72 article(s) consultable(s) pour November 2012

Lettre du Management Immobilier n° 686 du 17 octobre 2012


12 décembre à Rouen, « Les Réseaux Sociaux Professionnels*, mode d’emploi »

  • centenaire logo petit

Dominique Sutra Del Galy, Président de CINOV Normandie, et les membres du bureau CINOV Normandie, sont heureux de vous inviter le mercredi 12 décembre 2012 à 17h au CESI de Rouen à participer au Centenaire en région de CINOV Normandie sur le thème : "Les Réseaux Sociaux Professionnels*, mode d’emploi pour les sociétés de conseil et d’ingénierie".

Programme :

  • Présentation interactive avec Jean-Philippe Deranlot, Secrétaire Général du Syndicat National CINOV Informatique : comment  ça marche ? À quoi ça sert ? Quels bénéfices pour moi, mon business et mon entreprise ?

  • Témoignage de Malakoff Médéric : quels usages pour les RSP pour un groupe paritaire ?

  • Participation de la CGPME

  • Cocktail dînatoire à 19h

Lieu : Amphithéâtre du CESI de Rouen - CESI EXIA « L’Ecole d’Informatique Nouvelle Génération » - 1 rue G. Marconi, Parc de la Vatine 76130 Mont Saint-Aignan

*  Les réseaux sociaux à usage professionnels : LindekIn, Viadeo, YouTube, Twitter, Google+

Entrée gratuite, inscription indispensable

 

Contact : Karine Chalifour -  


Publication et vente de l’étude sur les freins à l’achat de conseil

Compte tenu du succès de l’étude EPAC, l’étude sur les freins à l’achat de conseil par les entreprises, initiée et pilotée par CINOV Management, et du nombre de sollicitations que le syndicat a reçues, l’étude sera imprimée et mise en vente à compter du 23 novembre 2012, le jour du Centenaire de CINOV.

Pour mémoire, cette étude a été menée sur la base des travaux groupe « Marché du conseil » animé par Jean-Michel Labrunie, Vice –Président de CINOV Management. Elle a été cofinancée par le Ministère de l’Economie, des  Finances, de l’Industrie, les régions CINOV Ile-de-France et CINOV Rhône-Alpes et par l’ISQ, organisme de qualification des professionnels du conseil. 

 

Contact :


D’une RIC régionale à l’autre

Après chaque RIC régionale, Rencontre de l'Ingénierie, de l'informatique et du Conseil, nous faisons un Conseil D’Administration. La troisième RIC a eu lieu le 3 novembre sur le thème : "Développer sa présence professionnelle en ligne", par Daniel Membrives et la seconde du 13 septembre était consacrée avec Olivier Pons (voir photo) aux « Risques Juridiques des Contrats Informatiques ». Suite aux demandes, nous traiterons début 2013 la cybercriminalité.

 

Contact : Chantal Bourcier, Présidente de CINOV La Réunion-Mayotte - 06 92 03 40 03 -


Centenaire en région : une soirée originale le 14 février 2013

CINOV Bourgogne Franche-Comté fêtera le Centenaire de l’organisation et fera connaître notre nouvelle identité en région le 14 février 2013. La chambre régionale prévoit une soirée originale avec un spectacle humoristique avec une célébrité, précédé par une rencontre avec des maîtres d’ouvrage. Programme détaillé à venir…

 

Contact : Karine Chalifour –


Les Echos - 19/10/12 : Les cabinets de conseil ne sont guère prisés par les dirigeants de PME et TPE


Signature de la Charte Inter-Entreprises entre TPE/PME et grands donneurs d’ordre : grand succès

CINOV Informatique poursuit son action en faveur de l'optimisation des relations entre acheteurs et TPE / PME du numérique et passe à l'étape suivante. Le syndicat a organisé le 9 octobre à CINOV une cérémonie de signatures de la Charte des relations inter-entreprises en présence de Pierre Pelouzet, Président de la CDAF et Françoise Odolant, Responsable du Pôle Achats de la Médiation Interentreprises – Ministère du Redressement productif. Des séances de signature en région sont prévues.

Créée conjointement par la Médiation Inter-entreprises et la CDAF (Compagnie des dirigeants et acheteurs de France) la Charte des relations inter-entreprises compte aujourd’hui près de 250 entreprises et organismes signataires. Il s’agit d’instaurer une solidarité intelligente dans la chaîne d’acteurs : toutes les entreprises sont clientes et fournisseurs ! L’action est donc destinée à améliorer les relations entre acheteurs et TPE/PME du numérique pour un meilleur fonctionnement du marché, notamment une optimisation des processus de référencement des donneurs d'ordre.

Avantages pour les signataires de la Charte Inter-Entreprises :

Pour les signataires de la Charte Inter-Entreprises, les avantages sont évidents : un engagement qualité en matière de relations inter-entreprises, une meilleure visibilité par rapport aux acheteurs de la CDAF, un retour business potentiel. Les donneurs d’ordres signataires officialisent quant à eux leur volonté de s’inscrire dans une relation partenariale, fondée sur le « gagnant-gagnant » avec leurs fournisseurs.

Les 10 engagements pour des achats responsables de la Charte Inter-Entreprises :

1.     Assurer une équité financière vis-à-vis des fournisseurs

2.     Favoriser la collaboration entre grands donneurs d’ordres et fournisseurs stratégiques

3.     Réduire les risques de dépendances réciproques entre donneurs d’ordres et fournisseurs

4.     Impliquer les grands donneurs d’ordres dans leur filière

5.     Apprécier le coût total de l’achat

6.     Intégrer la problématique environnementale

7.     Veiller à la responsabilité territoriale de son entreprise

8.     Les Achats : une fonction et un processus

9.     Une fonction Achat chargée de piloter globalement la relation fournisseurs

10.   Fixer une politique cohérente de rémunération des acheteurs

 

Contact : Sophia Houndjo - 01 44 30 49 43 -


Valorisez votre expertise : devenez consultant !

  • iptic

Le métier de consultant ne s’improvise pas, chaque expert doit relever les défis d'un chef d’entreprise tout en assurant l’action commerciale et la production de ses prestations. Rapidement, l’activité peut devenir un cauchemar sans structuration adéquate. La formation « Consultant Expert », menée en partenariat avec le syndicat CINOV SNEPS, a remporté un vif succès.

Elle vous assure de la construction d'une activité sereine et durable en renforçant vos atouts techniques. Notre intervenant et Directeur des études, Dominique Impérial, redéploye avec l’IPTIC une formation nouvelle et innovante au service des consultants de notre branche. Après avoir œuvré en tant que directeur général à l'Institut Pour l'Expertise (IPE), Dominique Impérial porte aujourd'hui à l'IPTIC cette formation diplômante de niveau I, reconnue par l’Etat. Il est notamment l’auteur du livre "Seniors, devenez consultants : les clés pour réussir votre reconversion".

 

Contact : Michel Grade - 01 44 30 81 53 -


Les Eurocodes dans la filière bâtiment : une obligation réglementaire incontournable

  • iptic

Les EUROCODES régissent aujourd'hui les règles de conception, de résistance, de calcul et de dimensionnement des structures des bâtiments et ouvrages de génie civil dans le but d'atteindre les exigences de performance et de sécurité requises pour la construction. Pour adapter vos compétences à ces nouveaux enjeux, pour les valoriser auprès de vos clients, l'IPTIC vous propose ce parcours constitué de modules pouvant être suivis au choix en fonction de vos besoins respectifs et de la façon suivante :

  • 1 Module sur "les Fondamentaux" pour acquérir la philosophie des Eurocodes, les principes de base, l'articulation entre les différentes normes. (3 jours)

  • 8 Modules spécifiques d'approche analytique et calculatoire par type de matériaux :

                                    - Eurocode 2 : Calcul des structures Béton Armé (4 j)

                                    - Eurocode 3 : Calcul des structures Acier (4 j)

                                    - Eurocode 4 : Calcul des structures mixtes Acier-Béton (4 j)

                                    - Eurocode 5 : Calcul des structures Bois (3 j)

                                    - Eurocode 6 : Calcul des structures Maçonnerie (4 j)

                                    - Eurocode 7 : Géotechnique et fondations (3 j)

                                    - Eurocode 8 : Conception en Zone sismique (3 j)

                                    - Eurocode 9 : Calcul des structures Aluminium (4 j)

Cette formation rentre dans le cadre d’une action collective FAFIEC, ses coûts pédagogiques peuvent donc être pris en charge en totalité par le FAFIEC (voir sur le site)

 

Contact : Pierre Outin - 01 44 30 81 52 -


Stockage, sauvegarde et archivage des données

  • iptic

Une formation proposée par l’IPTIC pour faire face à un besoin urgent et inévitable : les volumes de données à stocker sont devenus un enjeu primordial mondial, le constat est flagrant. L’inflation de données pourrait atteindre 48 % en une année. Cet enjeu majeur concerne d’autant plus les entreprises que la sécurisation et l’optimisation du stockage et de la sauvegarde des données coûtent toujours plus cher. 90% des données en entreprise ne sont pas structurées et donc peu accessibles (source : Indexel.net) ; la sauvegarde est devenue de ce fait incontournable pour assurer la disponibilité de leurs données le plus rapidement possible.

Pallier à la pénurie de disques durs et miser sur la durée de vie des solutions de stockage sont devenu des défis majeurs. C’est pourquoi votre centre de formation IPTIC vous propose de répondre aux problématiques de vos datas avec sa formation en hautes technologies « Stockage, sauvegarde et archivage des données », réalisée en action collective FAFIEC. 

La formation s'articule en 7 modules : 

  • Module 1 : Les fondamentaux

  • Module 2 : Introduction aux technologies de stockage

  • Module 3 : Conseil, vente et avant-vente d’une solution de stockage

  • Module 4 : Introduction aux technologies de sauvegarde

  • Module 5 : Conseil, vente et avant-vente d’une solution de sauvegarde

  • Module 6 : Introduction aux technologies d'archivage

  • Module 7 : Conseil, vente et avant-vente d’une solution d’archivage

Cette formation est inscrite dans le cadre d'une action collective FAFIEC permettant la prise en charge de la totalité de son coût (voir sur le site). N'hésitez pas à contacter votre conseiller FAFIEC.


Contact : Michel Grade - 01 44 30 81 53 -


Intégrez le développement durable à vos projets bâtiment, formez-vous à la démarche HQE

  • iptic

La démarche Haute Qualité environnementale (HQE) est définie comme la capacité d’un bâtiment à préserver les ressources naturelles et à répondre aux exigences de confort, de qualité de vie et de santé. C’est la recherche continue de l’amélioration de la qualité environnementale d’un bâtiment. Devenez un expert certifié ADEME, apprenez à maîtriser les fondamentaux et les 14 cibles de cette démarche HQE et menez vos projets dans une démarche de qualité environnementale.

Cette formation entre dans le cadre d’une action collective FAFIEC, ses coûts pédagogiques peuvent donc être pris en charge en totalité par le FAFIEC (selon critères, voir sur le site)

Prochaine session dans votre région, calendrier sur demande

 

Contact : Florian Douault - 01 44 30 24 50 -


La commande publique et sa réponse dématérialisée : une formation incontournable pour répondre aux marchés publics

  • iptic

Le centre de formation IPTIC propose aux bureaux d’études de la branche une formation innovante qui vous permettra de répondre efficacement aux avis de marchés publics et surtout de maîtriser la réponse à une consultation de nature informatique de façon totalement dématérialisée. Celle-ci se compose de 3 modules complémentaires :

  • Les fondamentaux de la commande publique (1 jour)

  • Perfectionnement  (2 jours)

  • Maîtrise de la réponse dématérialisée (1 jour)

Cette formation entre dans le cadre d’une action collective FAFIEC, ses coûts pédagogiques peuvent donc être pris en charge en totalité par le FAFIEC (selon critères, voir sur le site)

Prochaine session dans votre région, calendrier sur demande

 

Contact : Florian Douault - 01 44 30 24 50 -


La qualification : outil intéressant aujourd'hui, essentiel demain…

La qualification atteste qu’un professionnel (personne morale) possède les capacités de réaliser et/ou a déjà réalisé à la satisfaction des clients, les prestations dans les domaines pour lesquels il est qualifié. Jusqu’ici facultative, la qualification est en passe de devenir incontournable, une évolution que les adhérents CINOV doivent absolument prendre en considération, quelle que soit leur famille de métier, conseil, ingénierie ou numérique. D’où cette présentation détaillée proposée par  Filipe Da Silva, Directeur des Relations Extérieures et de Laetitia Dias, Directrice aux Affaires Juridiques.

Les qualifications délivrées selon la Norme NF X50-091 attestent du professionnalisme, de la compétence et du savoir-faire d'une structure et préjuge d''une relation de confiance client/prestataire. Pour l’acheteur, c’est une garantie que la structure qualifiée s’est engagée a tout mettre en œuvre pour répondre aux critères de la qualification.

Les qualifications constituent donc une aide à la sélection des prestataires d'ingénierie et de conseil.

Les organismes principaux qui qualifient la branche de l'ingénierie et du conseil sont :

-       L'OPQIBI : l'organisme de qualification de l'ingénierie (Site internet)

-       L'ISQ : l'organisme de qualification des entreprises de prestations de services intellectuels (management, numérique et formation) qui  recouvre l’OPQCM et l’OPQF (Site internet). 

-       L’OPQTECC : l’Organisme de qualification des économistes de la construction et des programmistes (Site internet)

La qualification peut être exigée dans les marchés publics

Pour la candidature, le pouvoir adjudicateur ne peut exiger des candidats que des renseignements ou documents permettant d'évaluer leur expérience, leurs capacités professionnelles, techniques et financières. L’article 45-I du Code des Marchés Publics renvoie ainsi à l’arrêté du 28 août 2006 fixant la liste des renseignements et documents qui peuvent être demandés aux entreprises. C’est dans cet arrêté qu’apparaissent, parmi les documents exigibles, les certificats de qualifications professionnelles. 

Mais le Pouvoir adjudicateur peut aussi (article 45 II), pour les marchés qui le justifient, exiger la production de certificats, établis par des organismes indépendants, et attestant de la capacité des candidats à exécuter le marché. Il existe donc bien deux types de certificats : le premier peut être délivré par toute personne ou organisme et le deuxième ne peut être délivré que par des organismes indépendants.

Dans tous les cas, le pouvoir adjudicateur doit laisser la possibilité aux candidats de prouver sa compétence par un autre moyen. 

Dans le premier type de certificats exigés (délivrés par toute personne), la preuve de la capacité du candidat peut être apportée par tout moyen, notamment par des certificats d’identité professionnelle ou des références de travaux attestant de la compétence de l’opérateur économique à réaliser la prestation pour laquelle il se porte candidat.

Dans le cas des certificats de qualifications professionnelles de l’article 45II, le candidat a la possibilité de démontrer sa compétence professionnelle par tout moyen de preuve équivalent.

Le Conseil d’Etat, dans une décision du 11 avril 2012, est venu préciser que l’équivalent des certificats de l’article 45II, qui ne peuvent être alors que d’autres certificats délivrés par des organismes indépendants. Ainsi la preuve par des certificats de clients etc. n’est pas valable, car non délivrée par un organisme indépendant.

En France, l’OPQIBI et l’ISQ sont à ce jour les seuls organismes accrédités par le COFRAC (ce qui atteste de la transparence, de l'indépendance et de l'impartialité de ces organismes) qui délivrent des certificats de qualifications professionnelles entrant dans le champ de l’article 45II du code des marchés publics en matière d’ingénierie et de conseil. Ainsi, le maître d’ouvrage qui peut exiger dans le cadre de cet article 45II, un certificat de qualification professionnelle  peut donc imposer indirectement un certificat OPQIBI ou ISQ puisque l’équivalence n’existe pas en France à ce jour (à moins de se faire qualifier par un organisme indépendant étranger).

Une nuance : les certificats délivrés par des organismes indépendants peuvent être exigés par le Pouvoir Adjudicateur uniquement si le marché le justifie. C’est ici la question du principe de proportionnalité. 

Signes de qualité « Reconnu Grenelle Environnement » pour l'ingénierie

A l’occasion de la table ronde nationale sur l’efficacité énergétique en septembre 2011, les pouvoirs publics ont soutenu l’idée d’une exigence de qualification des professionnels réalisant des travaux de rénovation financés par les aides publiques.

La charte d'engagement relative à la « Reconnaissance Grenelle Environnement » des signes de qualité délivrés aux entreprises réalisant des travaux concourant à améliorer la performance énergétique des bâtiments » a été signée le 9 novembre 2011 par le Ministère de l'Ecologie, l'ADEME, la CAPEB, la FFB et les organismes de qualification concernés. L’annonce de la mise en place du principe d’éco-conditionnalité des aides publiques a été actée à cette occasion

Cette charte constitue une première étape dans l'action entreprise par les pouvoirs publics pour améliorer le niveau d'exigence et la lisibilité des signes de qualité dans le domaine de la performance énergétique du bâtiment. 

Sous le pilotage de l'Ademe, une charte concernant la Maitrise d'Œuvre et particulièrement l'ingénierie est en cours de rédaction en vue de la création prochaine des qualifications RGE pour les études concourant à l’amélioration énergétique des bâtiments et l’installation d’équipements utilisant une source d’énergie renouvelable. L’Ademe souhaite s’appuyer sur cette charte pour conditionner ses aides et on peut supposer que d'autres organismes publics utiliserons les exigences de cette charte pour conditionner leurs aides (Aides régionales, nouveau "Scellier", …)

Cicf Construction travaille activement avec l’ADEME, les pouvoirs publics et les partenaires de la MOE à la rédaction de cette charte afin que les dispositions prises (délai de mise en place, exigences…) soient soutenables pour la profession.


Un mouvement en marche…

Qu'il s'agissent d'organismes souhaitant lier leurs aides à des signes de qualité, d'acheteurs souhaitant sécuriser la qualité de leurs fournisseurs ou d'organismes publics œuvrant pour la montée en compétence des acteurs, le mouvement en faveur de la qualification des structures est en marche. 

Cette évolution est à noter car même si les qualifications ne sont pas demandées systématiquement à l'heure actuelle, l'évolution peut être rapide et il serait dangereux d’attendre la demande du marché pour se qualifier, compte-tenu des délais moyens d'obtention d'une qualification (3 à 6 mois).

Il faut également rappeler que les sociétés nouvelles peuvent obtenir des qualifications à titre probatoire si elles sont trop récentes pour justifier de suffisamment de références.

Nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire,

Filipe Da Silva, Directeur aux Relations Extérieures, et Laetitia Dias, Directrice aux Affaires Juridiques,


Représentativité patronale, représentativité professionnelle

La question de la représentativité est cruciale pour CINOV au moment d’un virage historique pour les organisations professionnelles. La CINOV doit être aujourd’hui plus que jamais visible pour promouvoir et défendre vos entreprises. Elle doit pouvoir compter sur ses troupes. Votre présence le 23 novembre autour de vos élus, bénévoles et convaincus, n’est pas facultative… La représentativité patronale passe également par des moments historiques et festifs.

La Loi du 20 août 2008 a introduit la notion de démocratie sociale. La légitimité des acteurs du dialogue social, sources de normes, devient donc une question clé afin de conforter, voire renforcer le droit conventionnel. Les organisations patronales, dont CINOV, sont représentatives sur le plan social (Loi Waldeck ROUSSAU de 1884) et dépendent du Code du Travail. Les syndicats professionnels, sans gestion de Convention Collective, sont également acteurs, comme nos 12 syndicats fédérés ou nos 17 chambres régionales, dans les domaines économique, éducatif, technique, environnemental et contribuent à élaborer à ce titre des normes ou règlements. Les critères doivent donc tenir compte de ces deux types de représentativité de façon alternative ou complémentaire… 

Le Centre d’Etudes des Directeurs d’Associations Professionnelles que j’ai eu le plaisir de présider de 2004 à 2006, préconise que les 7 critères cumulatifs retenus pour les organisations syndicales de salariés soient également appliqués aux organisations patronales :

  • Le respect des valeurs républicaines

  • L’indépendance

  • La transparence financière

  • Une ancienneté minimale dans le champ professionnel et géographique

  • L’influence, prioritairement caractérisée par l’activité et l’expérience

  • Les effectifs d’adhérents et les cotisations

  • L’audience

Nous rappelons que ce sont les adhésions qui constituent le socle légitime des organisations patronales. 

En matière d’audience nous proposons entre 3 et 5% des effectifs pour les branches ayant plus de 80% d’entreprises de moins de 10 salariés (ce qui est le cas de la nôtre) et 8% pour les autres.

Michel Sapin, le Ministre du Travail, attend, avant l’été 2013, les propositions des OP, organisations professionnelles, pour fixer les critères de leur représentativité en cohérence avec l’engagement du candidat Hollande de « constitutionnaliser le dialogue social… ». La CINOV doit être aujourd’hui plus visible qu’hier et bien moins que demain… Elle doit pouvoir compter sur ses troupes. Votre présence le 23 novembre autour de vos élus, bénévoles et convaincus, n’est pas facultative… La représentativité patronale passe également par des moments historiques et festifs.

Nous attendons tous le réel plaisir de vous accueillir au Palais Brongniart, on ne rêve pas au succès, on y travaille. 

Xavier Roiret,

Délégué Général de CINOV


13 novembre à Toulouse " 100 ans d’Ingénierie et du Conseil… et dans 20 ans ? "

  • centenaire logo petit

Frédéric Goderel, Président de la Chambre de l'Ingénierie et du Conseil de France Midi-Pyrénées, a le plaisir de vous convier à une journée de rencontres pour célébrer le Centenaire de CINOV sur le thème de " 100 ans d’Ingénierie et du Conseil… et dans 20 ans ? " le mardi 13 novembre 2012 à Toulouse, à partir de 9h, à Entiore, Cité de l’entreprise - CCIT 31, Quint-Fonsegrives. Inscription obligatoire avec participations aux frais à la journée et à la soirée festive.

Contact : CINOV Midi-Pyrénées - CGB Concept - 3 avenue Didier Daurat 31400 Toulouse - 05 61 39 26 79 -


20 novembre à Riom : « l’hiver approche, suis-je bien couvert ? » La protection sociale du dirigeant…

Gilles Charbonnel, Président de CINOV Auvergne Limousin vous convie à une réunion d’information sur la protection sociale du dirigeant d’entreprise, salarié ou non salarié le mardi 20 novembre à Riom de 12h à 17h30. La rencontre débute avec un cocktail déjeunatoire. Inscription indispensable, entrée gratuite pour les adhérents.


Contact : CINOV Auvergne Limousin - c/o ALTAÏS INGÉNIERIE - Tél. : 04 73 61 36 03 – E-mail :


Publication de la newsletter UNAPOC n°4

Le 4ème numéro de la lettre trimestrielle de CINOV UNAPOC, un outil pour mieux expliquer l'OPC, la conduite de chantier, de travaux à travers des exemples concrets et partager une stratégie pour promouvoir ces métiers.

 

Contact : Delphine Daude - 01 44 30 81 51 -


Filière cuisines professionnelles : une Charte de déontologie le 13 novembre à Equip’Hotel

CINOV Restauration & Hôtellerie, le syndicat des restauconcepteurs et ses partenaires, la F.C.S.I. (Société Internationale des Consultants en Restauration), le SNEFCCA (Syndicat National des Entreprises du Froid, des Equipements de Cuisines  Professionnelles et du Conditionnement de l’Air), l’UNICPRO (Union Nationale des Installateurs de Cuisines Professionnelles), le SYNEG (Syndicat National de l’équipement des Grandes Cuisines), signent une charte de déontologie professionnelle le 13 novembre à 14h30, sur le stand E109 de CINOV Restauration et Hôtellerie, au Salon  EQUIP’HOTEL, Porte de Versailles à Paris.

Au menu : les enjeux, la conduite que la qualité des prestations impose et les engagements de chacune des composantes fondamentales de la filière «Cuisines professionnelles ». En somme, un outil de cadrage pour fournir à la restauration commerciale ou collective l’ensemble des services et matériels pour définir, organiser, équiper, installer et maintenir une cuisine professionnelle. 

 

Contact : Christine Crosnier -


Congrès de l’IDRRIM à Lyon, retour d’expérience

Le congrès de l’IDRRIM qui s’est tenu à Lyon les 2 et 4 octobre fut d’une grande réussite, avec plus de 700 congressistes et 110 conférenciers de tous horizons. Jumelé pour sa première édition avec le salon INTEROUTE ET VILLE, ce congrès sur le thème « Les infrastructures de transport terrestres : préserver l’existant et préparer le futur » a proposé 15 conférences d’une très grande qualité, tant sur le plan des thématiques que celui de grande compétence des intervenants.

L’IDRRIM est un outil formidable et une chance pour nos sociétés d’ingénierie puisqu’il réunit tous les acteurs de l’infrastructure, soit 5 collèges :

  • Donneurs d’ordre publics et privés (Etat, communes, intercommunalités, départements, concessionnaires…) 

  • Organismes représentatifs des entreprises, des fournisseurs 

  • Organismes représentatifs de l’ingénierie publique et privée (RST, Sociétés d’ingénierie…) 

  • Associations partenariales publiques et privées 

  • Organismes représentatifs publics et privés

Cinq comités opérationnels sont actuellement en place au sein de l’IDRRIM dont les comités « INGENIERIE » « PROSPECTIVE » et « RUE ET ESPACE URBAIN », auxquels CINOV Infrastructure et Environnement participe. 

  • Les réflexions sur les techniques du futur ont particulièrement intéressé les congressistes :

  • Infrastructures routières du futur

  • Nouveaux services de mobilité

  • Concevoir les plateformes TCSP de demain : fiables, de qualité et durables

  • Equipements et dépendance du futur

Quelques thèmes ont émergé :

  • Durabilité des nouvelles techniques

  • Transversalité des acteurs

  • Accélération du rythme de normalisation et assistance aux Maîtres d’Ouvrage

  • Réalisation des chantiers sans gêne à l’usager

Compte-rendu rédigé par Alain Bellec, Administrateur de CINOV Infrastructures et Environnement et Jean-Michel Lévy, Président de CINOV Infrastructures et Environnement

 

Contact :


Le Moniteur - 30/10/2012 : Mise à jour du contrat-type de maîtrise d’oeuvre d’infrastructures

  • Le Moniteur - 301012 mise a jour du contrat type de maitrise d oeuvre d infrastructures
  • Télécharger le PDF