La Grande École du Numérique prend de l’ampleur et élargit son réseau à 225 formations labellisées sur l’ensemble du territoire : 54 nouvelles formations viennent de recevoir le label et d’autres rejoindront le réseau d’ici à février 2017. Grâce à ces formations, près de 5 000 personnes seront formées à plus de 30 métiers du numérique. Un communiqué de presse a été diffusé par les ministères, lequel était accompagné d’un visuel diffusé sur les réseaux sociaux annonçant la labellisation de 54 nouvelles formations. La liste des formations nouvellement labellisées est disponible sur le site de la Grande Ecole du Numérique. Le réseau de la Grande École du Numérique accueillera d’ailleurs bientôt de nouvelles formations. La prochaine relevée de candidatures aura lieu  le 24 février 2017. Les porteurs de projets sont invités à retrouver l’ensemble des informations en ligne


Contact : CINOV-IT -