Bien récupérer après un effort intense – article rédigé par Harmonie Mutuelle

  • recuperer-effort-physique-harmonie-mutuelle

© iStock-Harmonie Mutuelle

Qu’il s’agisse d’une activité sportive, de loisirs ou professionnelle, un effort physique important nécessite une période de récupération destinée à recharger ses batteries afin d’affronter de nouvelles épreuves physiques. Mais récupérer ne se limite pas à observer un repos. Bien au contraire. Explications.

 

Rien de tel qu’un effort physique éprouvant, sportif, de loisirs ou professionnel pour mettre à plat l’organisme. Des effets réversibles, d’autant plus rapidement que les six premières heures après l’effort sont mises à profit.

 

Les effets de l’exercice

De nombreuses modifications ont lieu dans l’organisme après un effort intense, a fortiori en ambiance chaude. On constate en effet :

·         un état de déshydratation ;

·         une accumulation d’acide lactique, ou lactates, qui expose aux crampes, aux courbatures, aux tendinites et aux blessures musculaires ;

·         un appauvrissement en fer, responsable d’une fatigue et d’une anémie si le déficit est chronique ;

·         un épuisement des réserves énergétiques musculaires qui va se traduire par une fatigue et une moindre tonicité ;

·         un déficit en sels minéraux (sodium, potassium, magnésium…) et en oligoéléments, du fait de la sudation notamment ;

·         une baisse de l’immunité, propice aux infections.

 

De l’effort pour éliminer les toxines…

Curieusement, sitôt l’effort terminé, il faut effectuer un retour au calme par une récupération active qui consiste à marcher, trottiner, nager ou faire du vélo d’appartement, et ce, de façon très modérée pendant dix à vingt  minutes. Une récupération qui accélère l’élimination des lactates qui vont servir de carburants pour cet effort modéré, permettant ainsi de limiter la survenue de crampes et de courbatures.

 

… et lutter contre le stress

Récupérer activement permet également de mettre en route le système nerveux dit « parasympathique » qui concourt à la mise au repos de l’organisme et qui va s’opposer à la production des hormones du stress, comme l’adrénaline.

 

Prévention

Pour mieux récupérer, il faut aussi :

·         boire beaucoup dans les heures qui suivent, en choisissant des eaux riches en bicarbonates pour lutter contre les lactates ;

·         manger des aliments riches en sucres simples, ainsi que des yaourts ou du fromage blanc qui  contiennent du bifidus (de la famille des probiotiques, bactéries aidant à la digestion) favorisant la récupération ;

·         éviter les aliments gras ou riches en protéines (viandes, œufs…), l’alcool, le café et le thé.

Découvrez d’autres conseils pratiques sur www.harmonie-prevention.fr et l’offre de prévention et qualité de vie au travail d’Harmonie Mutuelle sur www.lasantegagnelentreprise.fr.

 

 Pour en savoir plus sur l'activité physique: