Qualité de vie au travail : « Les grandes tendances de demain sont déjà là »

  • marc fargeas mm h

Une interview de Marc Fargeas, Responsable Veille, Prospective et Etudes Stratégiques Malakoff Médéric Humanis, parue à l’occasion des 10 ans de l’enquête annuelle Santé et Qualité de Vie au Travail des Salariés

 

Le bouleversement de l’univers professionnel, acté par les salariés dans le BST (Baromètre Santé au Travail) 2018, est-il pour ces derniers une source d’angoisse ?

  • Marc Fargeas – Le monde du travail est très impacté par les transformations de notre société. En 2018, on observe qu’un salarié sur deux a connu au moins un changement de poste lié à une évolution une réorganisation, une restructuration d’entreprise. Il y a dix ans, c’était un tiers.

 

Le BST 2018 fait état de nombreux points d’amélioration et en particulier le sentiment de confiance des actifs vis-à-vis de leur situation professionnelle. Pouvez-vous nous en dire plus ?

  • M.F. – En effet, 86% des actifs ont confiance dans leur situation professionnelle et la situation financière de leur foyer. Ils ont le sentiment d’être moins vulnérables face aux accidents de la vie. Maintenant, si la confiance ressentie est en progression nette, l’indicateur de l’implication subit une érosion. Ce paradoxe résulte d’un environnement plus complexe à lire, plus incertain, qui conduit le salarié à un certain repli : « Je ne sais pas où je vais, de quoi demain sera fait et, de ce fait, je suis moins engagé. » L’aspiration à davantage de sens, d’autonomie, le besoin de montrer sa valeur ajoutée est sans contexte une spécificité de la génération des millennials, mais finalement, cette dernière est-elle si différente des jeunes d’il y a vingt ans ? Comment valoriser chaque génération au sein de l’entreprise ? Il existe nombre d’initiatives faisant intervenir des notions de tutorat et de mentoring. Certaines ont par exemple mis en place des « shadow comex », sorte d’incubateurs de l’innovation, avec des salariés de moins de trente ans qui jouent le rôle d’un membre du comité de direction.

 

Au regard des enseignements de ces 10 ans de BST, comment accompagner les entreprises dans les dix ans à venir ?

  • M.F. – L’évolution sur dix ans est assez mesurée avec peu de ruptures violentes d’une année sur l’autre. Les tendances de demain sont déjà là. Nous avons identifié quatre pistes pour aider nos clients à affronter ces mutations.

1-      Accompagner les salariés dans les transformations managériales, économiques, organisationnelles ou technologiques. Il faut répondre à leurs besoins d’information et de partage de bonnes pratiques.

2-      En termes de compétences, il faut les aider à se former aux évolutions constantes de l’environnement digital à l’aie de la formation continue.

3-      En tant que groupe de protection sociale, nous nous devons de proposer des pistes de réflexion et d’actions innovantes pour prévenir les nouveaux risques dans un contexte marqué par des transformations fortes.

4-      Inscrit dans notre ADN, l’accompagnement des salariés dans des situations de fragilité. Une action primordiale car lorsque quelqu’un va mal dans une entreprise, c’est toute l’entreprise qui en est affectée. C’est encore plus vrai dans les TPE/PME.

 

Propos recueillis par Armelle Oger, We Demain

 

Pour plus d'informations : Consultez le site