Santé du dirigeant et absentéisme des salariés

Deux indicateurs à surveiller pour la performance de l’entreprise

La performance de l’entreprise implique santé du dirigeant et bien-être au travail des salariés. Le bien-être des salariés au travail est gage d’efficience, de réactivité et d’implication. L’absentéisme en entreprise est un indicateur de ce bien-être. Les dernières données disponibles pour la branche des Bureaux d’études, cabinets d'ingénieurs conseils et société de conseils, issues des DADS 2015 des entreprises clientes de Malakoff Médéric (rendues bien sûr anonymes) sont disponibles. Elles portent sur 115 000 salariés, étant entendu que 45% d’entre eux travaillent dans une entreprise de moins de 20 salariés et20% dans une entreprise de 20 à 49 salariés. Que révèlent-elles ?

  • 30% des salariés ont eu au moins un arrêt de travail, soit 3 points de plus qu’en 2014 et 2013. Un chiffre inférieur malgré tout au national tous secteurs confondus (33%).
  • La durée moyenne des arrêts progresse là aussi d’une journée pour se porter à 12 jours (contre 18 jours au national, tous secteurs)
  • La proportion des arrêts courts, c’est-à-dire inférieurs à 4 jours, a augmenté de 4 points en un an : 53% vs 49% en 2014. Les arrêts de 10 jours et plus sont en revanche en baisse.
  • En moyenne, un salarié absent s’arrête dans l’année :
  • 2 fois lorsqu’il travaille dans une entreprise de 250 à 499 salariés (1.7 pour les entreprises de 500 salariés et plus)
  • 1.6 fois dans les entreprises de moins de 20 salariés et 1.7 fois pour celles de 20 à 249 salariés.

L’autre pendant est la santé du dirigeant : dans les TPE et PME, le dirigeant est l’unique chef d’orchestre sur qui tout repose : développement commercial, suivi des contrats en cours, gestion de la trésorerie, détermination du prix et de sa marge, relationnel avec les administrations, les banques, gestion du personnel… La pérennité et le développement de l’entreprise reposent sur lui.

CINOV a souhaité lancer une enquête sur la santé des dirigeants. Il ne s’agit pas d’opposer salariés et dirigeants, de comparer ce qui n’est pas comparable, mais de  sensibiliser les dirigeants à prendre soin d’eux, en tant que personne et en qualité de chef d’entreprise.

Les conclusions ont été présentées lors du Congrès d’avril dernier.

La synthèse des résultats de l’enquête, illustrée par des verbatim de dirigeants CINOV est disponible ICI.

L’objectif est notamment de sensibiliser dirigeants aux points d’alertes qui sont apparus.

Sur cette base, Malakoff Médéric réfléchit avec CINOV aux actions de prévention qu’il faut développer.

Nous vous donnons RDV au fil de l’année de 2017 et à Arles le 23 mars 2017.