Alexia Bouchardy, « J’aime le rôle social et environnemental de mon métier »

  • alexia bouchardy

Responsabilité, autonomie, communication… Alexia Bouchardy raconte son quotidien d’ingénieur conseil chez Paziaud, un cabinet spécialisé dans l’amélioration des performances énergétiques.


Alexia Bouchardy est une femme d’action. Ce qu’elle aime avant tout, c’est le terrain et le contact. Une évidence qui a sauté aux yeux de cette ingénieure de l’École des Mines de Nantes lors d’un stage en Irlande, dans le domaine de la recherche en énergie renouvelable. « Je me suis rendue compte que la recherche n’était pas faite pour moi car il n’y a pas assez d’interactions avec différents métiers », explique la Haute-Savoyarde.  

 

« Je suis un projet de A à Z »

 

Sa voie, elle va la trouver lors de son stage de fin d’année chez Paziaud, un cabinet d’ingénierie situé en région parisienne, qui réalise notamment des audits énergétiques, des études thermiques et de la maîtrise d’œuvre pour des réhabilitations énergétiques. Depuis deux ans, Alexia Bouchardy est ingénieur conseil tous corps d’état dans le bâtiment.

 

« Je suis un projet de A à Z : échanges avec le client, diagnostic, réalisation du cahier des charges, suivi de chantier… », précise la jeune femme. Surtout, elle a trouvé ce qu’elle recherchait : « Un métier varié où les interactions sont permanentes avec les différents clients et les prestataires » Tout en étant souvent sur le terrain : visites de sites pour des audits énergétiques, suivis de chantiers pour vérifier la conformité envers la réglementation et le cahier des charges…

 

Une progression rapide

 

Alexia Bouchardy bénéficie aussi d’une vraie indépendance dans son travail. « C’est ce qui m’a plu en venant ici. Comme on est une petite entreprise de 15 personnes, on se retrouve dès le début avec des projets où on doit faire preuve d’autonomie. Du coup, on progresse assez vite dès qu’on sort de l’école. »

 

Mais elle peut aussi compter sur les autres experts du cabinet Paziaud. « Si j’ai besoin d’appuis techniques sur certains points, par exemple le chauffage-ventilation, je peux faire appel à des collègues spécialisés dans ce secteur. »

 

Un métier qui a du sens

 

Elle apprécie également le rôle parfois social de son travail. « Quand on effectue de la réhabilitation en milieu occupé, j’échange avec les locataires. Et c’est agréable de constater qu’on améliore les conditions de vie de certaines personnes dans leur habitation. Tout en ayant également un rôle à jouer au niveau de l’environnement vu qu’on vient améliorer l’énergétique des bâtiments. C’était aussi pour ces aspects sociaux et environnementaux que je me suis orientée vers ce métier. » conclut Alexia Bouchardy.