7 article(s) consultable(s) pour 26 November 2018

Toilettage de la Convention collective des bureaux d’études

Les partenaires sociaux de la branche des bureaux d’études ont conjointement fait le constat d’une certaine désuétude du texte de la Convention collective de branche. En effet la recodification du code du travail de 2008 ainsi que les récentes réformes ont contribué à rendre obsolète un certain nombre de dispositions du texte.

Un groupe de travail paritaire s’est donc vu confier la mission d’actualiser le texte au regard nouvelles dispositions légales en vigueur. Cette mise à jour sera réalisée à droit constant.

CINOV attache une importance particulière à ce chantier qui doit permettre de faciliter la lisibilité du texte conventionnel, et donc de limiter les risques juridiques des entreprises découlant d’une application erronée.


L'innovation sociale au service du bien vieillir chez soi et dans la cité - Une initiative de Malakoff Médéric

  • logo habitâges malakoff médéric

Si le souhait de la majorité des français est de rester chez soi le plus longtemps possible, l’avancée en âge peut amener à réinterroger son lieu de vie et sa façon d’habiter. En effet, qu’il s’agisse du logement ou du quartier, l’habitat n’est pas toujours adapté, bien au contraire. Il peut :

  • être source d’isolement (52% des plus de 75 ans n’ont pas ou peu de contacts avec leurs voisins),
  • engendrer des difficultés financières (55% des plus de 60 ans en situation de précarité énergétique),
  • occasionner des chutes (seulement 5% des logements adaptés),
  • etc.

Pour répondre à cet enjeu, l’action sociale retraite de Malakoff Médéric vous invite à participer à l’appel à projet « HabitâgeS » afin de repenser et imaginer ensemble des habitats adaptés, économes et inclusifs, dans le respect des choix de vie des aînés et de leurs proches aidants.

Engagés pour nos aînés ?
Mobilisés en faveur d’une société plus solidaire et plus bienveillante ?
Vous œuvrez, à votre échelle, sur le champ du bien vieillir chez soi et dans son quartier ?

Participez à l'appel à projets "HabitâgeS : Ensemble réinventons l'habitat au service de nos aînés". 
Dépôt des candidatures du 19 octobre au 19 décembre (minuit).

Parce que les solutions de demain ne peuvent pas s'imaginer sans vous !
‍Pour candidater : http://www.malakoffmederic-habitages.com/


Le Moniteur Alsace-Lorraine -02/11/2018 "Le Plan du Gouvernement pour numériser les TPE"

Retrouvez CINOV dans Le Moniteur Alsace-Lorraine  du 02/11/2018. Le Plan du Gouvernement pour numériser les TPE.


Industrie-mag -16/11/2018 "Le Village Béton à Pollutec"

Du 27 au 30 novembre, le Village Béton sera présent au Salon Pollutec à Lyon, sous la bannière des Smart Systèmes en Béton...

Il rassemblera les experts de la filière béton : FIB, Cerib et CIMbéton et les principaux acteurs de l’Industrie du Béton, autour de leur engagement collectif en faveur de la gestion responsable de l’eau.

Lire la suite

http://www.industrie-mag.com/article18985.html


Construction Cayola - 16/11/2018 : "Le Village Béton revient au salon Pollutec"

 Les principaux acteurs et experts de la filière béton se sont une nouvelle fois donné rendez-vous sur le salon Pollutec, au sein du Village Béton. Cette année, c’est sous la bannière des Smarts Systèmes en Béton que la filière s’engage collectivement, pour une gestion responsable de l’eau. Lire la suite


CINOV à Pollutec

CINOV à Pollutec : Le BET spécialisé construction durable, réponse à la préservation des écosystèmes

Que seront demain les entreprises de conseil, de l’ingénierie et du numérique ; leurs modèles économiques face à ces transitions ? Par quelles innovations seront-elles portées ? Quelles mutations devront-elles surmonter ? Quel rôle majeur joueront-elles ? Ces challenges, CINOV y répond tout au long de l’année pour accompagner ses adhérents dans les nombreuses évolutions en cours et à venir. C’est aussi l’ambition que porte CINOV sur le salon Pollutec 2018 Hall 4 Allée K Stand 88, aux côtés de l’OPQIBI du 27 au 30 novembre 2018.

A l’occasion de ce rendez-vous dans la capitale des innovations environnementales, les conférences que nous proposons illustrent les réflexions à l’œuvre.

 

Tour d’horizon des sujets programmés :

- L’innovation du Label E+C- dans l’éco-construction : 2ième étape du tour de France 

- La Performance environnementale 

- La bonne gestion des déchets du Bâtiment

- L’économie circulaire et territoires Outre-Mer

- Concertation citoyenne et acceptabilité sociétale

- La restauration écologique

- Les enjeux de la biodiversité dans l’aménagement

- L’audit énergétique de qualité et indépendant dans l'industrie  

CINOV est également partenaire des conférences de l’OPQIBI. Ces dernières démontrent combien La fédération est au carrefour de métiers complémentaires de la prestation intellectuelle et de l’actualité technique et règlementaire en dialogue avec nos partenaires, institutionnels ou industriels.

Pour nos adhérents répartis sur toute la France et dans les Outremers, c’est aussi l’occasion de rencontrer les équipes CINOV !

 

CODE D’INVITATION CINOV : NFV8


 A propos de CINOV

 80 000 entreprises, 110 milliards d’euros de Chiffre d’Affaires, c’est 840 000 collaborateurs pour relever le défi français de la compétitivité et de l’emploi.  CINOV  est une fédération patronale représentative de 10 syndicats et 15 chambres régionales des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l'ingénierie et du numérique.

CINOV est membre fondateur et administrateur des principaux organismes nationaux et internationaux : les confédérations nationales CPME et UNAPL, les fonds d’assurance formation FAFIEC et FIF.PL, les organismes de qualification OPQIBI et OPQCM et les fédérations internationales et européennes FIDIC et EFCA.

La Fédération CINOV est également administrateur-fondateur de l’IPTIC (Institut de Promotion des Techniques de l’Ingénierie et du Conseil), administrateur de l’IDCE (Institut pour le Développement du Conseil d’Entreprise) et de l’OPIIEC (observatoire paritaire).

www.cinov.fr

 

 


Pollutec 2018 : La transition écologique et solidaire à l’épreuve de la gouvernance collective : économie circulaire et acceptabilité sociétale. Retours d’expérience

La transition écologique et solidaire ne se fera pas sans « le bas ». Si l’État doit donner les grandes orientations et apporter des moyens collectifs, ce sont les territoires décentralisés, d’une part, et, dans ces derniers, les acteurs locaux, citoyens, agriculteurs, artisans, entreprises, organisations diverses… qui sont en capacité de transformer concrètement les modes de vie et de travail.

Le retour d’expérience de l’ESAIP insiste sur la conviction qu’il y a une nécessité à faire partager les synergies dans le domaine de la gestion des déchets et de leur valorisation en termes énergétiques. Ce partage suppose que soit développés une confiance commune et un soutien mutuel des partenaires.

Celui d’Acceptables Avenirs consiste en cette autre conviction que la légitimité d’un projet se construit en tenant compte des spécificités du territoire et des attentes de ses habitants. Le potentiel d’acceptabilité sociale d’un projet est différent selon le territoire dans lequel il s’implante. Évaluer ce potentiel en amont de la mise en œuvre du projet offre au porteur de projet l’opportunité de répondre efficacement aux besoins du territoire pour une meilleure adéquation de son projet aux enjeux locaux.

De leur côté, Apygec et ésope font le constat que cette confiance et ce potentiel d’acceptabilité ne doivent pas être simplement présumés, voire évalués (bien que cette évaluation soit indispensable), mais doit être construite avec tous les acteurs locaux (ou le plus grand nombre possible d’entre eux).

Ce qui permet de concilier tous les facteurs de réussite évoqués ici est l’existence d’une gouvernance collective. Celle-ci ne se contente pas de demander leur aval aux acteurs impliqués après que les décisions fondamentales aient été prises, après que la forme du projet ait été fixée. C’est dès l’amont du projet que doit être engagé le débat autour de ce que doit être le projet, de ce qu’il peut être également. C’est tout au long de ce projet que doivent être évalués les qualités, les défauts, les dérives et apportées les corrections de trajectoire nécessaires.

Les intervenants, Claire Fischer (Esaip), Sarah Camguilem, bureau d’études  Acceptables Avenirs, Gérard Descamps Groupement Bureau d’études Apygec/esope et Philippe Baron, porteur de projet ENR mode participatif, apporteront chacun un témoignage en retour d’expérience d’un management de projet collaboratif avec un ensemble de parties prenantes de l’économie circulaire.

Les intervenants sont présents sur le stand 4-Ka88 du salon de l’exposant CINOV pour répondre à tout questionnement de visiteurs de Pollutec sur les démarches collaboratives mises en œuvre.

 

Claire FISCHER
Directrice Déléguée Campus Méditerranée
Enseignant-chercheur en Prévention des risques
+33 (0)6 11 34 27 55

Sarah Camguilhem
Ingénieure R&D Sociologie
Acceptables Avenirs
20, rue Hermès
31520 Ramonville-St-Agne
0637022298
https://acceptablesavenirs.eu/  
https://twitter.com/AAvenirs 
https://www.linkedin.com/in/philippevervier-aa/ 

Gérard DESCAMPS
APYGEC
Adour Pyrénées Garonne Environnement Etudes et Conseils
6, Impasse Pablo Picasso
65310 ODOS
Tél : 05 62 32 56 52
Portable :  06.82.94.85.35
e-mail :
Adresse site internet Apygec : http://amo-environnement.com/

Philippe Baron
Chef d’exploitation agricole
SCEA Mathiou
32300 Loubersan
Portable : 06.16.37.37.79
e-mail :