294 article(s) consultable(s) dans la catégorie CINOV Construction

Trophées de la construction 2018 : ouverture des inscriptions

  • Evenement Partenaires trophees construction cinov

Les Trophées de la Construction 2018, organisés par Batiactu en partenariat avec le Groupe SMA et les principales organisations du secteur, dont CINOV, sont lancés.

Vitalité et innovation de la filière seront une fois encore au cœur de cet événement incontournable, qui valorise l’ensemble des acteurs du secteur (architectes, artisans, artisans d’art et entreprises du patrimoine, entreprises de BTP, fabricants, industriels, maîtres d’œuvre) en récompensant leurs réalisations exemplaires.

 
Les nouveautés attendues pour cette édition 2018
 
Parmi les nouveautés de cette année, l'ouverture des catégories récompensant des projets d'AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR, PAYSAGISME et INFRASTRUCTURES.
 
Le numérique est également à l'honneur, avec une MENTION BIM ainsi qu'un prix dédié aux LOGICIELS, OUTILS, SERVICES, ÉQUIPEMENTS NUMÉRIQUES ET CONNECTÉS.
 
Projet exemplaire, solution innovante : recevoir un Trophée de la Construction, c'est recevoir la reconnaissance de ses pairs et ainsi, valoriser les métiers et promouvoir ses équipes, collaborateurs et partenaires.

  CATÉGORIES DES TROPHÉES DE LA CONSTRUCTION 2018
  • Constructions neuves et rénovations
  • Infrastructures*
  • Aménagement extérieur et paysagisme*
  • Solutions techniques, matériaux et équipements innovants d’industriels et de fabricants
  • Solutions techniques d'artisans
  • Métiers d’arts
  • Logiciels, outils, services & solutions numériques pour le chantier*

*Nouvelles catégories


Une distinction valorisant le pouvoir d'innovation des acteurs de la filière 

Les trophées seront attribués par un jury d’experts représentatifs des différents corps de métier du secteur et de journalistes spécialisés. CINOV remettra un prix lors de la soirée. Un Trophée des lecteurs de Batiactu est également remis.
 
Rendez-vous le 11 septembre 2018 pour découvrir le palmarès au cours d'une soirée exceptionnelle rassemblant plus de 300 professionnels.


Inscriptions

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 15 avril 2018.
Dossier d'inscription et règlement disponibles :

Pour découvrir les lauréats de l'édition 2017

 

À propos des Trophées de la Construction

Créés en 2001, les Trophées de la Construction sont organisés par Batiactu, en partenariat avec le groupe SMA. Ils récompensent des réalisations pour leur innovation, en mettant en lumière la combinaison des métiers et des savoir-faire inhérente à tout type d’ouvrage (logements individuel et collectif, bâtiments tertiaires, ERP, etc. Seuls trophées dont la vocation première est de valoriser l'ensemble des professionnels en démontrant leur force d'innovation, ils ne cessent d'évoluer afin de rendre compte du dynamisme de la filière et de sa capacité à apporter des réponses positives aux défis qui lui sont posés.

 

À propos de Batiactu.com

1er média en ligne des professionnels du BTP, de la construction, de l'architecture et de l'immobilier (ACPM), 1er sur l'actualité du secteur en temps réel, grâce à une équipe de journalistes spécialisés, Batiactu.com propose également un panel de services dédiés à la filière : bases de produits, réseau professionnel, offres d’emploi et de formation, outils de chiffrage, etc.

 

À propos du groupe SMA :

Avec un chiffre d’affaires assurances de 2,5 milliards d’euros et plus de 3 200 collaborateurs, le Groupe SMA assure, en France, pour l’ensemble de leurs besoins en assurance, plus de 200 000 clients et sociétaires du monde de la construction : entreprises, professionnels, artisans, dirigeants, leurs collaborateurs et leurs proches.

Le Groupe SMA est constitué de deux sociétés d’assurances mutuelles :

- SMABTP (spécialisée dans les assurances de responsabilité, de dommages aux biens et flottes auto pour le secteur du BTP),

- SMAvie BTP (spécialisée en assurances de personnes, assurances vie, épargne, retraite, prévoyance).

Ces deux mutuelles sont membres de la SGAM btp (Société de groupe d’assurances mutuelles du BTP).

Le Groupe comprend également 2 sociétés anonymes d’assurances détenues par les sociétés d’assurances mutuelles : d’une part, SMA SA (ex SAGENA) qui commercialise sous la marque SMA assurances les assurances dédiées aux artisans, aux entreprises et professionnels du BTP.  SMA SA est également dédiée aux relations avec le courtage sous la marque SMA Courtage ; SMAvie Courtage est dédiée aux activités de courtage en assurance de personnes. D’autre part, Protec BTP commercialise l’assurance auto et multirisques habitation des particuliers. Trois filiales sont implantées à l’étranger : Asefa en Espagne, Victoria Internacional au Portugal et SMA Belgium en Belgique.

Cliquez dans ce lien : www.groupe-sma.fr  @GroupeSMA



*Les partenaires des Trophées : Ministère de la Cohésion des territoires, Ministère de la Transition écologique et solidaire, GROUPE SMA, CAPEB, CSTB, CNOA, CINOV, DHUP, FNBM, FNTP, FPI FRANCE, FEDERATION FRANCAISE DU BATIMENT, UNSFA, UNTEC, PLAN TRANSITION NUMERIQUE DANS LE BATIMENT, SALON INTERNATIONAL DU PATRIMOINE CULTUREL, SYNAMOME, MAISON A PART, XPAIR, BATICHIFFRAGE®, CONSTRUCOM, BATICOPRO.


 


Programme des conférences - Enerj Meeting le 8 mars 2018

  • cinov enerjmeeting photo d eskenazi

 Photo: D.Eskenazi    

Découvrez le programme des conférences du salon Enerj Meeting, dont CINOV est partenaire. Cette journée célébrera le 8 mars la Journée de l'efficacité Energétique et Environnementale du bâtiment, autour de la thématique majeure de la Rénovation Energétique du Bâtiment et du retour d'expérience du label E+C-. Cet événement rassemble plus de 2000 décideurs clés maîtres d'ouvrage et maîtres d'oeuvre. 

Avec 3 salles de conférence est un auditorium, le salon couvre les thèmes de la rénovation énergétique des logements, la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires et celui de la réglementation RE 2020 et label E+C-. 


Salle de conférence 1 - au rez-de-chaussée : 
9h10 - 10h50 - Conférences du début de matinée

Rénovation des logements. Enjeux et tendances. Point et synthèse des outils réglementaires.
Par Emmanuel Acchiardi, Sous-directeur, DHUP et Thomas Jorand, Directeur Opérationnel BET Paziaud - Groupe Nepsen

Concilier environnement et lutte contre la précarité énergétique : focus sur une innovation EnR.
Par Jean-Pierre Hue, Responsable pôle technique et énergie, ICF Habitat La Sablière et Jean-Paul Charlemandrier, Dirigeant Associé du Bureau d'études Secotherm

Précarité Énergétique : point, solutions et retour d’expérience de lots sociaux en Normandie.
Par Jean-Pascal Chirat, Délégué général du Club de l’Amélioration de l’Habitat et Pierre Evrard, Directeur général, ARCENE

Intervention sponsor

Le choix de la rénovation responsable.
Par Dominique Cottineau, Directeur en charge des Territoires, Association Promotelec

Grand témoin Christophe Boucaux,Directeur de la Maîtrise d’ouvrage et des Politiques patrimoniales, L’Union Sociale de l’Habitat (USH)

12h05 - 13h20 - Conférences de fin de matinée

De l’audit énergétique à la réalisation : un processus social - Retour d’exp. copropriété Du Guesclin.
Par Joséphine Ledoux, Directrice du BET Enera Conseil et Gaëtan Brisepierre, Sociologue indépendant

Prescripteurs, faites des études pour des travaux. Retours d’expérience.
Par André Pouget, Gérant du BET Pouget Consultants

Retours d’expérience. Interventions sponsors

La rénovation, entre le désir de l’usager et la réglementation
Par Maurice Manceau, Directeur Général, Saint-Gobain Habitat

Rénovation : concilier décision économique locale et objectifs environnementaux nationaux
Par Nathalie Mougeot, Chef de Département Développement Commercial et Prescriptions, EDF - Direction Marché Collectivités

Grand témoin Vincent Perrault,Responsable du programme « Habiter Mieux » de l’ANAH

14h40 - 16h30 - Conférences de l'après-midi

Le BIM au service de la massification.Par François Pélegrin, Architecte

Tiers-financement, mode d’emploi et cas concret.Par Raphaël Claustre, Directeur général, SEM Energies POSIT’IF (tiers financeur) et BET de l’opération

Retour d’expérience : intervention sponsor

Pour ou contre référence : les enjeux d’une promesse industrielle
Par Frédéric Massip, Directeur prescription nationale, le hub Chappée De Dietrich

Conclusion et synthèse - Par Alain Maugard, co-animateur du Plan de Rénovation Énergétique pour l’Etat

Remise des Trophées Start-up EnerJmeeting 2018
Avec la participation de Julien Denormandie, Secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires (sous réserve)

 

 

Salle de conférence 2 - à l'étage

 

09h25 - 10h40 - Conférences du début de matinée

Réglementations dans le tertiaire, où en sommes-nous ?
Par Philippe Pelletier, Président, Plan Bâtiment Durable

Garantie et Contrat de Performance Energétique. Le point et retour d’expérience.
Par Mireille Jandon, Responsable développement, Direction Energie Environnement du CSTB et REX d’un opérateur exploitant

Grand témoin Loïs Moulas, Directeur général de l’Observatoire de l’Immobilier Durable

11h25 - 12h40 - Conférences de fin de matinée

Rénovation la Tour Montparnasse, la tour phare de Paris.
Par Franklin Azzi, Frédéric Chartier, Cyrille Le Bihan, Architectes associés, Agence Nouvelle AOM

Espaces de bien-être pour enfants et adultes !
Par le Dr. Suzanne Déoux, Fondatrice et directrice associée de MEDIECO Conseil & Formation

Retours d’expérience : interventions sponsors

Objets BIM : retours d’expérience pour être au plus près des besoins clients
Par Pascale Laire, Responsable Nationale de Prescription et Magali Hugonnet, Responsable Marketing Prescription, Groupe Atlantic

Rex et thème à venir. Par LG

14h10 - 16h15 - Conférences de l'après-midi

Retour d’expérience : 40 000 m2 de bureaux HQE. L’ensemble immobilier Camille Desmoulins à Issy les Moulineaux.Par Nathalie Tchang, Directrice Associée du BET Tribu Energie

Retour d’expérience : restructuration 6 300 m2 et extension 6 700 m2 du lycée Alexandre Denis à Cerny.
Par Alexandre Duverger, Ingénieur conception environnementale,Artelia et un architecte de l’Atelier Malisan

Retours d’expérience : interventions sponsors.

Performance énergétique en hôtellerie haut de gamme : le cas de l’hôtel Bristol à Paris.
Par Yann Quiquenpois, Responsable de la Division Eau Glacée / Traitement de l’air, Daikin

Rex et thème à venir. Par GRDF

Table ronde « point sur les labels »
Avec Yann Dervyn, Directeur du Collectif Effinergie. Anne-Sophie Perrissin-Fabert, Directrice Alliance HQE. Hélène Genin, Déléguée générale, BBCA

Conclusion et synthèse.


 
Salle de conférence 3 - au rez-de-chaussée 
09h45 - 11h45 - Conférences du début de matinée

RE 2020 : quelles avancées ? Label E+C-, bilan un an après.
Par Nicolas Doré, Chef de service adjoint - Service bâtiment, ADEME

Table ronde « la réalité du terrain ».
Avec Philippe Gibon, Directeur technique de la FPI (Fédération des promoteurs Immobiliers) ; Pierre Frick, Adjoint du directeur de la maîtrise d’ouvrage et des politiques patrimoniales de l’USH (Union Social de l’Habitat) ; Dominique Duperret, Délégué général, LCA-FFB (Les Constructeurs Aménageurs) ; Jean-Frédéric Bailly, Directeur études et recherches, Qualitel Grand témoin Jean-Christophe Visier, Directeur énergie environnement, CSTB

12h00 - 13h05 - Conférences de fin de matinée

Retour d’expérience des bureaux Season Paris-Batignolles : approche innovante du vivre ensemble.
Par Jean-Paul Viguier, Architecte, Agence Jean-Paul Viguier et Associés, Architecture et Urbanisme

Retour d’expérience - Siège de la Caisse d’Epargne d’Aquitaine
Par Mariano Efron, Architecte associé, Architecture Studio

Conclusion et synthèse. Par Thierry Repentin, Président du CSCEE (Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique)

14h15 - 17h15 - Conférences de l'après-midi

Solutions de rénovation de conduits de fumées pour chaudières à condensation.
Par Jean-Louis Prost, Directeur des ventes et du développement chauffage et Vianney Bucher, Chef de produits chauffage, Poujoulat

Solution Energie 3 multi-sources EnR pour chauffage et eau chaude sanitaire : Myriade ®.
Par Stéphane Moureaux, Directeur des systèmes énergétiques, France Air et Jules Drique, Responsable d’agence Paris, Tribu Energie

Système constructif Bas Carbone pour les logements collectifs.
Par Bertrand Schott, Ingénieur R&D et Denis Schmit, Directeur national de la prescription, Rector

Les Jardins d'Alembert, une expérience d'habitat intermédiaire bas carbone
Par Xavier Leplaë, Architecte - La Filière Béton.

REX et thème à venir. Par Grdf

REX et thème à venir. Par Vaillant

 
Auditorium - à l'étage 
10H - Début des workshops

Maquette numérique et performance énergétique : focus sur la rénovation des immeubles de bureaux «jumeaux » Ampère e+ et City Défense – Autodesk.
Par Fabienne Garrigues, Architecte et Directrice de projet, Ateliers 2/3/4/. Jean-Noel Burnod, DSI, Ateliers 2/3/4/

Projet Habitat Social Positif - 4 ans après : retours sur une expérimentation E+C- Terreal.
Par Adeline Léger, Directrice communication et RSE, Terreal avec Armand Cathala, Directeur adjoint, Habitat Audois et Jean-Philippe Monlouis-Bonnaire, Responsable assistance technique, Terreal

Numérique et développement durable, pour un monde meilleur - Autodesk.
Par Emmanuel Di Giacomo, Architecte et Responsable développement des écosystèmes BIM, AutodeskObtenir des études "ACV" de qualité pour les bâtiments neufs - OPQIBI. Par Stéphane Mouchot, Directeur général, OPQIBI et Nathalie Tchang, Directrice associée du BET Tribu Energie

REX et thème à venir. Par Promotelec

À partir de 15h : début des pitchs start-up

Librafluides Concept

Crosslux

Energisme

Snapkin


La Lettre du Management Immobilier n°786 du 24 janvier 2018 par APOGÉE

 Retrouvez plus d'informations sur le site de l'Association APOGÉE


1ères Assises du Club de l'Amélioration de l'Habitat

  • CAH Assises 07 février 2018

Le Club de l'Amélioration de l'Habitat, association Loi 1901 créée en 1992, regroupe, dans un esprit de collaboration, l’ensemble des  acteurs majeurs tant publics que privés de la filière entretien-rénovation du parc résidentiel privé français. CINOV est membre du Club de l'Amélioration de l'Habitat.

 

L’ambition du Club et de ses membres vise à pouvoir mettre en commun les moyens permettant de mesurer, comprendre et maîtriser ce vaste marché de l’amélioration de l’habitat et à réfléchir collectivement aux solutions de sa dynamisation en y associant toutes les parties prenantes. 


Le CAH organise ses 1ères Assises, le mercredi 7 février 2018 de 14h00 à 18h30. Le Président, Monsieur Emmanuel Macron, accorde son haut patronage pour l'événement. 

Programme des assises du 7 février

Animateur : Jean-Yves Gouret, animateur du programme « Le Confort de Vie pour Tous »
Grands témoins : Serge Guérin, sociologue et Samuel Rouvillois, philosophe. 

13h30-14h00 : Accueil des participants 

14h00-14h30 : Ouverture des Assises • Accueil de la SMA • Ouverture par M.Manceau, Président du CAH 

14h30-15h15 : L’adaptation préventive d’un habitat existant :  la bonne réponse à 3 transitions majeures
• La transformation des mentalités et des modes de vie Damien Hasbroucq, Co-Directeur du Programme « Le Confort de Vie pour Tous »
• La transformation de la représentation de l’Habitat et du Confort Jean-Pascal Chirat, Délégué Général du CAH
• Echanges avec les grands témoins 

15h15-17h40 : Rendre « Le Confort de Vie pour Tous » accessible à tout habitant dans l’existant : les propositions innovantes des membres du Think Tank du CAH 

15H00- 16H15 : LIBERTÉ DE CHOISIR ET D’AGIR PAR LES HABITANTS
• Répondre aux réalités de vie et aux aspirations des Habitants Virginie Muzzolini, Responsable communication, UFME et Nicolas Rousseau, coordinateur du pôle conduite de projets de territoire, SOLIHA
• Evaluer le confort d’usage chez soi Hervé Duret, Ingénieur Sciences Humaines et Sociales, CSTB, et Philippe Monmarché, Cinov-Construction
• Identifier pour son habitat le champ des adaptations possibles Damien Hasbroucq, Co-Directeur du Programme « Confort de Vie pour Tous » 
• Accéder rapidement à des solutions de financement Jérôme Lamiot, Directeur de l’Habitat, Crédit Foncier et Wenceslas Saillant – Responsable Plateforme internet Natixis
• Echanges avec les grands témoins 

16h15-16h35 : Pause 

16H35 -17H40 : DES MOYENS D’ACTION CONCRETS À DISPOSITION DES HABITANTS
• Etre écouté et conseillé par un professionnel indépendant Giovanni Lecat, Animateur-Délégué, Thermorénov, et Philippe Népomiastchy, Directeur du développement Unité d'affaires Rénovation énergétique, Groupe La poste
• Accéder à des informations fiables, libres Olivier Waldin, Directeur Général, HOMLY YOU
• Trouver des prestataires respectueux des choix de vie de chaque habitant Loïc Heuzé, Directeur de l'Efficacité Energétique et du Confort dans les Bâtiments, DELTA DORE et Gabriel Desgrouas, Président, Handibat développement
• Echanges avec les grands témoins 

17h40-18h10 : Feuille de route et engagements 2018-2019 avec le CAH 18h10-18h30 
Allocution de Clôture des 1ères Assises par la personnalité politique (à préciser)

18h30 : Cocktail amical 


Informations pratiques

Le mercredi 7 février 2018, de 14h00 à 18h30
Auditorium SMABTP - 8 rue Louis Armand - 75015 PARIS
 

Cliquez ici pour vous inscrire. Choisissez "Invité membre". 


La Lettre du Management Immobilier n°785 du 10 janvier 2018 par APOGÉE


52 Missions d'AMO pour vos projets - Edition 2018 du Guide AMO

  • Couverture guide AMO 2018 CINOV UNTEC

CINOV et l'UNTEC ont réalisé ce guide dans l'optique de contribuer à la satisfaction de ce besoin d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). La nomenclature présentée et le guide méthodologique qui l’accompagne sont aujourd’hui les seuls documents présentant une vision synthétique des missions d’AMO tout au long d’un projet d’aménagement et de construction.


Sommaire du guide AMO 2018 : 

  • Qu’est-ce que la Maîtrise d’ouvrage ?
  • Qu’est-ce qu'un AMO ? 
  • Particularités de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage
  • Bien choisir un AMO
  • Nomenclature des 52 missions d’AMO
  • FAQ
  • Contribution des différents secteurs professionnels à l’AMO
  • Trouver un AMO

Les nouvelles compétences du métier d'ingénieur énergéticien

  • anas benslimane ingénieur énergéticien - paroles expert décembre

Le métier de l’ingénieur énergéticien revêt une importance croissante ces dernières années, il ou elle devient le porteur de la responsabilité d’aider l’industrie, le bâtiment et le transport à s’engager dans une démarche d’efficacité énergétique, et d’assurer cette mission dans les règles de l’art et en toute indépendance.

 

Le métier évolue fondamentalement : il est demandé à l’ingénieur énergéticien, en plus d’être expert des usages énergétiques, de savoir intégrer les nouvelles technologies digitales pour la collecte et le traitement des données, d’être sensible aux montages financiers et juridiques liés à l’investissement dans l’efficacité énergétique, et bien évidemment d’être compétent dans les systèmes de management de l’énergie et leur mise en œuvre.

Au-delà de la concurrence déséquilibrée et parfois déloyale de la part des nouveaux intervenants, les ingénieurs énergéticiens indépendants doivent s’armer de patience et miser sur la valorisation de leurs compétences pour convaincre et se différencier.

 

Le travail collectif par projet avec des équipes pluridisciplinaires mobiles, le développement d’outils performants et la formation à leur utilisation, ainsi que la formation continue voire la certification des compétences individuelles, sont les orientations majeures pour valoriser le travail des ingénieurs énergéticiens, sans oublier l’échange et le partage de retours d’expérience entre la communauté.

 

 

L’ingénieur énergéticien, quelles qualifications ?

Les études se rapportant à l’audit énergétique, à la faisabilité technico-économique et d’ingénierie, préalable à tout investissement de performance énergétique, sont menées généralement par un ingénieur énergéticien expérimenté présentant à la fois les compétences, les qualifications et les références nécessaires dans le domaine de l’étude.

 

Les qualifications OPQIBI ou équivalent couvrant l’audit énergétique, bien qu’elles existent depuis 30 ans, ne sont devenues indispensables que depuis 2013, suite à la transposition de la directive européenne 2012/27/UE (Loi DDADUE n°2013-619), qui oblige les entreprises d’une certaine taille à réaliser un audit énergétique par un bureau d’études qualifié dans la branche de l’audit.

 

Dans ce contexte particulier, et après les retours mitigés sur l’impact de la directive sur la performance énergétique réelle des entreprises auditées, beaucoup d’intervenants s’accordent à dire que, certes la qualification a amélioré la qualité des audits énergétique, et continue à le faire, mais qu’il reste beaucoup à réaliser.

 

L’ingénieur énergéticien en bureau d’études ou en tant que référent énergie : même combat

L’ingénieur énergéticien, qu’il fasse partie d’un bureau d’études prestataire ou travaillant au sein d’un industriel / maître d’ouvrage, a pour rôle initial :

- D’identifier les pistes d’amélioration avec son œil d’expert, et sa connaissance de l’usage énergétique dans les différents procédés ou utilités, ainsi que leurs économies potentielles par rapport à une situation de référence.

- De mesurer la performance de la situation actuelle, de le comparer au besoin théorique et ensuite de benchmarker avec les données du secteur industriel ou bâtiment concerné.

- D’évaluer la faisabilité et de chiffrer les investissements nécessaires, et l’impact non seulement sur la performance énergétique, mais aussi sur la qualité, la maintenance ou la productivité.

 

Cette expertise est acquise, d’abord à travers la formation initiale, mais aussi à travers un parcours professionnel de plusieurs années, par exemple dans la conception, la réalisation ou la maintenance au sein de l’industrie ou chez les exploitants de bâtiments. Cette expérience dans la pratique de l’usage énergétique est indispensable.

 

Une durée d’expérience de 10 ans est généralement un minimum pour atteindre le niveau d’expérience requis, un ingénieur junior sans cette expérience terrain trouvera beaucoup de difficultés à apporter une vision hiérarchisée des actions d’améliorations énergétiques et se limitera aux aspects comptables voire scolaires des actions à mettre en place.

 

La qualification OPQIBI, bien qu’elle soit nécessaire, n’a pas apporté une différenciation entre l’expérience des auditeurs. En outre la loi DDADUE sur l’efficacité énergétique a imposé la sélection d’un référent technique par équipe de 20 auditeurs, mais ne dit pas que seul ce référent est en mesure de conduire l’audit et engager sa responsabilité dans les préconisations qu’il propose.

 

C’est bien cette légèreté dans la définition du périmètre du référent technique énergéticien où réside la faille qui continue à miner la qualité des audits énergétiques, et c’est cette expérience individuelle que l’énergéticien expérimenté se devrait de mettre en valeur.

 

Quel avenir pour le métier d’énergéticien ?

Jamais le métier d’énergéticien indépendant n’a été aussi menacé, et jamais les opportunités qu’offre ce métier pour être au cœur de la transition énergétique n’ont été aussi stimulantes.

 

Des menaces nombreuses

- La taille des bureaux d’étude :
Sur les 550 structures qualifiées pour réaliser les audits énergétique (Industrie, Bâtiment et Transport), plus de 61% sont des TPE de moins de 10 salariés, et 8% sont des structures unipersonnelles, avec tout ce que cela implique en termes de difficulté d’accès aux marchés.

Pourtant les petites structures sont bien la richesse de ce métier car souvent l’ingénieur énergéticien (le gérant ou l’associé) au sein de ces TPE est bien plus qualifié que son homologue dans une structure de taille importante, il ou elle réalise une prestation souvent de meilleure qualité et s’attache à mettre son expérience au service (et seulement au service) des attentes du client.

L’accès aux marchés de ces TPE est fortement amoindri car d’une part l’effort commercial est trop coûteux, et d’autre part le coût de l’ingénieur senior est supérieur à celui d’un junior.

Cette disparité dans la structure des coûts d’intervention est fréquemment rencontrée dans les structures de taille importante, un ingénieur junior est souvent affecté à la réalisation de la prestation (supervisé vaguement par un référent technique ‘senior’), ce qui est à l’opposé du cas des TPE, ou le référent technique réalise lui-même la prestation d’audit énergétique.

 

- La concurrence des structures non indépendantes :
La difficulté s’accentue davantage dans les cas où le prestataire en charge de l’audit (qui a été par ailleurs qualifié à le faire), associe d’autres offres à celle de l’audit énergétique et cela en totale impunité (Article 4, Loi DDADUE). Les situations de conflit d’intérêt sont légions : fourniture d’énergie, vente de prestation de contrôle réglementaire, valorisation des CEE, vente de contrat de maintenance….

Dans ces cas, le coût de la prestation intellectuelle de l’audit énergétique se trouve donc réduit à des niveaux sans rapport avec l’effort fourni, car l’objectif de ces structures est ailleurs :  générer des débouchés dans leur cœur de métier qui profitera à leurs filiales. L’indépendance des préconisations se trouvent fortement dégradée et souvent l’audit énergétique passe à côté de l’essentiel.

 

- La concurrence déloyale de l’ingénierie publique :
Une multitude d’associations et d’organismes publiques ou adossés à des collectivités exercent la prestation de conseil en efficacité énergétique / énergies renouvelables, auprès des collectivités, des particuliers et de plus en plus auprès des entreprises. L’apport de ce type d’associations est, certes, indéniable dans la sensibilisation et la gestion de projet. Le problème se pose quand certaines associations réalisent des prestations d’audit et préconisent des solutions techniques sur la rénovation ou le commissionnement des installations, et cela sans aucune qualification reconnue et sans les assurances professionnelles adéquates.
En outre, ces associations font appel aux subventions et donc possèdent une structure de coûts plus légère que les bureaux d’études indépendants.

 

- La faiblesse de la force commerciale :
Un véritable frein au développement de ces TPE est la concurrence des grandes structures, disposant de relais commerciaux qui n’ont absolument rien à voir avec la force commerciale des bureaux d’étude classiques.

 

- Les soft skills :
Elles n'ont jamais été le fort des bureaux d’études techniques, notamment la communication, la gestion du temps, la confiance en soi, la gestion du stress et certainement l’audace de se remettre en question et d’aiguiser le sens du collectif.

 

 

Et des opportunités

- L’émergence du big data et des outils logiciels :
Le digital est un nouveau paradigme dans le monde de l’audit. Mesurer et analyser devient facile et souvent à un coût dérisoire, installer des compteurs d’énergie ou de fluides, remonter l’information collectée en temps réel dans le cloud,
modéliser les consommations en utilisant des algorithmes sophistiqués de prédiction, visualiser et mettre en place un tableau de bord de la performance énergétique devient abordable. L’interprétation des données par un ingénieur énergéticien sera toujours la clé de voûte d’un bon suivi énergétique pour éviter les dérives et proposer des améliorations.

Les algorithmes récents d’analyse utilisent les données mesurées ou recueillies par la GTC* et permettent un commissionnement en continu. Les analyses réalisées durant l’audit énergétique pourront l'être de manière permanente après l’audit. Autant de possibilités de proposer des services nouveaux aux clients, pour les accompagner dans le management de l’énergie.

 

- La garantie de la performance :
Chiffrer, mesurer et vérifier la performance énergétique à travers l’utilisation de protocoles et de normes reconnus, afin d’établir une situation de référence, d’estimer les économies et le degré d’incertitude, et ensuite de vérifier les économies réalisées à travers les ajustements adéquats, cela s’appelle établir un ‘Plan de Mesure et Vérification’ qui devrait accompagner tout investissement dans l’efficacité énergétique.

La démarche est rigoureuse, elle permet de mettre d’accord le client, le banquier et l’exploitant. L’ingénieur énergéticien est de loin le mieux placé pour jouer le rôle du tiers vérificateur auprès du client et pérenniser son investissement.

 

- Le tiers financement :
Dans le domaine de l’efficacité énergétique, les solutions financières et juridiques existent et font leur preuve de plus en plus dans l’industrie et le bâtiment. L’ingénieur énergéticien est appelé à fédérer les acteurs de la conception et de la réalisation, les fabricants d’équipement, les banquiers, les assureurs et les intégrateurs afin de mettre en place des offres techniques facilement bancables. L’intérêt d’une plus grande proximité entre les bureaux d’études et les pourvoyeurs de solutions techniques et financières n’est plus à démontrer, c’est aussi lever un frein majeur qui retarde l’investissement dans l’efficacité énergétique.

 

En somme un vaste projet ambitieux et stimulant, et un changement radical dans le mode de fonctionnement de l’ingénieur énergéticien, qui doit impérativement ‘la jouer collectif’ pour espérer mieux répondre aux attentes du marché.

 

Ces idées vous inspirent ? Alors prenez vos plumes et manifestez-vous : .

 

 Anas Benslimane, Sunvalor, adhérent CINOV Construction et CINOV Industrie

 

* La supervision GTC ou gestion technique centralisée permet le contrôle à distance d’un ensemble d’équipements automatisés des grands bâtiments et/ou d’installations industrielles. Ce système informatique de gestion rassemble des données variées : alarmes, états, mesures…


CINOV, signataire de la Charte « Objectif BIM 2022 »

  • CINOV Objectif BIM 2022

Photo : Twitter @actualites_BTP L’ensemble des signataires de la charte réunis

 CINOV, signataire de la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 »

 

Dominique SUTRA DEL GALY, Président de CINOV, a signé ce jour la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 ». Initiée par le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD , et le Secrétaire d’Etat, Julien DENORMANDIE, cette charte regroupe 50 signataires d’établissements publics d’aménagement, d’MOA Bailleurs Sociaux, d’MOA Promoteurs Privés, d’MOA Maisons Individuelles, d’Entreprises et d’Organisations Professionnelles, partageant tous la même ambition : « Construire plus, mieux et moins cher ».

 

Représentant les TPE/PME des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique, CINOV est mobilisé depuis de nombreuses années sur la question de la transformation digitale du secteur du bâtiment.

La transversalité des métiers rassemblés au sein de la Fédération permet des synergies aujourd’hui essentielles entre l’ingénierie et le numérique, offrant ainsi un cadre propice à la transition numérique du bâtiment et notamment à l’appropriation de la maquette numérique. Sur ce dernier point, CINOV informe et accompagne ses membres non seulement à l’utilisation de l’outil mais à l’évolution des modes de collaborations induits. CINOV est d’ailleurs le partenaire historique du BIM d’Or, évènement devenu incontournable dans le monde de la maquette numérique.

L’ambition rappelée par le gouvernement  de « construire plus, mieux et moins cher », est partagée par CINOV, qui place l’innovation en position centrale pour y parvenir. En témoigne, le think tank CINOVACTION initié par CINOV  qui réunit des industriels, entreprises de la filière, des assureurs et des écoles  pour penser les offres et les métiers de demain et mieux diffuser les innovations au sein de notre éco-système.

Ainsi, c’est donc tout naturellement que la Fédération est aujourd’hui signataire de la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 », et est favorable au développement d’une plate-forme collaborative pour travailler ensemble au développement du BIM au sein de la filière.


Raphaël Méry, "ce qui compte beaucoup, c'est la personnalité"

  • raphaël méry ascaudit

À seulement 29 ans, Raphaël Méry est responsable technique énergie en Île-de-France pour Ascaudit, une PME spécialisée en ingénierie technique du bâtiment. Il manage déjà trois collaborateurs. Retour sur son évolution express.

 

Originaire de Normandie où il a grandi dans une famille aisée, Raphaël Méry était un élève « moyen », sans objectif professionnel défini, « même si je voulais travailler dans la technique parce que j’aimais beaucoup les sciences. » Résultat, après avoir obtenu un Bac STL, Sciences et Technologies de Laboratoire, il part au Mans suivre un DUT de Mesures Physiques, une formation orientée sur les sciences appliquées : physique, chimie, optique… Avec beaucoup de travaux pratiques. 

Voulant s’orienter dans le domaine de l’énergie/environnement, il intègre ensuite l’École d'ingénieurs en génie des systèmes industriels de La Rochelle et effectue un stage en Normandie dans la construction et la modélisation de maisons individuelles. « C’est ce stage qui m’a orienté vers le bâtiment », explique Raphaël Méry.

 

Un cursus en France et à l’étranger

 

Le jeune homme part ensuite six mois au Brésil, à Belém en Amazonie, suivre des cours sur l’environnement : dépollution des eaux, études des impacts environnementaux… Un séjour marquant. « Ce voyage m’a offert une ouverture sur le monde qu’un jeune ne possède pas forcément. Être lâché dans un pays totalement différent, c’est vraiment très enrichissant sur les plans de la compétence et de la débrouille… »

De retour en France, il effectue son stage de fin d’études chez Ascaudit, une entreprise de 120 collaborateurs spécialisée en ingénierie technique du bâtiment : audits énergétiques, assistance à la maîtrise d’ouvrage… « Ça m’a beaucoup plu. Ils m’ont embauché en juin 2013 comme ingénieur thermicien et, aujourd’hui, je suis responsable technique énergie Île-de-France. »

 

Expert, manager et communicant

 

Le jeune normand bénéficie de la forte croissance de la PME : « Il y a trois ans, nous étions 4 salariés au service Énergie dans le secteur « Bâtiments ». Maintenant, nous sommes une vingtaine ». La plupart sont de jeunes ingénieurs thermiciens, recrutés suite à un stage ou en première embauche après leurs diplômes.

Raphaël Méry gère une équipe de 3 personnes, qui devrait bientôt s’agrandir. « Je dois être capable d’encadrer, donner une impulsion, des directives… » Tout en étant polyvalent dans un métier très varié : audit énergétique, réalisation de maîtrise d’œuvre, assistance de maîtrise d’ouvrage en chaufferie, études techniques… Des fonctions où il doit aussi faire preuve d’assurance. Pas toujours évident… « Quand vous pratiquez par exemple l’audit énergétique d’un immeuble (gains énergétiques, amélioration du confort des habitants, conservation de l’esthétique…) et que vous vous retrouvez devant 150 personnes réunies en assemblée générale, c’est un peu stressant. Mais ça se travaille et aujourd’hui, je suis de plus en plus à l’aise. J’ai davantage confiance en moi dans ce type de situation. »

C’est d’ailleurs son message aux plus jeunes : « En plus du cursus, ce qui compte beaucoup, c’est la personnalité, le dynamisme. Il faut communiquer pour éviter les problèmes, savoir s’exprimer, demander de l’aide… »


La Lettre du Management Immobilier n° 781 du 25 octobre 2017 par APOGÉE


Journée Thématique CINOV Construction/Infra/Coordination - 23 novembre 2017 à Paris

  • jt 23 nov

INVITATION
Journée thématique
"Constats et enjeux sur nos métiers : les clefs pour réussir"

Le 23 novembre à Paris

Les syndicats CINOV Construction, CINOV Infrastructures et Environnement et CINOV Coordination organisent une Journée Thématique à Paris :

Constats et enjeux sur nos métiers :
Les clefs pour réussir

 

Programme du Jeudi 23 Novembre

 

9h00 : Accueil

9h30 : Introduction

9h45-11h45 :

Prospectives sur l’avenir de la profession – Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS
• Les enjeux et l’’organisation future des bureaux d’études - Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS

Table ronde sur l’avenir de nos métiers – Xavier Piccino – Ancien Directeur de Cabinet de Martine Pinville en charge de l’artisanat

11h45-12h30 : Intervention de nos partenaires – Présentations des nouveaux produits E+C-

12h30 – 14h00 : Déjeuner

14h00- 16h30 :

• Le chef d’entreprise, manager au quotidien – Relation entre générations – Solange Briet – Dirigeante du cabinet Solange Briet  
• L’évolution des lois sociales – Sabine Kervern – Avocate en droit social

• Embauche d’un salarié : l’essentiel des obligations de l’employeur – Sandrine Zabulon – Service Social CINOV

16h30-17h00 : Conclusion

 

Ce programme est susceptible d'être modifié.

 

Salle Léonard de VINCI
4 avenue du recteur Poincaré
75016 PARIS
De 9h00 à 17h00

 

 

 JE M'INSCRIS A CETTE JOURNÉE*

  • jt 2311 partenaires

Le régime de la Garantie Sociale des Chefs et dirigeants

Membre de CINOV ? N’attendez pas pour souscrire à la Garantie Sociale du Chef d’entreprise ou du mandataire social


Lorsque l’on crée ou reprend une activité, on n’imagine pas qu’un jour l’on puisse avoir recours à une assurance chômage. Or, en 2016, plus de 55 000 chefs d’entreprise ou mandataires sociaux ont dû liquider leur entreprise, ont été révoqués ou non-reconduits de leur mandat, ou ont fait face à une fusion avec une autre société, se retrouvant ainsi dans une situation de chômage.


Ce constat amer incite le gouvernement à travailler sur l’extension de l’assurance chômage sur les indépendants et les chefs d’entreprise. Or, savez-vous que par votre adhésion à un syndicat de CINOV, vous pouvez déjà souscrire une assurance privée contre le chômage, via la GSC ? Cette Garantie Sociale des Chefs d'entreprise a été créée en 1979 par le Medef et la CPME, rejoints par l'U2P. Pour y avoir droit, il faut être adhérent à une organisation patronale.


Pour cela, vous devez remplir certaines conditions qui s’appliquent :

  • Pour vous, en tant que dirigeant ou mandataire social

- Vous devez avoir moins de 60 ans

- Vous ne devez pas être titulaire ou susceptible de bénéficier d’une pension d’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie

- Vous ne devez pas être titulaire d’une pension de retraite au titre de l’activité couverte par la convention

  • Pour votre entreprise

- Elle doit être inscrite au RCS et/ou au répertoire des métiers pour les artisans

- Elle ne doit pas faire l’objet, lors de l’affiliation de difficultés économiques ou financières

- Elle doit appartenir ou être ressortissante d’un syndicat patronal adhérant à l’association GSC (dont CINOV)

 

Pour tout renseignement, contactez-nous à :


Atelier BIM virtuel, le bilan des bureaux d'études via Les Cahiers techniques de Bâtiment

Quel est le niveau de maîtrise réel des TPE/PME sur le BIM ? C'est ce qu'a tenté de clarifier l'Atelier BIM Virtuel, dont l'objectif était de reprendre, sur un mode BIM, une opération déjà réalisée.

Le BIM, trop lourd ? Réservé aux entreprises générales ? Ce n'est pas la conviction du Plan transition numérique dans le bâtiment (PTNB), qui a présenté les conclusions de l'Atelier BIM Virtuel (ABV) le 27 avril. L'expérience réunissant 44 acteurs opérationnels (sous l'égide de 30 organisations professionnelles) sur une durée de neuf mois consistait à « reconduire », en mode BIM et en lots séparés, une opération déjà achevée : un immeuble de 30 logements sociaux de l'OPH de La Rochelle.

Lire la suite sur Les Cahiers Techniques du Bâtiment


SAVE THE DATE - Journée Technique le 23.11.2017

  • save the date jt 23 11 17

SAVE THE DATE - CINOV Construction, CINOV Coordination et CINOV Infrastructures et environnement organisent leur journée technique le 23.11.2017

Celle-ci aura pour thème "Constats et enjeux sur nos métiers : Les clefs pour réussir".

Infos pratiques :

Salle Léonard de Vinci
De 9h30 à 17h00

Tarif adhérent : 30 euros
Tarif non-adhérent : 50 euros

Le formulaire d'inscription et le programme seront disponibles très prochainement.


La Lettre du Management Immobilier par APOGEE - Septembre 2017


Revue Management Immobilier N° 35 de septembre 2017 (Dossier Congrès de l’USH)

Management Immobilier N° 35 de septembre 2017 (Dossier Congrès de l’USH)


Vous pouvez consulter la revue en ligne en clinquant ici.

 

À l’occasion du Congrès de l’USH, APOGÉE organise, en relation étroite avec Quadral, les Trophées du Manager HLM 2017. Il s’agit d’identifier les meilleures pratiques et les performances d’organismes HLM à travers un formulaire Internet simple et ludique. Vous trouverez dans la revue le lien permettant de participer dès maintenant.

 

Vous êtes invités à la remise des trophées aura lieu le mercredi 27 septembre à 17h00

sur le stand de Quadral, n° J09 allée J, hall 8.

Elle sera suivie d’un cocktail.


Baromètre Observatoire de la Rénovation, de l'Entretien et de l'Amélioration du Logement par le CAH - 2ème trimestre 2017

BOREAL : Le CAH a fourni les résultats du 2ème trimestre

La brochure du BOREAL ainsi que la synthèse des résultats sont à télécharger en fin d'article.

A noter :

  • Au deuxième trimestre 2017, l’activité entretien-amélioration du logement, mesurée en glissement annuel, poursuit sa remontée pour le sixième trimestre consécutif. Elle progresse en effet de 2,6% en valeur, à proximité de la moyenne des quatre derniers trimestres (2,5%). Mesurée en volume (à prix constant) l’activité progresse de 1,5% après 1,7% au premier trimestre 2017.

 

  • L'opinion des professionnels sondés sur l’évolution de leur activité reste positive à +2 (en solde) au même niveau qu’au trimestre précédent. Pour le troisième trimestre 2017, leurs perspectives d'activité se confortent à +5. La confiance dans la reprise s’installe progressivement chez les professionnels.

 

  • Le point d’actualité du trimestre porte, comme un an plus tôt, sur le conseil aux clients en matière d'aides publiques et sur les offres de crédit pour travaux du secteur privé.

Le palmarès des BIM d'Or 2017

  • bim d or logo

Le 18 septembre à Paris, 8 BIM d'argent ont été remis, 1 coup de coeur du jury et le BIM d'Or 2017.

Le palmarès 2017 des Trophées du BIM d'Or est composé de projets variés et portant sur différents domaines. On retrouve des projets portant sur des infrastructures, mais aussi des projets du quotidien, des projets de neufs ou de rénovation.

 

Découvrez les 10 lauréats et leurs projets :

CINOV, en tant que partenaire historique des Trophées du BIM d'Or, était présent tout au long de l'édition BIM d'Or 2017. Gilles Charbonnel, Vice Président CINOV Construction et Président d'ADN Construction a fait parti du jury. Et Alain Prallong, Président de CINOV IT, a remis aux lauréats les deux premiers BIM d'Argent de la soirée. Nous étions présents à la cérémonie, et vous avez donc pu découvrir en direct les projets lauréats sur notre compte Twitter.

 

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Réalisation du cinéma Paradisio à Noyon (Oise)

Ce nouveau cinéma, dont la construction doit s'achever courant septembre, comprend quatre salles (de 105 places pour la plus petite à 285 places pour la plus grande). Le BIM a servi à la modélisation du gros œuvre, de la charpente métallique, de la couverture et du lot CVC. Le projet a été réalisé en BIM niveau 2, en phase exécution. Particularité de la démarche : les études des éléments préfabriqués ont été réalisées à partir de la maquette numérique et en lien avec l'industriel qui a travaillé en étroite collaboration avec le BET. Maîtrise d'ouvrage : Cinéma Paradisio. Maîtrise d'œuvre : Trace Architectes. Entreprise : Brézillon.

 

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Nouvelle gare de Nîmes-Manduel-Redessan (Gard)

La nouvelle gare de Nîmes doit faciliter les liaisons entre différents modes de transports et présente donc un premier enjeu de développement urbain. Côté technique, sa toiture se compose de trois strates qui forment : la protection thermique, l'étanchéité et la filtration lumineuse. Sous cette grande ombrière une émergence en béton de terre réduit l'empreinte carbone du bâtiment (ACV réalisée). Côté numérique, la conception s'est déroulée en BIM niveau 2 et a permis de rédiger des Dossiers de consultation des entreprises (DCE) numériques. Autre innovation, des simulations aérauliques ont été réalisées pour le confort des voyageurs. Elles ont aidé à l'organisation spatiale des espaces et à la conception des protection contre le vent sur les quais. Maîtrise d'ouvrage : SNCF Réseaux / SNCF Gares & Connexions. Maîtrise d'œuvre : Arep. Entreprises : Appel d'offres en cours.

 

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Conception-réalisation de 90 logements collectifs à Villabé dans l'Essonne

Le projet consiste à démolir et à transformer partiellement un site existant pour y construire 90 logements collectifs. Le site abrite le premier moulin à papier de l'Essonne, qui sera donc conservé, et se situe dans une zone inondable. Les nouveaux logements s'installeront à partir de R+1. A partir d'un relevé géométre, un relevé du site a été réalisé en 3D. Il a servi à affiner les maquettes numériques du projet et à gérer les clashs avant le chantier, qui doit débuter en septembre. Maîtrise d'ouvrage : Erilia. Maîtrise d'œuvre : Valero Gadan. Entreprise : Outarex.

 

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Tour Saint-Gobain à La Défense (Paris)

Le futur siège du groupe Saint-Gobain à la Défense est une tour de 180 m de haut… depuis le 5e sous-sol. Le bâtiment a été conçu en BIM dans toutes les phases de la conception à la maintenance. L'objectif : disposer d'un DOE numérique qui regroupe modèle virtuel, plans d'exécution et une partie des fiches techniques afin de l'interfacer avec la Gestion maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Le BIM a déjà permis de mieux anticiper les problèmes et d'accélérer la synthèse technique. Maîtrise d'ouvrage : Generali. Maîtrise d'œuvre : Valode & Pistre Architectes. Entreprise : Bateg.

 

Exploitation-Maintenance : Laboratoire d’analyses de surveillance et d’expertise de la marine (Lasem) à Brest

Le projet LASEM a pour objet la conception, la construction, l’aménagement, l’entretien et la maintenance du Laboratoire d’Analyses de Surveillance et d’Expertise de la Marine, à Brest, au profit du ministère des armées. Ce projet revêt une double caractéristique : des études liées au projet LASEM et un état des lieux des possibilités offertes par le BIM sur le logiciel de gestion technique du patrimoine du SID (Service d'Infrastructure de la Défense). Le maître d'ouvrage souhaitant pouvoir répliquer facilement la méthode employée, le BIM Manager a travaillé sur une convention BIM très ouverte. Cette convention a servi de base à l'élaboration de la charte BIM du SID. Maîtrise d'ouvrage : Ministère des armées / Esid de Brest. Maîtrise d'œuvre : SARL Jean Guervilly architecte. Entreprise : Sogea Bretagne (Vinci).

 

Infrastructures : Etudes préliminaires de la troisième ligne de métro de Toulouse (Toulouse Aerospace Express)

Le projet de troisième ligne de métro de Toulouse viendra, sur 27 km, renforcer le réseau de transport de l'agglomération. Les études préliminaires confiées à Systra en 2016 ont permis de fixer les grandes caractéristiques du projet, de figer le tracé et la localisation de stations, de préciser les enjeux environnementaux, de planifier le déroulé des travaux. Systra a développé une solution BIM in one Click dédiée au linéaire. Des variantes ont été proposées grâce à la visualisation des structures  dans leur environnement. Initialisé dès les études préliminaires, l'environnement BIM pour le projet permettra d'utiliser ses avantages dans ces phases : gestion des interfaces complexes en phase détaillée, pilotage des coûts et du planning en phase travaux, organisation de la maintenance…. Maîtrise d'ouvrage : SMTC Tisseo. Maîtrise d'œuvre : Systra.

 

Projets de bâtiment à l'international : Extension et rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili

Le programme des travaux pour l'extension et la rénovation de l’aéroport international de Santiago du Chili comprend la construction d’un nouveau terminal international et la rénovation des infrastructures existantes. La mise en place du BIM dès le début des études sur la base du dossier de référence a permis de déployer des processus collaboratifs qui sont poursuivis et développés actuellement en phase de construction. Maîtrise d'ouvrage : Ministerio de Obras Publicas (Chili). Maîtrise d'œuvre : Nuevo Pudahuel. Entreprise : Vinci Construction Grands Projets.

 

Démarche pionnière originale : Logiciel BIM Cloisons pour les cloisons en plaques de plâtre

La société BIM cloisons accompagne les entreprises de plâtrerie dans la transition numérique et le passage au BIM. Cette solution permet ainsi aux plâtriers d'utiliser le BIM pour concevoir et oganiser les cloisons. Il est en effet possible d'associer des informations issues d’une base de données à un logiciel de dessin, afin d'en extraire tous les quantitatifs nécessaires à la commande des matériaux, notamment. Entreprise : BIM Cloisons

 

Coup de coeur du jury : Création d'une maquette numérique de la cité des sciences et de l'industrie à Paris

Le projet de relevé et de maquette numérique de la CIté des Sciences et de l'Industrie couvre les lots architecturaux et structurels mais aussi le relevé des lots techniques aérauliques, hydrauliques ainsi qu'un certain nombre de réseaux de conduits techniques. Les maquettes numériques produites dans le cadre du projet seront dans un premier temps exploitées pour les besoins du schéma directeur d’aménagement. Elles seront ensuite complétées et  actualisées régulièrement en fonction des travaux à venir. A partir de ces maquettes seront extraits de nombreux documents et en particulier des plans et des inventaires qui seront utilisés au quotidien par les exploitants. Maîtrise d'ouvrage : Ministère de la Culture-Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture. Entreprise : Egis Conseil (mandataire) - Gexpertise

 

BIM d'OR 2017 : Ligne 16 du Grand Paris Express : travail collaboratif autour du BIM

Le Grand Paris Express est un projet de 200 km de lignes nouvelles de métro desservant les communes périphériques de l’agglomération parisienne. Le projet comprend 68 nouvelles gares. La ligne 16 du Grand Paris Express constitue un projet pilote pour le développement des usages du BIM permettant d'étendre la conception BIM à l’ensemble des ouvrages (gares, ouvrages annexes, systèmes et au tunnel), de définir et adopter des règles de structuration des maquettes dans un objectif de standardisation et d’évolution vers l’open BIM, de définir précisément les processus BIM pour la phase de réalisation, de s’engager dans des actions de pré-normalisation, au sein de MINnD, pour développer à horizon 2020-2022 les extensions des IFC manquantes pour des infrastructures de type métro (IFC Rail, IFC tunnel, IFC bridge). Maîtrise d'ouvrage : Société du Grand Paris. Maîtrise d'œuvre : Egis Rail. Partenaires Maîtrise d'oeuvre infrastructures : Tractebel Engineering France, Duthilleul/Arep, Atelier Schall, Beckmann/N'Tépé, Berranger&Vincent, Chartier Dalix. Partenaire Maîtrise d'oeuvre systèmes : Setec


[ANNULE] Réunion d'information - Qualiprémur : un outil pour toutes les entreprises

  • invitation qualipremur valence 092017

CINOV Construction, partenaire des BIM World Universities

  • bim world university

CINOV Construction, Partenaire des BIM World Universities, le 19 Septembre à Paris

Le 19 Septembre se tient à Paris BIM World Universities qui se veut une véritable “rentrée du BIM pour tous” avec :

  • Des MasterClass destinées aux grandes familles de métiers de la construction, l’immobilier et l’aménagement urbain
  • Des présentations d’innovations
  • Un espace rencontre convivial

A côté de très nombreuses études de cas qui seront présentées par les acteurs, le PTNB sera également présent pour annoncer ses priorités 2018.

 

En tant que partenaire BIM World, nous pouvons faire bénéficier nos adhérents d'un code réduction de – 15% pour les inscriptions (directement sur le site). Pour en profiter, rendez-vous dans votre espace adhérent.