Julian Bringold, le goût de l'innovation

  • julien bringold

En arrivant chez IM-PACT, Julian Bringold espérait rejoindre une structure innovante dans un secteur en plein développement. Pari réussi pour le jeune Clermontois qui s’épanouit depuis deux ans en tant que chef de projets.

Eiffage, Vinci… Julian Bringold a commencé sa carrière dans les grands groupes. Diplômé d’un Bac+3 en automatisme industriel, il parcourt le monde au gré des projets et progresse au sein de structures très organisées et hiérarchiques. « Je me rendais compte que l’automatisme était un secteur concurrentiel, où il devenait compliqué de gagner des parts de marché. J’avais envie de rejoindre un secteur innovant et porteur », se souvient Julian Bringold. En 2014, il quitte Vinci pour rejoindre IM-PACT, une petite structure type « start-up », tout juste créée par Julien Mercier et basée à Royat, dans le Puy-de-Dôme (63).

Veille technologique

Le jeune homme ne sait alors pas trop ce qui l’attend. Cette société d’ingénierie et de conseil est dédiée aux métiers du « BIM ». Elle réalise des relevés par scanner 3D pour le bâtiment, l’industrie, les transports… Ces relevés permettent de réaliser des maquettes numériques 3D intelligentes, enrichies en données. L’objectif ? Gagner du temps et de l’argent en modélisant les projets en amont afin d’éviter les erreurs de construction et vérifier les installations en cours. IM-PACT travaille pour des groupes comme Bouygues, Vinci, AIA ou encore H&M.

L’univers est totalement nouveau pour le jeune homme, qui apprend sur le tas. « C’est une profession nouvelle, quand j’ai commencé il n’y avait pas de formation. J’ai appris en m’auto-formant et je continue en faisant une veille technologique poussée. Je suis constamment les forums anglo-saxons pour anticiper les innovations. Ils sont beaucoup plus avancés aux Etats-Unis et au Canada dans ces métiers. On investit en R&D et on développe des offres nouvelles constamment », détaille-t-il.

Une grande liberté

IM-PACT compte aujourd’hui 4 collaborateurs. Chacun est autonome dans la gestion de son temps et de ses clients. Julian Bringold intervient à la fois sur la partie technique avec la réalisation des scans 3D que dans la gestion du projet, des clients et des prestataires. La prise d’initiative est de mise. « C’est très différent des grands groupes que j’ai connus. On a beaucoup d’autonomie et de souplesse dans notre organisation. Si besoin, on peut télé-travailler. On ne compte pas nos heures mais nous avons plus de liberté », se réjouit le jeune Clermontois. Il participe aussi au recrutement des collaborateurs de l’entreprise. Les entretiens portent davantage sur l’expérience et la personnalité des candidats que sur leur formation. IM-PACT privilégie ainsi les profils autonomes.

L’implication de Julian Bringold devrait continuer à croître dans les prochaines années. À 28 ans, il envisage son avenir au sein d’IM-PACT, avec une prise de participation au capital de l’entreprise à terme.