31 article(s) consultable(s) pour October 2017

La cigarette électronique – article proposé par Harmonie Mutuelle

  • harmonie mutuelle addictions tabac cigarette électro

© iStock-Harmonie Mutuelle

Depuis son arrivée dans notre pays en 2012, la e-cigarette, ou « vapoteuse », serait utilisée quotidiennement par 1 à 2 millions de Français. Selon certains, elle permettrait de réduire, voire stopper, la consommation de tabac. Mais aucune étude scientifique ne permet encore de l’affirmer, ni de garantir qu’elle ne présente aucun risque pour la santé à long terme.

 

La e-cigarette est un dispositif électronique qui fonctionne avec une batterie : elle permet de chauffer un liquide jusqu’à produire une « vapeur » qui ressemble à la fumée d’une cigarette. Ce liquide peut être aromatisé, et contenir ou non de la nicotine.

 

Vapoter comporte-t-il des risques ?

Il n’y a pour l’instant aucune certitude scientifique sur le long terme. Ce que l’on peut affirmer, c’est qu’une cigarette classique contient plus de 4 000 substances toxiques, dont certaines sont cancérigènes. Par ailleurs, le monoxyde de carbone et les particules fines dégagés lors de la combustion du tabac sont les principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Ces substances ne sont pas significativement présentes dans la vapeur d’une e-cigarette. Cependant, cette vapeur est composée à 95 % d’un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale, et de parfums de synthèse, dont on ignore les effets à long terme sur la santé. Dans la grande majorité des cas, il y a aussi de la nicotine, dont on sait qu’elle est responsable du mécanisme de dépendance physique et qu’elle a des effets sur le fonctionnement du cerveau.

En l’état actuel des connaissances, on pense que la e-cigarette est beaucoup moins dangereuse pour la santé que la cigarette classique, mais on ne peut pas affirmer qu’elle est totalement dénuée de risques à long terme. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé déconseille son utilisation.

 

La e-cigarette permet-elle d’arrêter de fumer ?

La e-cigarette n’est officiellement pas considérée comme un produit de substitution au tabac. C’est pourquoi les pharmacies n’ont pas le droit d’en vendre. Certains tabacologues, grâce au retour d’expériences de leurs patients considèrent que la e-cigarette permet de diminuer, voire de stopper la consommation de tabac, sans qu’il y ait de phénomène de manque. Selon les études les plus récentes, les doses de nicotine délivrées par les vapoteuses actuelles s’avèrent en effet efficaces pour contrer les envies impérieuses de fumer.

Mais d’autres spécialistes estiment au contraire que la e-cigarette entretient la dépendance gestuelle et qu’elle ne permet pas toujours de contrôler la dose de nicotine délivrée. Ils déconseillent donc son utilisation dans le cadre d’un sevrage tabagique. D’autant qu’il existe une variété importante de substituts nicotiniques dont l’efficacité a été prouvée par des études scientifiques (patchs, gommes à mâcher, spray…).

 

E-cigarette et lieux publics

Depuis le 1er octobre 2017, l’interdiction de vapoter a officiellement été étendue aux espaces de travail collectifs, aux transports en commun et à tout établissement qui accueille des mineurs.  Sont ainsi concernés les "locaux recevant des postes de travail situés ou non dans les bâtiments de l’établissement, fermés et couverts, et affectés à un usage collectif, à l’exception des locaux qui accueillent du public" (décret issu de la loi santé du 26 janvier 2016). 

 

Découvrez d’autres conseils pratiques sur www.harmonie-prevention.fr et l’offre de prévention et qualité de vie au travail d’Harmonie Mutuelle sur www.lasantegagnelentreprise.fr

Pour en savoir plus sur les addicitions, et les risques en entreprise :


Raphaël Méry, "ce qui compte beaucoup, c'est la personnalité"

  • raphaël méry ascaudit

À seulement 29 ans, Raphaël Méry est responsable technique énergie en Île-de-France pour Ascaudit, une PME spécialisée en ingénierie technique du bâtiment. Il manage déjà trois collaborateurs. Retour sur son évolution express.

 

Originaire de Normandie où il a grandi dans une famille aisée, Raphaël Méry était un élève « moyen », sans objectif professionnel défini, « même si je voulais travailler dans la technique parce que j’aimais beaucoup les sciences. » Résultat, après avoir obtenu un Bac STL, Sciences et Technologies de Laboratoire, il part au Mans suivre un DUT de Mesures Physiques, une formation orientée sur les sciences appliquées : physique, chimie, optique… Avec beaucoup de travaux pratiques. 

Voulant s’orienter dans le domaine de l’énergie/environnement, il intègre ensuite l’École d'ingénieurs en génie des systèmes industriels de La Rochelle et effectue un stage en Normandie dans la construction et la modélisation de maisons individuelles. « C’est ce stage qui m’a orienté vers le bâtiment », explique Raphaël Méry.

 

Un cursus en France et à l’étranger

 

Le jeune homme part ensuite six mois au Brésil, à Belém en Amazonie, suivre des cours sur l’environnement : dépollution des eaux, études des impacts environnementaux… Un séjour marquant. « Ce voyage m’a offert une ouverture sur le monde qu’un jeune ne possède pas forcément. Être lâché dans un pays totalement différent, c’est vraiment très enrichissant sur les plans de la compétence et de la débrouille… »

De retour en France, il effectue son stage de fin d’études chez Ascaudit, une entreprise de 120 collaborateurs spécialisée en ingénierie technique du bâtiment : audits énergétiques, assistance à la maîtrise d’ouvrage… « Ça m’a beaucoup plu. Ils m’ont embauché en juin 2013 comme ingénieur thermicien et, aujourd’hui, je suis responsable technique énergie Île-de-France. »

 

Expert, manager et communicant

 

Le jeune normand bénéficie de la forte croissance de la PME : « Il y a trois ans, nous étions 4 salariés au service Énergie dans le secteur « Bâtiments ». Maintenant, nous sommes une vingtaine ». La plupart sont de jeunes ingénieurs thermiciens, recrutés suite à un stage ou en première embauche après leurs diplômes.

Raphaël Méry gère une équipe de 3 personnes, qui devrait bientôt s’agrandir. « Je dois être capable d’encadrer, donner une impulsion, des directives… » Tout en étant polyvalent dans un métier très varié : audit énergétique, réalisation de maîtrise d’œuvre, assistance de maîtrise d’ouvrage en chaufferie, études techniques… Des fonctions où il doit aussi faire preuve d’assurance. Pas toujours évident… « Quand vous pratiquez par exemple l’audit énergétique d’un immeuble (gains énergétiques, amélioration du confort des habitants, conservation de l’esthétique…) et que vous vous retrouvez devant 150 personnes réunies en assemblée générale, c’est un peu stressant. Mais ça se travaille et aujourd’hui, je suis de plus en plus à l’aise. J’ai davantage confiance en moi dans ce type de situation. »

C’est d’ailleurs son message aux plus jeunes : « En plus du cursus, ce qui compte beaucoup, c’est la personnalité, le dynamisme. Il faut communiquer pour éviter les problèmes, savoir s’exprimer, demander de l’aide… »


Augmentation de l’abondement du CPF


Le compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne de se former tout au long de sa vie professionnelle. Il s’agit d’un compte d’heures de formation disponibles alimenté chaque début d’année en fonction des heures travaillées l’année précédente (24h par an pour un temps plein dans la limite de 120h puis 12h par an jusqu’à 150h)

 

Il est destiné à financer des formations certifiantes (sanctionnées par un diplôme).

Chaque année, le Fafiec peut décider d’abonder le solde d’heures du CPF des salariés pour encourager leur départ en formation.

Depuis le 1er octobre dernier, le dispositif est particulièrement incitatif : dorénavant, le Fafiec abonde les droits des salariés à concurrence des heures de CPF manquantes.

 

Ainsi, le Fafiec participe aux coûts pédagogiques dans la limite de 55 € HT maximum par heure de formation à l'exception :

– des formations en langues (hors français et langue des signes), dans la limite de 35 € HT par heure

– de l'accompagnement d'une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), dans la limite de 100 € HT par heure

– des bilans de compétences (dans la limite de 1 750 € HT)

 

Une indemnisation complémentaire des frais de salaire est possible, pour les heures réalisées sur le temps de travail

– 12 € HT par stagiaire et par heure

– plafonné à 50% du total pris en charge par le Fafiec (frais pédagogiques + frais annexes)

 

Pour plus d’informations, cliquez ici.


Promotion de nos métiers par FemmesTech dans le cadre de la fête de la science

    • Conférence savante Banlieue FEMMESTECH
    • femmes tech savante banlieue
  • Précédent
  • Suivant

Lors de la 17e édition de Savante Banlieue (Universités Paris 13 et Paris 8) FemmesTech, portée par Martina Kost, a tenu un stand et animé deux conférences passionnantes qui ont donné aux jeunes femmes (et hommes) envie de s’investir dans des secteurs professionnels techniques.

 

Enthousiastes, les intervenantes, travaillant toutes dans des domaines techniques, ont à cœur de transmettre leur passion et de démystifier les filières techniques afin d’aider les jeunes femmes à s’orienter vers ces filières qu’elles n’osent pas investir.

Un succès ! Plus de 400 jeunes ont suivi les conférences et jeunes femmes et jeunes hommes se bousculaient autour du stand pour discuter avec les professionnels.

 

« Au lycée, les profs me disaient que j’avais un profil d’interprète parce qu’on parlait allemand dans ma famille, mais j’ai préféré intégrer un IUT de génie mécanique et productique. J’étais la seule femme sur 70 élèves et là, on m’a expliqué que j’aurais plus ma place dans le social … »

 

« Je n’ai pas une journée qui ressemble à une autre. Je peux être en réunion avec les entrepreneurs, les architectes, ou à un comité de pilotage avec des élus pour définir des orientations sur les projets, à mon bureau pour corriger des plans de sécurité ou sur un chantier. Ce que j’aime, c’est la diversité de ce que je fais. Je suis comme un traducteur, je dois être en capacité de comprendre un problème d’électricité dans un bâtiment et de l’expliquer à un élu ou un décideur. »


La Lettre du Management Immobilier n° 781 du 25 octobre 2017 par APOGÉE


Journée Thématique CINOV Construction/Infra/Coordination - 23 novembre 2017 à Paris

  • jt 23 nov

INVITATION
Journée thématique
"Constats et enjeux sur nos métiers : les clefs pour réussir"

Le 23 novembre à Paris

Les syndicats CINOV Construction, CINOV Infrastructures et Environnement et CINOV Coordination organisent une Journée Thématique à Paris :

Constats et enjeux sur nos métiers :
Les clefs pour réussir

 

Programme du Jeudi 23 Novembre

 

9h00 : Accueil

9h30 : Introduction

9h45-11h45 :

Prospectives sur l’avenir de la profession – Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS
• Les enjeux et l’’organisation future des bureaux d’études - Alain d’Iribarne – Sociologue du Travail – Directeur de recherche au CNRS

Table ronde sur l’avenir de nos métiers – Xavier Piccino – Ancien Directeur de Cabinet de Martine Pinville en charge de l’artisanat

11h45-12h30 : Intervention de nos partenaires – Présentations des nouveaux produits E+C-

12h30 – 14h00 : Déjeuner

14h00- 16h30 :

• Le chef d’entreprise, manager au quotidien – Relation entre générations – Solange Briet – Dirigeante du cabinet Solange Briet  
• L’évolution des lois sociales – Sabine Kervern – Avocate en droit social

• Embauche d’un salarié : l’essentiel des obligations de l’employeur – Sandrine Zabulon – Service Social CINOV

16h30-17h00 : Conclusion

 

Ce programme est susceptible d'être modifié.

 

Salle Léonard de VINCI
4 avenue du recteur Poincaré
75016 PARIS
De 9h00 à 17h00

 

 

 JE M'INSCRIS A CETTE JOURNÉE*

  • jt 2311 partenaires

Retour sur l'Atelier Mesure Étalonnage autour de l'audit énergétique au CETIAT à Villeurbanne le 9 octobre 2017

  • CINOV Industrie atelier mesures lyon

CINOV Industrie, représenté par Martina Kost, a organisé avec l’ATEE et le Cetiat (avec le concours de l’Ademe) un atelier sur la mesure et l’étalonnage autour de l’audit énergie – un succès, l’atelier a affiché complet.

C’était une première pour rapprocher les prestataires et les constructeurs / distributeurs de matériel de mesure et le succès de cette première permettra d’enchaîner avec d’autres manifestations de ce type.

Dans le programme, on a encouragé la présentation sur la qualité de courant. Nos spécialistes sont convaincus qu’il s’agit d’un grand absent dans les audits – et pourtant il s’agit d’un des éléments les plus importants pour l’usine du futur.

Pour beaucoup c’était une découverte, pour d’autres une perception de nouveaux appareils de mesure.


Constructioncayola.com - 23 octobre "Le bruit fait salon"

Du 27 au 29 novembre prochain se tiendront à Paris les 8e Assises nationales de la qualité de l’environnement sonore. Au programme de nombreux ateliers touchant au domaine de l’acoustique dans les logements, la construction et dans l’aménagement urbain. Lire la suite


Constructioncayola.com - 23 octobre "Que faire avec le bruit ferroviaire?"

Les 8e Assises nationales de la qualité de l’environnement sonore, qui se tiendront à Paris du 27 au 29 novembre prochain, aborderont la problématique du bruit ferroviaire. Lire la suite


Julien Mercier, nouveau président CINOV Auvergne

  • julien mercier cinov auvergne

Le Conseil d’Administration de CINOV Auvergne a élu Julien Mercier comme nouveau président de la région le 10 octobre 2017. Il succède à François Bray.

Adhérent de CINOV Construction et IT, Julien Mercier dirige depuis 3 ans le bureau d’études IM-PACT dont les activités s’organisent autour des domaines de l’Assistance et le Management de Projet BIM. Il est également membre du CA Construction et du GT BIM.

Julien Mercier souhaite que le CINOV Auvergne soit un interlocuteur privilégié auprès des adhérents en ce qui concerne les sujets d’actualités qui impactent le quotidien des bureaux d’ingénierie.

CINOV Auvergne doit également être un acteur influent, afin de défendre les intérêts de la profession.


Echosdunet.net - 19 octobre : "Un site pour aider face à la cybermalveillance"

Action contre la cybermalveillance (ACYMA) et l'Etat français ont lancé le site Cybermalveillance.gouv.fr pour aider les victimes de malveillance sur Internet et mettre en relation avec les spécialistes et organismes compétents proches de l'adresse des victimes. Lire la suite


Forbes.fr - 18 octobre "Cybermalveillance, Le Site Officiel Pour Lutter Contre Les Cyberattaques"

Les particuliers, les petites et moyennes entreprises (PME) et les collectivités ont désormais une plate-forme vers laquelle se tourner en cas de cyberattaque ou d’incident informatique. Cybermalveillance.gouv.fr est déployé sur l’ensemble du territoire ce mardi 17 octobre par le secrétaire d’Etat au numérique, après une phase de test réalisée dans les Hauts-de-France. Lire la suite


Caissesdesdepotsdesterritoires.fr - 18 octobre : "Pour les PME et collectivités, un nouveau dispositif d'assistance face à la cybermalveillance "

Depuis le 17 octobre, la plateforme cybermalveillance.gouv.fr est accessible sur l'ensemble du territoire, après quelques mois d'expérimentation dans la région Hauts-de-France. Porté par le GIP Acyma, lancé par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), le portail s'adresse aux TPE, PME et collectivités locales qui se trouvent parfois démunies face aux cyberattaques. Il permettra de mettre en lien ces structures avec des prestataires locaux et de dresser des statistiques sur les attaques portées aux administrations et entreprises des territoires. Lire la suite


Rencontre régionale CINOV Rhône-Alpes le lundi 20 novembre

  • rencontre régionale cinov rhone alpes isles d abeau

Rencontre Régionale Exceptionnelle le Lundi 20 novembre 2017 à L’Isle d’Abeau dès 15h 

CINOV Rhône Alpes, en partenariat avec le Groupe VICAT qui fête cette année les 200 ans de la découverte du Ciment, vous propose une rencontre régionale exceptionnelle avec la visite des laboratoires VICAT 

 

Au programme  :

  • 15h - 16h30 : Visite par groupes à constituer sur place de 3 lieux 
    • le Show-room, 
    • le laboratoire Mécanique 
    • le Laboratoire Chimie 

 

  • 16h30 - 18h : Rencontre avec les responsables d’opération VICAT autour de plusieurs thématiques 
    • La prescription des produits/services/solutions
    • l'innovation et les produits nouveaux
    • les implications autour des nouveaux projets en construction et en aménagement

 

 

  • 20h -21h : Apéritif de clôture et d'échanges

 

Attention, les places sont limitées et l’inscription est obligatoire :

Je m'inscris à la rencontre régionale CINOV Rhône-Alpes 

 

Penser à imprimer l’inscription, elle vous sera demandée à l’entrée du site.


Pascal Jaton, nouveau président de CINOV Coordination

  • pascal jaton

Le Conseil d’Administration de CINOV Coordination a élu Pascal Jaton comme nouveau président du syndicat, le 6 Avril 2017.

Pascal Jaton, de Formation Economiste de la Construction, dirige depuis 25 ans le bureau d’études IPCS dont les activités s’organisent autour des domaines de l’Ordonnancement Pilotage Coordination et Coordination Sécurité et Protection de la Santé en Ile de France.

Pascal Jaton a l’ambition de poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années en favorisant la valorisation de nos métiers et de ses adhérents, poursuivre et pérenniser les relations avec les institutionnels.


Managez-vous ! Ou managez-vous ?

  • site photo carine fontaimpe

Managez-vous ! Ou managez-vous ?

 

Cette thématique, pour nous intervenants en accompagnement du changement, est enthousiasmante, et d’autant plus que nous y voyons une double entrée, l’injonction personnelle : « managez-vous ! » et le questionnement « managez-vous ? ».

 

L’évolution du contexte économique, l’internationalisation, le changement des besoins et des exigences des individus rend la mission de manager très complexe. Aujourd’hui, manager ne veut plus dire seulement contrôler et diriger mais également motiver et impliquer ses collaborateurs.

 

L’acte de « manager » nécessite de travailler à plusieurs niveaux : sur soi et avec son équipe dans un but de développement des structures.

 

Le travail sur soi : « Managez-vous ! »

 

Tout commence par le manager lui-même : « êtes-vous conscient de l’impact de votre mode de management sur le comportement de vos collaborateurs ? ».  Notamment, l’ambiance de travail, la motivation, la cohésion au sein de l’équipe, ces éléments sont  des indicateurs qu’un manager doit interroger au quotidien. Un équilibre entre ces trois indicateurs contribue à une meilleure reconnaissance de l’identité professionnelle, fondée sur les compétences de son équipe et des personnes, mais également à une consolidation des liens sociaux et d’estime mutuelle. Tout cela développe et maintient  l’efficacité et la réussite des collaborateurs.

 

Soyez effectivement attentif si vous être confronté à la problématique suivante : « J’ai fait des dizaines de formations en management. Je trouve cela passionnant mais revenu dans la réalité et le quotidien les vieilles habitudes reviennent. Les formations en management ne servent à rien !». C’est l’indice qu’un accompagnement moins vertical et plus individualisé que la formation est nécessaire !

 

La prise de conscience commence quand je reconnais avoir le choix de mes comportements (dans notre exemple faire ou faire-faire) et que j’accepte ma propre responsabilité dans le climat dans mon entreprise. Elle permet de se prendre en main et se dire que nous avons besoin d’être accompagné. L’accompagnement peut être de la formation, du mentorat, du coaching ou de la thérapie. A chacun de choisir l’accompagnement, ou les accompagnements, qui lui correspond et qui va lui permettre de travailler sur son besoin spécifique.

 

Les changements en formation sont (sauf exception) exclusivement des changements de comportement voire de capacité. En coaching et en thérapie, le travail sur soi peut conduire à atteindre des changements de croyances voire de valeurs et donc à un changement durable.

Dans le domaine du coaching et de la thérapie, vous devez en revanche porter attention à bien choisir votre professionnel. La signature d’un contrat formalisé, la formation certifiante et l’adhésion du professionnel à une charte déontologique et/ou à une fédération ou une association professionnelle, un travail centré sur un ou des objectifs, facilitent le choix. N’oubliez jamais que l’objectif déontologique de tous ces professionnels reste d’accompagner leur client vers l’autonomie.

 

Alors comment se manager soi-même ? Ce travail de prise de recul et de posture est souvent effectué en coaching professionnel individuel car il s’agit de savoir-être dont la transmission est difficilement possible en formation (comme nous l’avons vu plus haut). Il ne s’agit pas de comprendre des concepts mais bien de les intégrer et de les mettre en œuvre de façon consciente.

La question nous est souvent posée de savoir si le savoir-être s’apprend. La réponse est oui ! Si vous êtes prêt à vous remettre en question et à vous confronter à ce que vous êtes réellement. Cette transformation est possible avec un accompagnement de type coaching.

 

 

La construction de votre collectif de travail : « Managez-vous ? »

 

Ayant pris toute la dimension de votre  rôle et des enjeux de votre fonction (de manager et de dirigeant), vous pouvez devenir le coach de votre équipe. Vous devenez ainsi un véritable levier de la performance individuelle et collective de votre structure.

 

Pour ce faire, il y a des outils et des techniques managériales, qui permettent de mener ses équipes vers l’excellence et vers les objectifs fixés. Le contexte actuel entraine une mutation des modes de management. La  mobilisation des équipes sur le sens de leur travail et sur leur engagement reste un véritable levier d’efficacité. Le management du XXIème  siècle propose tout un arsenal de techniques en « co » : co construction, co création, co responsabilisation… .

Au-delà du phénomène de mode, nous avons là un véritable mouvement de fond, qui correspond à la volonté des individus de devenir acteurs dans la société alors qu’ils ont tant de mal à devenir acteur dans l’entreprise qui les emploie.

Ce hiatus, est selon nous, l’expression et l’illustration de ce qui se passe dans des périodes de transition où coexistent différents modèles.

 

Selon l’étude internationale sur la fonction RH « IBM Global CHRO Study 2010, les  trois axes majeurs qui doivent concentrer les efforts des entreprises sont les suivants : « former des leaders créatifs, mobiliser leurs ressources humaines rapidement et avec souplesse, et capitaliser sur l’intelligence collective. »

 

Ne sous-estimons pas la nécessité d’innovation managériale pour passer le cap des changements qui nous attendent et cela ne se fera pas sans l’adhésion de nos collaborateurs.

 

Décloisonner, et s’ouvrir à d’autres façons de faire, gagner en agilité afin de faire face aux changements avec de moins en moins de difficultés, sont nos enjeux d’aujourd’hui. Eprouvez les modèles, rendez-les vivants, adaptez-les à votre organisation. Ce que nous savons aujourd’hui c’est que le prêt-à-consommer en termes d’organisation et de méthodes de management est un leurre, certes séduisant, mais reste du prêt-à-penser qui ne sera pas forcement adapté à votre structure. Alors résistez à la facilité et confrontez-vous à votre collectif de travail pour créer VOTRE organisation et… managez !

 

 

Carine Fontaimpe, Facil'T, adhérente CINOV Conseil en management


Le régime de la Garantie Sociale des Chefs et dirigeants

Membre de CINOV ? N’attendez pas pour souscrire à la Garantie Sociale du Chef d’entreprise ou du mandataire social


Lorsque l’on crée ou reprend une activité, on n’imagine pas qu’un jour l’on puisse avoir recours à une assurance chômage. Or, en 2016, plus de 55 000 chefs d’entreprise ou mandataires sociaux ont dû liquider leur entreprise, ont été révoqués ou non-reconduits de leur mandat, ou ont fait face à une fusion avec une autre société, se retrouvant ainsi dans une situation de chômage.


Ce constat amer incite le gouvernement à travailler sur l’extension de l’assurance chômage sur les indépendants et les chefs d’entreprise. Or, savez-vous que par votre adhésion à un syndicat de CINOV, vous pouvez déjà souscrire une assurance privée contre le chômage, via la GSC ? Cette Garantie Sociale des Chefs d'entreprise a été créée en 1979 par le Medef et la CPME, rejoints par l'U2P. Pour y avoir droit, il faut être adhérent à une organisation patronale.


Pour cela, vous devez remplir certaines conditions qui s’appliquent :

  • Pour vous, en tant que dirigeant ou mandataire social

- Vous devez avoir moins de 60 ans

- Vous ne devez pas être titulaire ou susceptible de bénéficier d’une pension d’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie

- Vous ne devez pas être titulaire d’une pension de retraite au titre de l’activité couverte par la convention

  • Pour votre entreprise

- Elle doit être inscrite au RCS et/ou au répertoire des métiers pour les artisans

- Elle ne doit pas faire l’objet, lors de l’affiliation de difficultés économiques ou financières

- Elle doit appartenir ou être ressortissante d’un syndicat patronal adhérant à l’association GSC (dont CINOV)

 

Pour tout renseignement, contactez-nous à :


Stress : quand les nouvelles technologies de l’information s’en mêlent – article proposé par Harmonie Mutuelle

  • cinov harmonie mutuelle stress

© iStock-Harmonie Mutuelle

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) ont apporté de réels bénéfices professionnels. Mais être joignable à toute heure, répondre dans la seconde à ses mails ou aux SMS ou s’adapter régulièrement à de nouveaux logiciels peut générer du stress. C’est le « technostress ». Pour autant, on peut utiliser les NTIC à bon escient sans en devenir esclave. Mode d’emploi.

 

Des raisons d’être « technostressé »

Les NTIC ont profondément transformé le monde du travail. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Ces NTIC « chronophages » amènent également à travailler de façon discontinue en interrompant sa tâche pour d’autres, pas nécessairement plus urgentes. Se replonger dans son travail nécessite alors un réinvestissement, autrement dit une charge mentale supplémentaire. Autant de dispersions et de parasitages qui risquent de faire naître une insatisfaction (sensation du travail mal fait), des erreurs (travail sous « tension »), sans parler de la perte de temps, autant de situations fréquemment retrouvées dans le stress chronique.

 

Quand l’écran rend dépendant

Certains passent des heures devant l’écran. Rien d’anormal lorsqu’il s’agit de l’activité professionnelle. En revanche, chez soi, mieux vaut ne pas en rajouter avec les jeux en réseau par exemple et se fixer des limites de temps à ne pas dépasser. Pour bien dormir, quittez votre ordinateur 1 à 2 heures avant de vous coucher.

 

Dites stop aux e-mails incessants

En moyenne, un cadre reçoit ou émet 150 mails par jour, soit un message toutes les 4 minutes. Alors comment résister à la « dictature » de l’émetteur et limiter les interruptions de travail, tout en répondant dans un délai raisonnable.

 

La messagerie mobile, une autre façon de faire le tri

Fixez-vous des règles strictes d’utilisation de votre téléphone mobile. Vous devez rédiger ou lire ? Vous êtes en réunion ou en week-end ? Vous accomplissez une tâche urgente ou qui réclame de la concentration ? Alors mettez votre mobile en sommeil, consultez votre messagerie et rappelez vos interlocuteurs au moment opportun. Votre entourage appréciera votre écoute et vous serez plus efficace et concentré sur une seule tâche à la fois.

 

Conseils pratiques :

Limitez l’ouverture de votre messagerie : 2 à 3 fois par jour, aux moments où vous êtes le plus disponible. Et pour éviter les relances, prévoyez un message automatique de réponse.

Établissez des priorités en créant des procédures de tri (selon l’importance ou l’urgence) et de destruction automatique des mails inutiles. Insistez auprès de vos contacts pour que l’objet du mail figure en bonne et due forme afin d’établir vos priorités de lecture et de réponse.

Préférez les contacts en direct : répondez en face-à-face lorsque votre interlocuteur est dans le bureau voisin ou par téléphone plutôt que par mail ou SMS.

Créez une seconde adresse dédiée aux contacts prioritaires.

N’ayez pas la même adresse mail professionnelle et personnelle, afin d’éviter que le stress professionnel n’envahisse votre vie privée et vice versa.

 

NTIC : DES PERCEPTIONS CONTRASTÉES

Selon une enquête menée (1) auprès de cadres sur l’usage des nouvelles technologies et sur leurs conséquences : 68 % estiment que les NTIC facilitent la vie professionnelle ; 30 % qu’elles la simplifient à condition de ne pas en abuser, 62,8 % considèrent que l’influence des NITC sur le stress est insignifiante ; 37,2 % qu’elle est importante et les NTIC « vampirisantes ».

(1) Enquête du Journal du net - novembre 2010 :

http://www.journaldunet.com « Bien vivre les nouvelles technologies. Des outils indispensables pour les managers ».

 

Découvrez d’autres conseils pratiques sur www.harmonie-prevention.fr et l’offre de prévention et qualité de vie au travail d’Harmonie Mutuelle sur www.lasantegagnelentreprise.fr


CINOV, partenaire d'EnerJ-meeting 2018

  • cinov enerjmeeting photo d eskenazi

Photo: D.Eskenazi             

EnerJ-meeting revient le 8 mars 2018 prochain au palais Brongniart à Paris.


Après le succès de la 1ère édition, l’événement « prescription » est de retour et attend 2 000 décideurs de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre du bâtiment, avec une édition renforcée de 3 salles de conférences de 200 places et plus 50 conférenciers référents.

C’est la thématique majeure de la Rénovation Energétique (et Environnementale) du Bâtiment qui animera les débats sans oublier un point d’étape de la Réglementation Environnementale 2020 avec un bilan du label E+C-, un an après.

Rénovation énergétique des logements (logements sociaux, copropriété, maisons individuelles), rénovation des bâtiments tertiaires, et construction neuve sous l’angle du bilan E+C-

Soit, un contenu riche tournée vers le retour d’expérience avec des personnalités comme Jean-Christophe VISIER (CSTB), Emmanuel ACCHIARDI (DHUP), le Président du PBD, Philip GIBON (FPI), Christophe BOUCAUX (USH), Vincent PERRAULT (ANAH), Jean-Pascal CHIRAT (CAH), Alain MAUGARD (RBR 2020), les architectes Paul CHEMETOV, Jean-Paul VIGUIER, Architecture Studio, François PELEGRIN, et les bureaux d’études NEPSEN, POUGET, TRIBU ENERGIE, ENERA CONSEILS…

La Journée de l’Efficacité Energétique et Environnementale du Bâtiment s’effectuera le 8 mars 2018 « Sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République » et avec des partenaires tels que le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le Ministère de la Cohésion et du Territoire, l’Ademe, le CSTB, et bons nombres d’institutions professionnelles.

Les solutions techniques seront au rendez-vous avec près de 100 exposants leaders dans l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment regroupés au centre de la nef du palais Brongniart, en mini-stands favorisant le networking et l’échange de projets

Le « Village Start-up » et son trophée « Start-Up bâtiment 2020-2050 » seront à l’honneur également afin de faire connaître les talents et l’ingéniosité des multiples jeunes pousses déjà inscrites en nombre.

Les inscriptions sont ouvertes sur www.EnerJ-meeting.com 


Innovations pédagogiques et Intelligence digitale le 17 Octobre à Paris

  • fedinum cinov it cinov management

Fedinum (Fédérer l'innovation numérique) est une association constituée en 2017 à l'initiative de CINOV-IT, de CINOV Syndicat National du Conseil en Management, du GCIC et de Veille Mag. Elle organise à l'IRIS, 2 rue Mercoeur à Paris, une conférence sur le thème :

Innovations pédagogiques et Intelligence digitale
 

Programme
•    18H00  Accueil
•    18H30  Introduction par Christophe CHAMBET-FALQUET, président GCIC et FEDINUM
•    18H40  Keynote de Alain ASSOULINE, co-président de la commission partenariat de l'Association Pasc@line et VP de CINOV-IT
•    19H00  table ronde autour de :
1.    Samia GHOZLANE, Directrice de La Grande Ecole du Numérique
2.    Olivier BRÉCHARD, DG de WebForce3 et membre du jury du programme d’investissements d’avenir (PIA) pour les projets e-FRAN (Formation, recherche et animation numériques dans l’éducation)
Retex sur le programme WISE (World Innovation Summit for Education),
3.    Benjamin MARTEAU, Directeur de la startup d'état PIX
Présentation du projet Pix, service public en ligne d'évaluation et de certifications des compétences numériques
4.    Fatiha GAS, Directrice de l'ESIEA Paris et commission communication de Pasc@line
5.    Sophie VIGER, Directrice de la Web@cadémie
•    19H50  Débat avec la salle
•    20H20  Conclusion par un membre de CINOV
•    20H30  Moment de convivialité


Accès métro : Ligne 9, stations Voltaire ou Charonne
Accès Bus : Lignes 46, 56, 61, 69


Inscription


Date limite de l'inscription en ligne le 16 octobre.

Vos papiers d'identité en cours de validité seront obligatoires sur site.