Cyril GERNEZ, Président CINOV Hauts-de-France nous parle du Congrès

À 24 heures notre Congrès fédéral CINOV, Cyril GERNEZ, Président de CINOV Hauts-de-France, a pris le temps de répondre à nos questions pour nous livrer son ressenti et vous souhaiter un excellent Congrès.
 

1.  Votre région accueille sur son territoire notre Congrès national, labellisé Rev3 : Comment s’est fait le choix de votre région ? Et pourquoi avoir décidé d’aborder la thématique de la REV3 ?

Tout est parti du constat que nous vivons, dans nos métiers du numérique, du conseil, et de l’ingénierie, de grandes mutations. Ces grandes transformations sont en relation directe et assez proches des mutations environnementales, écologiques et numérique qui sont portées par la dynamique REV3 de la région Hauts-de-France.

De ce constat est né assez naturellement le souhait d’organiser le Congrès fédéral dans la région. Nous avons posé candidature pour l’organisation du congrès 2019 de la fédération CINOV avec la volonté de réfléchir sur les enjeux de ces grandes mutations et sur la manière dont nos métiers peuvent être acteurs de cette troisième révolution industrielle (REV3).

Le choix de la région Hauts-de-France s’explique également par l’engagement fort, du réseau des CCI locales et de la Région, au développement de la dynamique REV3 et de l’économie du futur afin de valoriser les TPE/PME/Start-up qui œuvrent dans nos domaines.

L’objectif est également de rapprocher les futurs jeunes talents de nos métiers et entreprises. Une volonté qui s’est traduite par le lancement d’un rallye économique urbain « Sprint’Eco » à Arras le 14 mars dernier.

 

2.       Quels seront les principaux temps du Congrès ?

Le Congrès fédéral de cette année s’articule autour de 4 grands temps forts avec : des forums, véritables ateliers participatifs et retours d’expériences, autour de 3 thématiques phares : l’industrie du futur, la qualité de vie et les usages de l’habitat, les nouveaux modes de travail et d’organisation ; un marathon des bonnes idées : kaléidoscope de projets, réalisations et solutions innovantes dans les domaines des éco-matériaux et éco-solutions ; une restitution du Sprint’Eco porté et réalisé par des étudiants auprès d’une centaine d’entreprises arrageoise et qui a abouti à la réalisation d’une étude économique de terrain en un temps record dont les résultats seront dévoilés le 5 avril et donneront lieu à un business meeting entre étudiants et les entreprises accueillantes.

 

Et pour finir, l’intervention de 3 grands témoins en plénière pour comprendre et anticiper les impacts, enjeux et perspectives de la REV3 que sont : Olivier BABEAU, chroniqueur, essayiste, Président Fondateur de de l’Institut Sapiens ; Alain d’IRIBARNE, sociologue du travail, directeur de recherche au CNRS, Président du conseil scientifique d’Actineo (Observatoire de la qualité de vie au bureau) et Pierre GIORGINI, auteur-conférencier, Président-recteur de l'université catholique de Lille, des visites de sites et démarches exemplaires de la dynamique REV3 à Arras.

 

3.       À la veille de l’évènement, quel est votre ressenti ?

Naturellement, je suis fier de la tenue de ce Congrès fédéral dans la région Hauts-de-France et impatient de partager ce moment fédérateur avec l’ensemble des adhérents, des partenaires de la Fédération et des organismes institutionnels.

Des partenaires et des acteurs locaux avec qui nous travaillons depuis plus de 6 mois sur les réglages de ce qui sera, je l’espère, un congrès riche d’enseignements et de rencontres entre consœurs et confrères de toute la France.

Je me félicite également de l’accueil favorable que semble rencontrer la thématique retenue auprès de tous.

Cet événement, je pense, apportera également une belle visibilité à la région et aux futures actions que CINOV Hauts-de-France mettra en place à l’avenir.

Je souhaite donc à l’ensemble des participants un excellent Congrès 2019 à Arras.