Martina Kost, désignée pour animer le GT Audit énergétique

Dirigeante du bureau d'études B4E, Martina Kost a récemment été désignée pour animer le GT Audit Énergétique.


  • Pouvez-vous nous présenter le GT Audit énergétique ?

L’exercice des audits énergétiques sont régis par des textes réglementaires (arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d’application de l’audit énergétique). Le contexte actuel ne permet de garantir des conditions d’exercice saines et qualitatives pour les acteurs de la filière. Ces audits concernent les domaines du bâtiment, l'industrie et le transport. Nous avons créé un groupe intersyndical, ouvert et agile pour la défense des prestataires indépendants.

 

  • Quelle est la feuille de route du GT ?

Nous nous sommes fixés 4 objectifs principaux :

1. Proposer des modifications concrètes de l’arrêté du 24 novembre 2014 afin d’améliorer la qualité des audits et les conditions d’exercice de la profession.

2. Affirmer la pertinence d’une prestation indépendante et impartiale

3. Promouvoir les prestations de qualité technique

4. Devenir leader d’un regroupement d’acteurs et l’interlocuteur privilégié des décideurs publics

 

  • Quels sont les enjeux liés à l’audit énergétique?

Qualité et indépendance, les deux piliers de l’audit énergétique sont aujourd’hui menacés.  Pour CINOV le couple INDEPENDANCE-QUALITE fait partie de la charte déontologique à laquelle adhérent tous ses membres. Aujourd’hui, la multiplication de pratiques déloyales (prestations de moindre qualité, à moindre coût) fait peser sur la filière une menace en termes de marché, d’emplois et de perte d’un savoir-faire technique enrichie au fil du temps. Pour ces prestations au rabais,  la qualité n'est plus celle espérée par les pouvoirs publics.

 

  • Comment les acteurs de CINOV peuvent-ils y répondre ?

 Par un travail en commun, en associant des prestataires indépendants au sens large. Le GT Audit énergétique sera force de proposition auprès des décideurs publics.