9 article(s) consultable(s) pour July 2017

Flora Casanova, « Une chance extraordinaire d’avoir autant de responsabilités »

  • flora casanova human booster

 À 22 ans, Flora Casanova travaille en alternance chez Human Booster, un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines basé à Clermont-Ferrand. Chargée du recrutement, elle apprécie son autonomie et la polyvalence de son poste.

 

« Je suis originaire de Montluçon dans l’Allier. Adolescente, je n’avais aucun objectif professionnel précis mais, comme j’aime le relationnel et le contact humain, je me suis orientée vers les ressources humaines (RH). Après un DUT « Technique de commercialisation » puis une Licence de droit à Clermont-Ferrand, j’ai fait un Master « Pilotage des organisations », avec une spécialité RH.

 

Je termine mon Master 2 en septembre 2017 tout en travaillant actuellement en alternance chez Human Booster, un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines et en gestion des compétences. Nous avons aussi un pôle formation et nous sommes partenaires de différents Pôles Emplois, d’institutions… Nous leur proposons des formations sur mesure, de l’ingénierie pédagogique. Nous nous servons notamment d’un logiciel maison, Equinox, qui permet un diagnostic psychométrique, pour mieux se connaître soi-même et mieux savoir utiliser ses propres ressources par rapport à son environnement de travail.

 

Coordonner les processus de recrutement

 

Chez Human Booster, je suis consultante en ressources humaines chargée du recrutement. Je dois notamment recruter en externe les nouveaux formateurs qui animent nos sessions de formation, ce qui représente 80 % de notre activité. Je coordonne ainsi tous les processus de recrutement. Je recueille d’abord les besoins de nos chefs de projets basés dans nos agences de Clermont, Montpellier et Lyon. Je poste alors des offres d’emplois et j’effectue des recherches. Je vais notamment beaucoup sur les réseaux sociaux pour trouver des profils intéressants : LinkedIn, Viadeo, Facebook…

Je les sélectionne toute seule puis je les contacte dans la foulée et on organise des rendez-vous : en face à face ou par Skype.

 

« Mais qui c’est, cette petite jeune ? »

 

Durant les entretiens, parfois, c’est délicat car j’ai 22 ans et je peux recevoir des candidats de 40 ou 50 ans,  qui se disent « Mais qui c’est, cette petite jeune ? » C’est là où il faut être solide et avoir confiance en soi. Même si au départ, c’était assez compliqué pour moi, je le reconnais…

 

En tout cas, mon expérience me fait dire que les jeunes ne doivent pas viser forcément, les grandes entreprises, surtout dans le domaine des RH. Mes camarades de promotion travaillant dans des grands groupes ont un domaine de compétence très cloisonné (gestion de la paye, gestion du personnel, recrutement…) et me disent que j’ai une chance extraordinaire de travailler dans une PME où je peux avoir autant de responsabilités. »

 


Appel à projets de l'ADEME "Vers des bâtiments responsables 2020"

 Appel à projets de l'ADEME "Vers des bâtiments responsables 2020"

Le focus de l’appel à projet est placé prioritairement sur les actions de recherche relatives à la rénovation des bâtiments (pris isolément ou sous la forme d’îlots), dans les secteurs résidentiel et tertiaire. Toutefois, des projets sur des bâtiments neufs précurseurs pourront aussi être évalués.

Les projets ciblent des travaux de recherche à caractère technologique, sociologique et/ou organisationnel dans les secteurs du bâtiment et des énergies renouvelables développées pour le contexte spécifique du cadre bâti, dans la perspective d’une mutualisation des besoins et de la mobilisation des ressources locales. Ils seront économiquement viables et écologiquement soutenables.

 

Plus d’informations : appelsaprojets.ademe.fr


Cinov, partenaire du BIM D'OR 2017

  • bim d or logo

 La cérémonie de remise des Trophées du BIM d’OR aura lieu le 18 septembre à Paris. Cette année encore, CINOV est partenaire de cet événement dédié à l’ensemble des acteurs de la construction. Gilles Charbonnel, ancien Président de CINOV Construction et actuel Président d’ADN Construction, fait à nouveau parti du jury. Le BIM d’OR vise à récompenser les projets faisant usage de la maquette numérique des participants.

Les entreprises de construction, industriels, maîtres d’ouvrage ou maîtres d’œuvre concourent dans différentes catégories :

  • Projet inférieur à 5 000 m² en neuf ou en rénovation
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en neuf
  • Projet entre 5 000 m² et 40 000 m² en rénovation
  • Projet supérieur à 40 000 m² en neuf
  • Projet supérieur à 40 000 m² en rénovation
  • Projet d’infrastructure
  • Projet en exploitation et/ou maintenance
  • Projet international bâtiment
  • Projet international infrastructure
  • Démarche Pionnière/Originale

Hors catégorie, le BIM d’Or de l’année 2017 sera sélectionné par le jury composé de praticiens et d’experts du BIM parmi l’ensemble des candidatures reçues. Ce trophée est attribué au candidat qui a réalisé un projet exceptionnel, qui a la démarche la plus exemplaire ou qui a créé l’outil le plus innovant.


Lyonperspectives.com - Juillet 2017 : "Croissance, augmentation d'effectifs et nouveaux débouchés grâce au numérique : la CPME récompense 3 PME"

"Les premiers Trophées « PME : Réussir avec le numérique ! » décernés le 4 juillet par la CPME, en partenariat avec Bpifrance et Agefos-PME, ont récompensé 3 PME exemplaires qui ont choisi le virage du numérique. Conséquences immédiates pour leur entreprise : croissance, augmentation d’effectifs et nouveaux débouchés." Lire la suite


Lemoniteur.fr - 14 juillet : "Le bâtiment reste trop sourd aux normes"

"La réglementation acoustique s’applique aussi, désormais, à certaines rénovations, alors que les non-conformités sont encore fréquentes dans le neuf." Lire la suite


Le-tout-lyon.fr - 7 juillet : "Les PME et TPE tardent à relever le défi de la transition numérique"

"Tout juste 18 mois après le colloque « L'entreprise du futur », organisé à Lyon pour sensibiliser les entreprises à l'urgence de relever le défi de la transition numérique, le message semble toujours difficile à transmettre et l'embellie annoncée tarde à se confirmer. Si les grands groupes, les ETI et les grosses PME ont déjà engagé le mouvement depuis quelques années, la grande majorité des petites entreprises montrent beaucoup moins d'entrain. Une frilosité qui pourrait avoir des conséquences terribles selon les principaux spécialistes du digital, de l'informatique et de l'industrie du futur." Lire la suite


Paul Rémont, « Mon apprentissage se fait en douceur »

  • portrait de jeunes paul rémont

Paul Rémont, 22 ans, est en alternance depuis un an chez IES, un bureau d’études et d'ingénierie industrielle installé en Normandie. Un travail qu’il apprécie notamment pour ses missions très variées. Il raconte. 

 

« Au départ, je voulais devenir dentiste. Après un Bac S, je me suis donc inscrit en fac de médecine. Mais, après deux ans, j’ai voulu changer d’orientation. Et, comme j’étais intéressé par les nouvelles technologies, je me suis inscrit en DUT Génie électrique et informatique industrielle au Havre. Un cursus de deux ans qui m’a beaucoup plu. J’ai ensuite intégré en 2015 une école d’ingénieur, le CESI à Rouen, dont je sortirai diplômé en 2018.

 

Le pari de l’alternance

 

Pendant trois ans, j’ai choisi le système de l’alternance pour pouvoir déjà travailler en entreprise pendant mes études. À l’été 2015, j’ai contacté une cinquantaine d’entreprises. Au départ, j’avais plutôt ciblé les grandes entreprises (ERDF, Bosch, etc.)… parce que je connaissais leurs noms, tout simplement ! Sans succès. Puis, finalement, j’ai contacté des entreprises locales et, en octobre 2015, j’ai intégré IES, une PME normande de 70 salariés qui réalise des études dans différents domaines : électricité, informatique, RH…

 

Ouverture d’esprit

 

Chez IES, je suis ingénieur d’études en électricité, instrumentation et automatisme. Je dois notamment conseiller des entreprises sur le choix de leur matériel. Par exemple, si je me déplace chez un client qui veut remplacer des postes de pesage, je vais définir avec lui le nouveau matériel à choisir, les logiciels pour changer l’équipement électrique, l’aider éventuellement à trouver un fournisseur… Je suis également chargé d’affaires et je dois démarcher de nouveaux clients. Mon rôle est donc varié. Et mon apprentissage se fait en douceur : aujourd’hui, je me déplace toujours chez un client avec un collègue plus expérimenté mais, dans quelques mois, je pourrai y aller tout seul.

 

L’avantage d’une petite structure, c’est notamment de pouvoir côtoyer directement les autres métiers de l’entreprise. J’échange ainsi avec tous mes collègues et j’apprends beaucoup sur leurs différents secteurs d’activité. J’en ai parlé avec d’autres jeunes en alternance qui travaillent dans des grands groupes : leurs rôles sont plus restreints et cloisonnés à un simple département. »

 


ADN Construction, l'Association pour le Développement du Numérique dans la construction

  • ADN Construction

L’Association pour le Développement du Numérique dans la construction

Dans la continuité des travaux effectués dans le cadre du Plan de Transition Numérique du Bâtiment, la Fédération CINOV et la filière construction s’organise et se rassemble au sein d’une nouvelle association, ADN Construction, afin de poursuivre et amplifier une démarche conjointe et collaborative pour le développement du numérique dans la construction.

La première étape du PTNB s’achevant fin 2017, fortes de la qualité du dialogue constructif entre acteurs, la CAPEB, CINOV, la FFB, la FPI, l’UNSFA et l’UNTEC ont choisi de faire perdurer cet élan au sein d’une nouvelle association : ADN Construction, l’Association pour le Développement du Numérique dans la Construction. Sa vocation est de représenter la filière construction française dans le domaine du numérique et définir une politique collective d’intérêt général permettant d’accompagner l’ensemble des acteurs du secteur de la construction dans leur appropriation du numérique.

 

9 missions pour ADN Construction

« Les enjeux de la transition numérique sont immenses », rappelle Gilles Charbonnel, élu président d’ADN Construction (Ancien président CINOV Construction). « Nous ne réussirons collectivement qu’en travaillant ensemble en respectant les intérêts et savoir-faire de chacun. » Cette vision, partagée par l’ensemble des syndicats, se traduit au travers des missions attribuées à cette nouvelle organisation :

  • Aider les acteurs à monter en compétences
  • Contribuer à la définition d’un cadre juridique du numérique
  • Être acteur de la normalisation
  • Promouvoir les outils collaboratifs et interopérables
  • Informer les acteurs de la construction
  • Représenter la filière construction française dans le numérique
  • Rassembler les acteurs de la construction
  • Donner envie d’aller au BIM
  • Bâtir un BIM au service des acteurs

 

Soucieuses de garantir le partage et la mise en commun des meilleures pratiques afin de favoriser l’accès de tous aux outils et processus numériques collaboratifs, interopérables, accessibles et adaptés aux besoins de chacun, les organisations professionnelles auront pour objectif, à travers ADN CONSTRUCTION, de garantir et promouvoir l’amélioration de la productivité de la filière et la qualité de la construction en France.

Tous les acteurs intéressés au développement du numérique dans la construction sont invités à rejoindre cette organisation indépendante, défendant uniquement l’intérêt collectif.

Pour en savoir plus sur ADN Construction : www.adnconstruction.org


Congrès de la SELF 2017 du 20 au 22 septembre à Toulouse

  • Congrès de la SELF 2017

Le 52ème congrès de la SELF, la Société d’Ergonomie de la Langue Française, se déroulera du 20 au 22 septembre à Toulouse sur le thème « PRESENT ET FUTUR DE L’ERGONOMIE, Répondre aux défis actuels et être acteur des évolutions de demain ». CINOV Midi Pyrénées est partenaire de cet événement qui  abordera sur trois jours la diversité des recherches et pratiques en ergonomie.

Les contextes sociaux et économiques évoluent, ainsi apparaissent de nouvelles formes d’organisation du travail, les services se développent et les règlementations évoluent. L’ergonomie apporte des connaissances sur l’activité des femmes et des hommes au travail, sur les méthodes d’intervention et de mise en œuvre du changement et répond aux différentes évolutions. L’idée soulevée par les organisateurs du congrès est que si les acteurs du secteur se positionnaient en amont des diverses réflexions, l’ergonomie pourrait être partie prenante de ces évolutions.

Congrès de la SELF 2017 : Présent et  Futur de l’ergonomie

L’objectif de ce congrès est de faire le constat de ce qu’est l’ergonomie aujourd’hui, et de réfléchir aux grandes lignes qui feront son futur. Plusieurs questions seront explorées et débattues, telles que :

Les 10 thèmes de ce congrès de la SELF 2017 sont :

  • La santé au travail et les risques professionnels : Troubles musculo squelettiques (TMS), risques psychosociaux (RPS), qualité de vie au travail (QVT), pénibilité, toxicologie, accidents du travail
  • Les populations au travail : Âge, expérience, genre, diversité, culture, handicap, précarité
  • L’organisation : Organisation du travail, temps de travail, management, activités collectives, espaces de discussion ou de débat sur le travail (EDT), confiance
  • La fiabilité humaine et organisationnelle : Facteur humain, sécurité, erreur humaine, risques, résilience
  • Les espaces et travail : Architecture, territoires, urbanisme
  • L’ergonomie et les technologies : Interfaces numériques, environnements virtuels, systèmes complexes, serious games
  • L’ergonomie et les innovations : Créativité, ergonomie du produit, expérience utilisateur (UX design), innovations technologique, organisationnelle et sociale
  • L’ergonomie, l’apprentissage et la formation : Conception de situations de formation, formation initiale, formation continue des salariés et des ergonomes
  • Les recherches et pratiques de l’intervention en ergonomie : Démarches, méthodes, outils, interdisciplinarité, articulation avec d’autres professions / disciplines
  • Les ancrages et la diffusion de l’ergonomie : Développement de l’ergonomie dans les organisations, les entreprises et les territoires

Se rendre au Congrès de la SELF 2017 : les informations pratiques

Le congrès de la SELF 2017 aura lieu à Toulouse, au Centre de congrès Pierre Baudis. Celui-ci est situé en plein cœur de la ville, à 15 minutes de l’aéroport et 10 minutes à pied du Capitole.

Pour s’inscrire, il faut contacter le prestataire en charge de l’organisation du congrès aux coordonnées suivantes :

INSIGHT OUTSIDE

39 chemin du vieux chêne

38240 Meylan

Tel : +33 825 595 525 (0,15€/min*)

Fax : +33 4 38 38 18 19

Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 14h00 à 17h00

 Ou :

 http://www.self2017.org

* prix depuis ligne fixe opérateur historique, une surtaxe peut être appliquée selon les opérateurs, décompte à la seconde au-delà des 45 premières secondes.